• A la une,  Actualités,  Le Mag',  Vie des associations,  Vie du campus

    L’art à distance : retour sur la Semaine des Arts

    Si tous les lieux culturels sont actuellement fermés, au grand dam d’un secteur en pleine désillusion, le Bureau des Arts de Sciences Po ne faiblit pas et s’efforce de diffuser l’art à distance. Cette vingt-huitième édition de la Semaine des Arts (SDA) en est la preuve : du 12 au 17 avril 2021 se sont succédées sur le campus parisien des installations, expositions et conférences répondant au thème « Turbulences ». Faisant écho à celui du BDA, « En mouvement », mais également à la période que l’on traverse, ce thème est vu comme une lueur d’espoir et une ode à la créativité. « La…

  • A la une,  Actualités,  CRIT

    CRIT 2019 : entrez dans la danse

    En ce deuxième jour de compétition se tenait la fameuse et attendue épreuve de danse, et force est d’avouer que tous les IEP ont redoublé de créativité pour la compétition. L’expressivité des danseurs n’avait d’égale que la précision technique de leurs mouvements. Sans chauvinisme aucun (OK, peut-être un peu), nous saluerons la performance d’ArtCore, les danseurs de Sciences Po Paris, qui enflammèrent un public déjà électrisé par les performances précédentes. Tel un chœur de chair – littéralement, puisque la troupe était vêtue d’amples chemises et pantalons fluides aux teintes beiges- les danseurs allièrent précision de la gestuelle et émotions.Suivant une…

  • A la une,  Actualités,  Vie du campus

    Batuka x Art’core, un show magistral

    Boutmy, comme vous ne l’avez jamais vu. Endiablé par les bonds des étudiants sur les tables, bravant le risque de tomber pour mieux vibrer. Silencieux d’admiration devant la fougue des danseurs, jetant au visage – ébahi – du spectateur arabesques, sauts et passion. Frappé par les applaudissements suivant les percussions, rythmés par la ferveur de la Batuka et des danseurs d’Art’core. Pendant presque deux heures, l’union savamment sauvage des deux associations a rempli son pari: enflammer l’amphi. Ce vendredi 3 février à 19h, il était comble, à 21h, comblé. Les énergies communicatives des participants, costumés et bariolés d’un jaune rieur ou d’un noir élégant, firent…