Vie du campus

La Playlist Dominicale: Réveille ton Automne!

En automne, il va falloir se réchauffer. Plus besoin de Rainymood, il pleut vraiment, le spleen de Paris reprend peu à peu ses droits sur nous tous. On ne vas pas changer pour vous la météo, mais on peut essayer de la rendre acceptable. De la mélancolie à des choses plus terre à terre, venez vous réchauffer la tête, le corps et le coeur avec la première playlist de la péniche.

fall20.jpg

images-1.jpeg

Kané – Fauve

Une femme, un homme, peu importe. C’est surtout cette déclaration, cette promesse qui fait chaud, qui chatouille là, au fond. Une vraie histoire d’amour loin d’être parfaite mais qui rend heureux, qui rend bête. Loin de la niaiserie habituelle des chansons d’amour à la française Fauve nous emmène très loin, et alors qu’il pleut dehors, c’est un peu un son de paradis. Un peu comme un frisson qui cherche une colonne vertébrale.

birkinrend.jpg

Jane Birkin et Bryan Ferry – In every Dream home a Heartache.

“I blew up your body, but you blew my mind”. Une progression de deux minutes pour arriver à cette explosion sexuelle, on achète. Un titre qui a de la bouteille, puisqu’à la base une chanson de roxy music (sisi la famille Bryan Ferry) de 1973. Reprise par Jane Birkin qui lui enlève son côté mâle un peu angoissant, cette chanson est une bombe de sensualité, une balade véritablement langoureuse qui sent la gomina et l’opium. Le parfum, évidemment.

pe_mia_kala_cover.jpg

Come around – MIA (feat. Timbaland)

Les plus hipster d’entre vous voudront probablement nous éviscérer, mais c’est la chanson parfaite pour cette saison. Et puis merde, on milite depuis 3 ans pour que les featuring avec Timbaland redeviennent cool. On ne va pas quand même écouter que des trucs à faire pleurer une Pierre Ponce. En automne, pour peu que l’on vienne d’arriver, on commence à inviter chez soi ses nouveaus bestah et sa target, et on a quand même envie qu’elle se trémousse un peu. Pour ça, pas de minimale berlinoise qui tienne, c’est MIA qu’il vous faut.

artworks-000030189068-6wogjc-original.jpeg

Pacific Air – Float

La descente parfaite, un air sifflé qu’on a déjà entendu quelque part mais que l’on reprend sans complexe, et qui donne toujours un sourire à l’air parfaitement idiot. Pensez à vous la mettre dans les oreilles quand en face de vous à 7h du mat dans le froid, ce mec vaguement déglingué décide de rendre son kebab sauce samouraï de la veille sur le lino du métro. On vous jure ça marche.

artworks-000003735569-whjtdy-crop.jpg

Krosscut – Donovans

Massif, puissant. Un drop à faire bouncer une armée de moines dégarnis. Enfin bref, clore la playlist là-dessus, c’est un peu comme retrouver les empreintes d’un tueur multirécidiviste sur l’arme du crime . Ça clôt de manière plutôt efficace les débats. Dansez, bande de moules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.