• A la une,  Actualités,  Le Mag'

    Le retour du temps de l’insouciance

    « Oisive jeunesse À tout asservie, Par délicatesse J'ai perdu ma vie. Ah! que le temps vienne Où les cœurs s’éprennent. J'ai tant fait patience Qu'à jamais j’oublie; Craintes et souffrances Aux cieux sont parties. Et la soif malsaine Obscurcit mes veines. » Extrait de « Chanson de la plus haute tour », Arthur Rimbaud L’année dernière, au mois de mars, tous les médias ne parlaient que d’une seule chose : le monde d’après. Il était décrit comme radicalement différent et nouveau, comme la conséquence d’un moment de libération sans précédent. Tout le monde parlait de réapprendre à vivre, comme…

  • A la une,  Actualités,  Rencontre,  Vie du campus

    La 3A, une année « hors les murs » confinée

    Les rapports des ancien.ne.s étudiant.e.s racontant leur troisième année vendaient du rêve : nouvelles rencontres, fêtes et voyages — et en option, des études. Toutefois, cette année, la réalité est toute autre et le masque et la distanciation sociale sont malheureusement de mise. Comment profiter d’une année à l’étranger, dite « hors les murs » par l’administration, alors même que le monde entier nous implore de rester chez nous ? Cinq étudiantes témoignent. Un programme académique à la hâte Les annonces tombent petit à petit et les rêves s’envolent. Semestre annulé, semestre à distance, semestre en ligne mais pas trop…

  • A la une,  Actualités,  Le Mag',  Vie des associations,  Vie du campus

    L’art à distance : retour sur la Semaine des Arts

    Si tous les lieux culturels sont actuellement fermés, au grand dam d’un secteur en pleine désillusion, le Bureau des Arts de Sciences Po ne faiblit pas et s’efforce de diffuser l’art à distance. Cette vingt-huitième édition de la Semaine des Arts (SDA) en est la preuve : du 12 au 17 avril 2021 se sont succédées sur le campus parisien des installations, expositions et conférences répondant au thème « Turbulences ». Faisant écho à celui du BDA, « En mouvement », mais également à la période que l’on traverse, ce thème est vu comme une lueur d’espoir et une ode à la créativité. « La…

  • A la une,  Actualités,  Vie du campus

    Le Parcours Civique à l’épreuve du virus : comment s’engager confiné.es ?

    La première parole après le long silence. Le 27 novembre, les nouvelles modalités du PCL (Projet Civique Libre) sont annoncées par l’administration, confirmant la réduction du nombre d’heures requises pour la validation. Si ces nouvelles sont un soulagement pour beaucoup, elles constituent également l’occasion de revenir sur l’engagement en plein confinement à l’aide de quelques récits d’élèves. Les souvenirs d’un stage civique de 1A décevant Le Parcours Civique, qui débute par une expérience d’un mois en 1A, puis est suivi par un Projet Civique Libre qui s’étend tout au long de l’année, semble être une opportunité d’engagement solidaire pour les…

  • A la une,  Actualités,  Expos,  Le Mag'

    « L’homme qui marche », ou comment donner vie aux statues ?

    Les jambes tendues, le buste incliné, le regard fixe et déterminé. Voilà que l’homme semble figé dans sa marche, condamné à un mouvement éternel. C’est à l’aide du canif de son frère que Giacometti tente de représenter un fragment de la vie quotidienne, un mouvement banal dont nous sommes tous spectateurs. Alberto Giacometti (1901 – 1966), sculpteur et peintre suisse, devient un adepte de l’art figuratif dès 1935 en abandonnant le surréalisme. Icônes de l’art du vingtième siècle, ses modèles de L’homme qui marche se fondent dans la multitude de statues fines, allongées et fragiles qui occupent l’Institut Giacometti. Pour…