• A la une,  Actualités,  Le Mag',  Littérature

    Rencontre avec Sébastien Spitzer

    Ce samedi 16 novembre aura lieu la Journée des Auteurs de Sciences Po, organisée à la Mairie du VIIe arrondissement. L’occasion de rencontrer Sébastien Spitzer, parrain de cette 72e édition, journaliste et auteur récompensé des romans « Ces rêves qu’on piétine » et « Le coeur battant du monde », qui a accepté de répondre à nos questions. Pourquoi avoir accepté de parrainer cette 72ème édition ? C’est un honneur ! Cela me touche beaucoup ! J’ai été très heureux d’avoir été invité. C’est à Sciences Po que j’ai étudié et découvert les enjeux que je traite maintenant dans mes romans. Cela m’a permis…

  • A la une,  Actualités

    Sur les pas d’Hemingway

    Découvrir le Paris du temps d’écrivain américain Ernest Hemingway « Tel était le Paris de notre jeunesse, au temps où nous étions très pauvres et très heureux ». Paris, ses cafés, restaurants, rues et parcs étaient pour l’écrivain Ernest Hemingway l’environnement parfait pour exercer son activité créatrice. Quand Hemingway vivait à Paris dans les années 20, la ville l’a façonnée, mais il l’a aussi influencé lui-même. À l’époque, on n’avait pas besoin d’être aisé pour croquer la vie à pleines dents à Paris. Hemingway était d’abord un correspondant à l’étranger, mais après avoir arrêté de travailler comme un journaliste, il rencontrait des…

  • A la une,  Actualités

    Jonathan Coe – écrire pour comprendre le coeur de l’Angleterre

    « Mr. Coe’s books are imbued with this interplay between reality and historical context, and the imagination, the freedom of fiction. He portrays society and politics through the imaginary. » En quelques mots à peine, Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, réussit à résumer la complexité et la force de l’œuvre de Jonathan Coe. À l’occasion de la sortie de son roman Le cœur de l’Angleterre (Middle England), l’écrivain anglais est venu parler politique britannique et surtout écriture en Boutmy. Ce qui ressort de cette conversation menée par Cornelia Woll (professeure de science politique), c’est avant tout une humilité criante, celle d’un…

  • A la une,  Actualités,  Le Mag',  Littérature

    « Le roman est peut-être l’un des derniers lieux où s’exprime la vitalité démocratique »

    Avec “Les choses humaines”, Karine Tuil signe un roman brillant et percutant qui interroge les grandes questions de notre temps, à commencer par les rapports hommes-femmes à l’ère de “Metoo”. Rencontre. Depuis 2001, Karine Tuil construit une œuvre littéraire à la fois ample et ambitieuse. Son onzième roman intitulé “Les choses humaines” déploie encore une réflexion pleine d’acuité sur les troubles de notre société. Ce roman est structuré autour du procès d’Alexandre Farel, étudiant accusé de viol. Le lecteur est emporté dans un tourbillon romanesque d’une redoutable efficacité et découvre un récit aux multiples stratifications, porté par des personnages incarnés.…