Vie du campus

« Nous allons envoyer nos élèves travailler un mois en banlieue » – Richard Descoings

Aujourd’hui, Richard Descoings a été interviewé dans le Bondy Blog. Il y précise, entre autres, les modalités concrètes du fameux futur stage obligatoire en premier cycle (voté en conseil de direction le 22 mai 2006) :

<< J’ai des élèves qui n’ont vu les cités qu’à la télé. Nous allons créer à partir de l’automne une immersion dans la vraie vie – il faudra que je trouve une expression différente que celle-ci. J’aimerais que nos élèves qui ont eu la chance de vivre dans des milieux protégés – je ne parle pas des malheurs personnels mais matériels –, aillent voir ce que c’est qu’être, par exemple, caissier ou caissière dans un hypermarché, à une heure et demie de transport de son domicile. Il s’agira pour eux, au moins une fois dans leur vie, de se trouver pendant un mois en immersion avec le public, sous le stress d’une obligation de production continue, avec la fatigue du temps de transport le matin et le soir. Cela se fera entre la première et la deuxième année de Sciences-Po. >>

L’information a également été reprise par L’Express et Le Monde

62 Comments

  • Pipo.

    Il n’y a pas grand chose à attendre de ce coup d’éclat de Sciences Po au regard de la multiplicité des choix et des différentes dérogations possiblement accordées. Il faut regarder dans le détail ce projet qui ne nous montre rien de bien bouleversant pour quique ce soit. En effet, les élèves dans un premier temps peuvent se déroger à la tâche si il valide d’un quelconque travail d’une durée d’un mois. Dans un second temps, (passer les qualifs’) ils choississent de prendre un stage que SciencesPo leur donne ou en propose un de leur propre chef (qui doit être validé, certes, par l’administration de SciencesPo, mais il n’en reste pas moins que beaucoup de stages sont de la farniente à l’état pure où un mois à côté de Papa rime avec "au travail tu ne te fatigueras pas". Pour les provinciaux tout cela peut se faire aussi au soleil dans un camp de loisir…on est donc bien loin des caissières et du stress).
    CEtte mesure n’est pas mauvaise dans le fond, mais arrête-t’on ce Sarkozysme artificiel : un coup d’éclat permanent…

  • johny

    Il en devient carrement scandaleux ce Descoing, pour qui il se prend avec ses mesures a la con ?
    Monsieur a soif de mediatisation, et bien sur ce sont ses pauvres etudiants qui trinquent de cette bien-pensance assumee. Qui plus est en l`apprenant sur les pages du monde. non mais faut arreter les conneries.

    J`ai lu pas mal de trucs vrais dans les commentaires ci-dessus, beaucoup de conneries aussi. « J’ai des élèves qui n’ont vu les cités qu’à la télé. Nous allons créer à partir de l’automne une immersion dans la vraie vie« 
    Oui bien sur, sciences-po comprend un nombre non negligeable de petits bourgeois du 7eme qui ne connaissent rien a la galere et n`ont jamais foutu les pieds en banlieue, gardant une vision des choses completement faussee. Pour preuve certaines discussions que je me souvient avoir eu avec de beaux specimens.

    Maintenant, une tres grosse partie des eleves 1. provient de la classe moyenne, ou meme de ZEP, et meme aisee connait les petits jobs pourris et la banlieue. 2. est provinciale, ce qui induit logiquement qu`aller taffer en banlieue parisienne va s`averer handicapant. Quid si de surcroit les etudiants (dont je fais partie) ont besoin de thune pour payer leur scolarite ou pour leur vacances ?
    Il faut arreter les generalisations de merde, on n`est pas tous des petits bourges inconscient de la realite.

    apres, c`est clair aussi que le concept fait clairement penser a une enrichissante visite au zoo. Et puis qu`est ce qu`on va dire a nos collegues de boulots qui font ce stage par besoin et parce qu`il n`ont pas la possibilite de trouver mieux ailleurs ? « ouais salut moi je suis a sciences po paris et je suis la pour un petit stage pedagogique afin de voir et de connaitre la facon dont tu vis. Ben dis donc cest pas la joie hein ? Heureusement que moi je ferai pas ca toute ma vie !« 

    Sans dec jen connais qui vont vraiment prendre des baffes, c`est clair et net. On aura beau dire ce qu`on voudra sur le fait que les gens des banlieues ne sont pas des voleurs, qu`il n`y a aucune raison de s`inquieter quand tu te ballades dans le RER en zone sensible, quand tas un certain profil et une certaine degaine, t`augmentes pas mal tes chances de te faire braquer.
    Il est tres gentil ce Richie, mais on vit quand meme pas chez les bisounours. Un peu de lucidite je vous prie.

    Le pire dans tout cela, c`est que ca montre a quel point l`ecole fonctionne en phase avec une mentalite bien bobo qui fera dire a bien des etudiants oui moi la banlieue, la misere tout ca je connais, jy ai travaille, je peux donc legitimement en parler objectivement.

    J`ajouterais qu`on est peut etre a sciences-po, ok, et que l`ecole se doit de nous dispenser une formation intellectuelle constructive, enrichissante, propice a l`ouverture et a la tolerance, blablablabla, enfin faut pas non plus abuser. on n`est pas non plus des petits agneaux a qui il faut ouvrir les yeux et a mettre dans le droit chemin. Ce n`est clairement pas le role de scpo que d`eduquer ses etudiants comme ca.

    Tout ceci est malsain et pue l`hypocrisie.

  • Hello

    Et en même temps, c’est amusant de voir tous ceux discuter ici s’enflammer, dire "nous", voire "je" en s’incluant dans ceux concernés par cette mesure, alors que par le fait même qu’ils sont sur ce forum (donc a priori, au moins en fin de 1ère année maintenant), ils ne seront jamais concernés par celle-ci, qui s’adressera je cite aux élèves "entre la première et la deuxième année de Sciences-Po". Laissons donc aux futurs 1A le soin d’en apprécier la nouvelle.nous, Eux auront toute l’année pour la digérer et pourront sans doute mieux en juger que qui n’y auront jamais affaire. Evidemment ça n’empêche pas le débat, faut juste essayer d’être moins hypocrites…

  • manou

    J’attendais avec impatience ce débat. Comme prévu, beaucoup de ce qui est dit ici est d’une hypocrisie folle.

    Au-delà du coup médiatique et de ce que l’on peut penser de Richie, cette décision est sage.

    D’abord, parce que ce n’est qu’un juste retour à la normale. Alors que tous les ingénieurs font obligatoirement un stage en usine à la chaîne lors de leur première année, nous restons les seuls à ignorer ce qu’est la vie de "la base". Formellement donc, c’est déjà une bonne chose.

    Sur le fond, c’est même essentiel. Car prétendre étudier la politique sans connaître la réalité de son pays me paraît insensé. Peu importe qu’il s’agisse d’une faible ou écrasante majorité, toujours est-il que beaucoup à Sciences-Po ne connaissent pas la banlieue ni ne cotoient sa population. Je ne suis pas là pour faire dans la caricature: je ne reproche rien à personne, les tendances à l’oeuvre en France nous dépassent souvent et si je n’avais pas passé 20ans en Seine St Denis, je ne pourrais affirmer sans une certaine hypocrisie que jy aurais passé tous mes après-midis. Reste que c’est un fait indéniable, beaucoup à Sciences Po ignorent tout du groupe social français le plus important (près de 10% de la population française vivent en ZUS) – mais pas le plus homogène.

    Dans une France où le fossé entre groupes sociaux tend à se creuser de plus en plus, il est bon que tout le monde à Sciences Po puisse avoir un aperçu de ce qu’est vivre là bas. Si cette initiative peut contribuer à sa modeste échelle à ce que les Français vivent un peu plus ensemble, alors on ne peut que s’en féliciter.

    Mixité ethnique, sociale et religieuse (inconnue dans le VIIe), mais aussi transports et habitats vétustes, architecture stéréotypée, violence latente et présence très relative de la police (oubliez les passages de flics toutes les 10minutes rue St Guillaume, chez nous faut se démerder sans les flics depuis que Sarko les a envoyés en masse là où ils ne servent à rien…dans le VIIe)…autant d’avantages et d’inconvénients de la banlieue que peu d’élèves de Sciences Po connaissent pour les avoir vécus.

    Alors un mois ne sera pas de trop.

  • azerty

    Pas faux…
    Béné, il me semble que cadre-sup ne correspond pas qu’au stéréotype attachécase/costard/blackberry/morgue néolibérale….c’est avant tout un niveau de revenu que les travailleurs humanitaires ou les journalistes peuvent atteindre tout autant qu’un vendeur de shampoing de l’Oréal (avec tout le respect qu’on doit à ces gens là, j’imagine….les journalistes n’étant pas tous des saints non plus, enfin bref…)….tu as été prise en flagrant délit de cliché et d’orthographe malheureuse

    Pour ceux qui s’estiment au dessus du besoin de comprendre la société dans tous ses aspects, j’admet que ce stage n’est guère utile. C’est vrai après tout, on n’est pas là pour apprendre des métiers à la con, non, vu qu’on restera entre nous… Laissons cela aux pauvres ou à ceux qui veulent les faire travailler comme de vilains exploiteurs dans (horreur) des entreprises…c’est un bel exemple de parisianisme aigu et de méconnaissance de ce que sont vraiment les métiers qui s’offriront à nous. Un stage qui touche tout le monde, sans distinction, est peut être inutile professionnellement pour certains(le débat est ouvert) mais certainement pas injuste.

  • Le petit boulot pas payé en banlieue

    T’as besoin de vacances Béné? Raté, tu ne passes pas par la case départ, tu ne touches pas 20 000 francs et tu viens me retrouver directement…

  • Béné

    ça s’appelle et non pas CA s’appelle ! : )

    Ceci-dit je suis assez d’accord avec toi,sans hypocrisie (petit clin d’oeil à Claire). Il ferait bien de mieux nous expliquer tout ça ! ça ça ça ! Pardon, je débloque.
    J’ai besoin d’un peu de vacances

  • la vengeuse masquée de l'orthographe

    et tant qu’on y est, on écrit "ça" et non pas "sa" dans "ça sert à rien"…
    ceci dit, ce débat tourne un peu en rond à cause de certains oublis de ceux qui s’emportent un peu trop vite: tous ceux qui font déjà (ou ont déjà fait) un boulot merdique pendant l’été en seront dispensés… le rendre obligatoire sert juste à être sûr que tout le monde sera passé par ce genre de case une fois dans sa vie. Ca s’appelle un stage ouvrier, toutes les grandes écoles le font et pour le plus grand bien de tout le monde…
    C’est surtout la dimension "en banlieue" qui est à revoir, mesure purement démago d’un Richie qui ne jure plus que par ça! J’ai déjà bossé comme vendeuse dans des boutiques, et le fait que ce soit à Opéra ne m’a pas empêché d’en baver, de me faire insulter par les clientes, de me taper 2-3h de transport chaque jour, et tout ça pour un salaire très frustrant! Et au passage de voir l’état de ceux qui avaient fait ça toute leur vie!
    Je crois que tous ces commentaires apportent un autre débat, qui a été soulevé un peu plus haut: et si Richie prenait la peine de nous en parler et de tout nous expliquer, avant de le dévoiler aux journaux, hein?

  • Bénédicte

    Et à part bien connaître l’orthographe, tu sais faire quoi ? Je suis sûre que tu ne fais jamais de fautes toi peut être ! Et Bene ça s’écrit Béné, tu pouvais pas deviner ? Non mais : ) Bonnes vacances à toi quand même !

  • Claire

    Je sais l’orthographe n’est pas le débat ici mais la seule personne susceptible de le relever est en mission humanitaire (alternative pour ceux qui ne désirent pas faire le stage ouvrier ?) alors je prends sa relève… Bene, hypocrisie et hypocrite s’écrivent sans "h" après le "c" !

  • A Margaux

    Eh Margaux va falloir que tu te calmes gentiment. Cet été ton petit boulot pourri c’est vacataire chargée de la propagande de Sciences-Po sur le net ou quoi?
    Et puis évite d’insulter les gens qui ont "des pseudos de merde". Ta vulgarité est affligeante.

  • qwerty

    ouais margaux faut que tu te calmes avec tes idées du gauchisme et de la lutte des classes. jte dirai pas "va lire Marx" paske je l ai pas lu, mais jle pense très fort 🙂

    dommage, ça décrédibilise tout le reste de ton commentaire.
    on te parle de "déterminisme" ou de "pauvres" et tu réponds "sale gaucho de merde".
    c est ridicule.

    ensuite béné, ce genre de stage n enrichit pas que les "cadres sup" en puissance. au contraire, que tu veuilles devenir homme politique, membre d une ONG, journaliste, ou que sais-je, connaître une autre réalité est toujours souhaitable.
    je ne crois pas que cette mesure vise exclusivement notre aptitude à exercer nos futurs métiers, mais plutôt qu elle contribue à cette idée de "développement personnel" beaucoup plus large qu on peut se faire…

    certains diront qu un mois, c est court, et s empresseront d ajouter que c est donc inutile. mais attention, comme a dit Flaubert, "la bêtise c est de conclure trop vite".
    un mois, ça fait découvrir, ça familiarise, ça apporte une expérience, ce qui est loin d être négligeable.

  • Bene

    Et à margaux : tu crois vraiment que le but est de nous faire travailler dans une banlieue au sens "Neuilly" ou "Boulogne" ??????????? Ou tu le fais exprès ?
    "VIIème, le XVIII ème; Neuilly, Sarcelles, Lorient ou Marseille"… Je vois pas de différence flagrante entre ces endroits là..

    Je ne trouve pas sa juste de forcer tout le monde à faire ça. Tout le monde ne rêve pas de devenir PDG d’une grande entreprise ici.

  • Bene

    on va pas tous devenir cadres sup bordels, perso c’est pas mon but !!!
    c’est de l’hypochrisie totale et sa sert a rien, sa devrait etre facultatif, et les etudiants savent très bien se débrouiller tout seul pour trouver un job d’été bien relou (macdo, franprix, vendeur de marché…). Merci, j’ai déjà donné !

  • azerty

    De toute façon, pour être un peu honnête, je crois que si Descoings veut vraiment le faire, il le fera… Ce n’est pas comme si les décisions étaient consensuelles dans cet établissement (et ce n’est pas forcément un mal d’ailleurs). Un jour, nous nous lèverons et nous verrons dans Le Monde "vous travaillerez dur en juillet, et pour rien, dixi", enfin pour ceux qui se lèvent à midi et demie…

    Moi si c’est payé, je suis totalement pour. Ce serait ridicule de le faire pour rien, la grande majorité des gens ne peut se permettre de gâcher un mois de temps libre, même pour ce genre de causes. Tout le monde ne peut se permettre de ne pas stager/taffer l’été. Sur le principe par contre, je suis totalement d’accord avec Margaux. D’un point de vue social, évident tant les disparités sont grandes entre scpo et beaucoup de gens en France, comme d’un point strictement économique. Un cadre sup qui ne sait pas comment travaillent ses subalternes ne peut pas être bon à ce qu’il fait. D’autre part ça ne fait pas de mal d’apprendre à taffer dur, et ca peut faire partie de la formation, comme le service peut l’être pour un X etc. Par contre pour ton affaire de lutte des classes, je pense que tu devrais être un peu plus réservée…"gaucho de base", c’est facile à dire…il y a toujours des pauvres dans ce pays, et le système économique qui fait de notre PIB un des plus hauts du monde n’en demeure pas moins fortement inégalitaire (à chacun de déterminer si c’est grave ou pas….). Mais ce n’est pas le même débat je crois.

  • Margaux

    je pense qu’un bon mois à faire un job inintéressant dans un endroit moche payé au SMIC fera du bien à tout le monde, qu’il habite dans le VIIème, le XVIII ème; Neuilly, Sarcelles, Lorient ou Marseille.
    la plupart des grandes écoles rendent obligatoire le stage ouvrier: essayez de voir un peu à long terme: comme on sera quasiment tous cadres sup, autant voir un peu à quoi ressemble le boulot de l’employé de base pour ensuite avoir une vision plus large dans votre job
    ensuite, cette mentalité "lutte des classes" est insupportable, Marx est mort alors MERDE regardez un peu plus loin que ces théories gauchistes de base!
    moi aussi je me tape 1h de trajet matin et soir (RER) pour rentrer en banlieue: et révisez votre français, "banlieue" ne désigne pas que tours moches à Nanterre, mais aussi "maisons à Ville d’Avray" ou "appart à Rueil Malmaison"… d’ailleurs, je suis sûre que le franprix de Ville d’Avray recrute!
    ah oui, il y aussi des gens comme moi qui font des stages pas payés; et pourtant, j’en aurai bien besoin d’un mois de SMIC à trimer au Leclerc du coin!

    et ayez un peu de guts, vos pseudos de merde ne cache pas une partie de votre identité ("le style c’est l’homme"…)

    une dernière chose: il y a déjà un partenariat avec St Cyr: les futurs officiers de l’armée de terre viennent suivre des cours à pipo, et des étudiants de notre école adorée peuvent intégrer St Cyr… et toc! à quand l’école navale?

  • Bene

    1. Je trouve ça hypochrite, il y a des limites quand même… Il en fait trop là.
    Franchement, la plupart des étudiants qui ont le courage de vouloir bosser pendant ls vacances font déja ce genre de boulot : vendeur ou caissier dans un magasin.

    2. Ensuite, je pense franchement pas que cela va nous apporter quelque chose. Au contraire, ça nous bouffe un mois de nos vacances d’été, du coup, on galère encore plus pour trouver un stage ou un boulot qui soit en rapport avec nos projets professionnels, et puis les vacances, même plus la peine d’y penser.

    3. Ce n’est pas ça qui va changer la mentalité des gens, au contraire, ça va plus nous énnerver qu’autre chose..Il suffit de s’ouvir aux autres, et d’y aller par soi même en banlieue.. Puis c’est vrai, on en parle comme si c’était une autre planète, n’exagérons pas. Travailler dans des conditions terribles, ça existe aussi en plein coeur de Paris. Je dis ça par expérience.

    Et je signale que se taper 1h30, 1h de trajet matin et soir, yen a plein qui le font chaque jour pour venir à sciences po..

    En résumé, c’est hypochrite, merci Descoing, fais le toi même. Désolée mais c’est vrai, ce sera plus une perte de temps qu’autre chose, cela ne valorisera en rien notre CV.

    A la limite, aller faire du soutien scolaire là bas, ou un truc du genre, 1 fois par semaine, pendant un mois, aurait été plus utile.. Mais là, non !

  • Olive

    P.S : le principe du stage ouvrier est loin d’être sorti du cerveau de Descoings. Un de mes amis est à l’iNSA de Lyon, école intégrée d’ingénieurs 1ère à son classement, et il fait la même chose : 1 stage ouvrier de merde d’1 mois, non payé, où il s’occupe de trier des médicaments….Le principe, c’est de comprendre ce que peuvent ressentir les hommes que vous serez probablement amené par la suite à diriger. Dans le principe, c’est sain, dans la pratique, c’est évidemment douloureux. Pensez-en ce que vous voulez, mais n’allez pas dire que Descoings se venge, que Scpo s’apitoie sur ses élèves, etc. Nous ne serons pas les 1ers à faire ça et si c’est bien fait, ça peut marcher.

  • Mei

    heu.. je trouve que même vous, ceux qui comme je me marre assimile banlieue à banlieue parisienne êtes légèrement à côté de la plaque.
    Et les autres banlieues surpeuplées etc ? Enfin, il y a plus ou moins des problèmes partout c’est certain, mais dans certains coin on en parle plus que d’autres pour certaines raisons que je ne considérerais pas ici. Point barre.

    Ensuite, un stage "ouvrier" génial, ca peut être amusant, ca va apporter quelque chose de plus à tous et à toutes. Non ? et puis au moins vous pourrez vous targer d’avoir d’autres expériences ou pas … lol

  • Criquette

    Nan mais au nom de qui au nom de quoi cette volonté de punition?
    Ce projet est un échec communicationnel retentissant: nous ne savons au final que peux de choses sur le sujet, on ne nous en a pas parlé cette année, il n’y a pas eu de débat sur ce sujet…. Alors, aller faire la parade sur les plateaux de télé, dans les quotidiens et hebdo, c’est certes important pour le rayonnement de l’Institut, mais il faudrait pas non plus oublier les étudiants qui le font vivre? Et qui ont des boites mail aptes à recevoir des mails d’explication des projets de la direction dans ce domaine, qui se déplaceraient nombreux à un grand débat dans Boutmy…. C’est quand qu’on met ces principes là en application au sein de la structure?

  • atterré, le retour

    D’accord ya des problèmes à Brest et à Trifouillis les prés aussi… n’empêche que la banlieue parisienne est plus proche de Sciences Po, et donc qu’on peut y envoyer des étudiants parisiens plus facilement.
    Et puis je vais pas argumenter là dessus c’est ridicule, on sait par des études et des rapports qu’un traumatisme s’est développé particulièrement dans certaines zones de la banlieue parisienne, souvent particulièrement sinistrées (chômage etc), mais là n’est pas le sujet.

    Donc quand je dis "Les problèmes de la France se cristallisent en banlieue", je me fonde pas sur les media.
    Justement, je disais que voir la réalité de près permettrait de sortir du cliché qu’ils nous fournissent, donc svp me caricaturez pas !

    Ensuite, ne penser qu’à son cher diplôme de fin d’études, bien sûr que c’est égoïste, appelez un chat un chat merde !
    C’est pas parce que nous on est à Sciences Po, bien au chaud et planqués pour 5 ans, qu’on ne doit pas s’intéresser aux conditions d’accès à Sciences Po.

    Et c’est pas une punition pour les riches, soyez pas obsidionaux ! Toujours à se sentir attaqué, brimé, faut arrêter deux secondes.
    C’est une chance d’ouverture d’esprit, au contraire, et si vous ne percevez pas ça comme une chance, c’est que vous avez bel et bien l’esprit fermé à autre chose que votre mode de vie.

    Oui, je suis riche, j’habite dans un quartier de riches, mais ça devrait pas m’empêcher de mettre en cause ma façon de vivre.

  • mouais

    Ceux qui ont des bourses feraient aussi bien de prendre en compte la chance qu’ils ont et qu’en aucun cas cela leur est dû.
    N’envoyer en banlieue que ceux qui viennent du VIIe? et comme on disait plus haut, leur coller une étoile sur la veste et pas oublier de les faire passer à la douche après.

  • Je me marre...!

    1. "Les problèmes de la France se cristallisent en banlieue"! magnifique! Et les campagnes? Et Vierzon? La vérité c’est que la banlieue est médiatique et qu’à Vierzon ou Brest on ne passe pas tous les jours à la télé…
    2. "Ceux qui pensent à la qualité du diplôme Sciences-Po sont des égoïstes"! éblouissant!
    C’au contraire est le fondement et le départ de tout, c’est ce qui fait que ce webzine existe ou encore qu’il y a un sens à le proposer à des étudiants moins favorisés…

  • C.

    Sauf que c’est pas un mois en banlieue qui va changer quoi que ce soit a leur vision du monde ! Surtout que ce seront les memes qui se feront pistonner pour avoir des trucs moins craignos. Et encore une fois, personne ne repond a la question : pourquoi les 90% d’eleves de scpo qui ne sont pas issus de la grande bourgeoisie du VIIe devraient aussi se tapper ce stage ?? Ceux qui recoivent des bourses n’ont pas besoin d’aller bosser 1 mois a mammouth pour savoir que la vie des caissiers est difficile !

    Encore une fois l’intention est louable mais la maniere est nulle et inefficace ! Parce que ca ne servira a rien, parce que ca va embeter ceux qui n’en ont pas besoin…

  • ouais

    "Et quand bien même vivent-ils dans un duplex avenue george V, où est le problème?"

    le problème c’est qu’ils ont tout et que certains n’ont rien, à mérite et travail égal (et encore je suis gentil). C’est un tout petit problème qui agite notre société depuis longtemps, et qu’aujourd’hui on essaie de nous faire oublier…De là à dire que Descoings est l’instrument de justice sociale dont la France a besoin, il ne faut pas pousser non plus…

    @ Marion, quand je dis "en avoir", je dis que travailler en grande distribution, dur et mal payé cela montre qu’on est quelqu’un qui connait plus d’aspects du monde du travail que beaucoup d’autres, qui du bahut privé à HEC n’ont jamais vu ce qu’étaient réellement les conditions de vie de leurs futurs salariés, c’est tout…et ce n’est pas forcément négatif, tant d’un point de vue humain que pro, même si c’est une démarche que beaucoup refusent par atavisme bourge ou par paresse. Un peu de rééducation ne leur fera pas de mal ^^

  • Attérré 2

    "OK la France n’est pas que la banlieue, mais c’est en banlieue que se cristallisent les problèmes de société"

    Mort de rire! Tu y as déjà mis les pieds au moins, ou c’est les voitures incendiées du 31 décembre vues sur TF1 qui te font dire ça? La banlieue concentre avant tout les médias… et les questions de société ne lui sont pas exclusives. Paraît que ya même des pauvres dans le 6ème (heureusement ça se voit pas trop), des étudiants qui vivent dans des 9m2, mais qui les méchants ne font pas 1 heure de transport pour aller à pipo le matin!!! Et quand bien même vivent-ils dans un duplex avenue george V, où est le problème? C’est fou comme pour certains ce stage ne constitue qu’une manière de punir les horribles riches… Leur éducation, leur approche de la vie, c’est pas le problème de Sciences Po et avoir la chance d’être né dans un contexte favorable n’empêche absolument pas d’être conscient.

  • Marion

    Je tiens à dire que trouver du travail pendant l’été ce n’est pas forcément facile, alors si on fout rien de son été c’est pas forcément qu’on est feignants ou des gosses de riches! J’ai fait toutes les administrations de ma région (la mairie, le conseil général, la région, l’agglomération) et j’étais même pistonnée par un adjoint au maire de Montpellier! Et bah j’ai rien eu pour autant! Les banques, rien, le supermarché du coin, rien, etc! C’est pas si facile que ça de trouver un boulot!
    De plus, vous parlez bcp sans vraiment être au courant du projet, mais ceux qui auront déjà fait le même type de boulot que ceux qui veulent nous faire faire seront dispensés de ce stage ouvrier!
    Si ça se passe en banlieue c’est pour le principe de distance et de transport en commun pour les Parisiens. Mais si tu es en province il est certainement possible que tu puisses faire un stage dans ta région et là c’est parfois pire parce que personnellement dans mon trou, sans voiture je fais rien du tout! Au moins en banlieue y’a le RER!
    Et oui se taper 1h30 de transports en commun, même si c’est pour rentrer le soir dans le Vème, je pense que ça a quand même un effet! Combien à Sciences Po mettent 15 min au plus pour se rendre en cours! Il y en a beaucoup qui mettent plus d’une heure le matin pour y aller. J’ai une copine qui doit parfois se lever à 5h pour avoir son bus puis le RER. Et tous les matins dans le RER je vois des gens qui doivent faire 1h de transport en commun, parfois plus, pour aller bosser! Et bah croyez moi c’est pas la joie!
    C’est une très bonne initiative de faire ça!

    Par ailleurs, Marie, effectivement Descoings a eu une vie facile blabla St Germain! Enfin ça c’est un argument à la con, qu’est ce qu’on s’en fout de la vie de Descoings, c’est des étudiants qu’il s’agit! Par ailleurs, et sans vouloir prendre sa défense, je tiens à rappeler qu’à l’ENA ils avaient des stages en province, des stages "ouvriers", etc. C’est pas parce qu’on a été privilégié qu’on doit forcément accepter le système comme il est et ne pas vouloir faire changer les choses même si on a eu la belle vie!

    Le seul problème c’est que vous voulez pas sortir de votre vie tranquille et dorée. Surtout il faudra parler de ça quand les premiers étudiants l’auront vécu, facile de blablater sur qque chose que vous n’avez pas encore pu observer. Il faudra voir quelles sont les suites de ce projet pour estimer de son utilité ou non.

    @Ouais: j’avais postulé au Bon Marché, sans succès, et quand ça peut t’aider à gagner un peu d’argent pour ton année à l’étranger ou autre tu es bien content, c’est certainement moins pénible d’aller bosser dans le VIe qu’à Sarcelles mais je vois pas en quoi c’est en avoir moins dans le caleçon! On a pas toujours le luxe de choisir le job d’été qu’on va faire!

  • ouais

    "atterré", tu as raison

    aller en banlieue bosser dur, pour vous tous, petits zélotes de l’Oreal, c’est un plus dans le CV (i.e. ça montre que vous en avez un peu plus dans le caleçon que ceux qui stagent au Bon Marché, et que vous savez gérer tous les types de clientèle, d’environnement…)
    Et si ScPo s’interroge sur la provenance de ses élèves, HEC, Essec, toutes les petites écoles de commerce et même les ingé devraient le faire aussi, car en cela elles ne diffèrent guère de nous…sauf que nous en plus on est moins bons ^^

    Une école, du moins je l’espère, n’est pas qu’une machine à fournir des cadres/des k€/des jobs mais bien aussi un moyen de maintenir la cohérence d’un pays qui est en train de partir en couille… Je suis le seul à croire que notre modèle doit être un mélange de Normale Sup et des meilleures université anglosaxonne? Donc un modèle un tout petit peu républicain et intégrateur, comme le furent les autres grandes écoles du temps de leur splendeur (dc pas de HEC ^^)

  • atterré

    à vous lire, je vois une bande d’égoïstes tellement autocentrés qu’ils en deviennent vulgaires.
    je vois des "nos diplômes seront dévalorisés", des "on veut vivre notre vie qui est aussi une vraie vie".

    Mais acceptez qu’il y a plusieurs vies possibles en France, acceptez la part de déterminismes que beaucoup subissent ! Ouvrez les yeux un peu.

    je répète qu’envoyer les gens dans une cité, ce n’est pas un cliché.
    le cliché, c’est ce qu’on en voit au journal de 20h merde !
    arrêtez de dire qu’être confronté à la réalité est un cliché, il y a contradiction dans les termes !

    Arrêtez de comparer avec les autres écoles, elles ne sont pas un exemple dans ce domaine. Si Sciences Po est la seule école à se poser la question de l’origine de ses élèves, alors que toutes les autres s’en fichent, c’est plutôt une bonne nouvelle !

    Oui, une heure et demie de trajet en RER le matin à 8h et le soir à 18h30 va changer le quotidien des élèves, et radicalement.
    Et la mesure n’est pas répréhensible pour ceux qui bossent déjà ; ils iront bosser ailleurs, et si ça les fait suer, tant mieux.

    A titre personnel, je ne me réjouis pas d’aller passer un mois de merde à la caisse d’un Auchan, je tiens à le préciser.
    c’est bien parce qu’on en veut pas, parce qu’on préfère rester peinards, que cette mesure va nous changer, et nous faire progresser dans notre vision de la société.
    OK la France n’est pas que la banlieue, mais c’est en banlieue que se cristallisent les problèmes de société.

    C’est par ce genre d’initiative que la fracture soi-disantes élites / soi-disant peuple peut se résorber. d’accord c’est mineur, mais merde c’est un début.
    Et pour ceux qui ont peur pour leur diplôme, c’est une façon originale de le faire sortir du lot.

  • zz

    Oui c’est cela, on veut plus de 1ères places dans les classements, le reste c’est du blabla, de la fumée , de l’esbrouffe.Il faut rendre au diplôme sciences po Paris toute sa valeur et pour ce faire continuer à n’admettre que les meilleurs, vous et moi koi.

  • NS

    @ Les pieds sur terre :

    Comme l’aurait dit (si si j’en suis sûr il l’aurait dit) notre bon vieil Emile : "L’école libre des sciences politiques, tu l’aimes ou tu la quittes" !

  • Les pieds sur terre

    Sérieusement on est la seule école à avoir cette haine du riche et du bourgeois, de tout ce qui ne vient pas direct de la bonne banlieue! La France n’est pas QUE la banlieue…Ce serait génial que Sciences-Po arrête de se regarder le nombril et pense plutôt à l’excellence de son diplôme qui me déçoit tellement, et de plus en plus…Moins de coups médiatiques et plus de 1ères places dans les classements!

  • D'autres bonnes idées?

    T’as raison "bonne idée", et ils devront aussi porter un dollar cousu sur leur poitrine et ils n’auront pas le droit de parler aux valeureux boursiers…

  • Alala

    On dirait que Richie n’a jamais fini de punir ses étudiants d’être arrivés là où ils sont…Faudrait peut-être qu’il arrête de leur faire expier sa propre culpabilité…Sérieusement quand on voit le niveau du diplôme de Sciences-Po, l’équivalent d’une moyenne école de commerce ou d’un bon IUT de journalisme on se dit qu’il n’y a pas de quoi faire tout un plat! Ni de l’établissement ni de la prétendue origine sociale de ses étudiants où il y a somme toute pas mal de gens tout ce qu’il y a de plus moyens et normaux…

  • C.

    Moi je connais des gens a scpo qui se farcissent plus d’une heure de trqjet tous les mqtins, j’en connaiis (bcp) qui bossent cet ete, et sans piston. Je comprends pas pourquoi une minorite des grands bourgeois du VIIe (parce qu’il y en a) obligerait tous les autres a trimer comme des cons pendant un mois pour rien ! Quelle blague ce truc, franchement !

  • Meiounette

    C’est payé j’espère.. Parce que qui va prendre en charge les tickets de transports ? le déjeuné si ce n’est notre sacro sainte fiche de paye ??

  • Brandon

    Bravoooo "youpi", pluie de confettis pour toi! Salves d’artillerie, pour ce parler vrai, ce parler juste…
    Nianiania, moi je dis comme Marie, chacun apprend la vie comme il l’entend, y’a pas de solution pour mettre du plomb dans des esprits étroits comme le nez de Paris Hilton.
    Je ne sais pas pourquoi quand je lis tout ça, je sens, limitte, une volonté de vengeance, ou de punition à l’encontre d’une partie des étudiants! Enfin, ça c’est juste un feeling de minuit et quelques minutes! :-))) Mais voyons, aimons nous les uns les autres, ça c’est de la comm’ révolutionnaire, non?

  • youpi

    dites moi que c’est de l’humour et un exercice de "style" que vous faites là. Parce que si vous êtes sérieux, vous faites très, très peur ^^ Vous croyez que les banlieusards sont voleurs? Si tu habites dans le Ve, cher zz, tu as voté pour un voleur ^^

    Parce que Descoings n’a jamais quitté le VIIe il n’aurait pas le droit d’avoir des idées sur la mixité sociale et l’égalité républicaine? La question n’est pas de leur apprendre la vie (ils sont bien assez grand pour cela), mais de les confronter à des réalités nouvelles, pour en faire des citoyens plus responsables comme des diplômés plus au courant de ce qu’est réellement la société française (pas celle des arrondissements à un chiffre)….donc aussi plus efficaces. Croyez-moi, il vaut parfois mieux savoir ce que c’est d’en prendre plein la gueule au boulot ^^

    Et Marie, malheureusement, il y a des vies différentes dans ce pays, selon la couleur de peau, les revenus, toutes ces petites choses…Mais peut-être ne le sais-tu pas. Si tu le sais (car je pense que tu le sais), alors c’est simplement que tu en as peur…

  • Marie

    Depuis quand y-a-t-il une vraie et une fausse vie? Non franchement c’est n’importe quoi. C’est d’autant plus drôle qu’on reçoit ces leçons d’un mec qui n’a jamais quitté Saint Germain des prés de sa vie. Qu’il aille s’émerger tout seul en Banlieue si ça le branche et qu’il nous laisse apprendre la vie comme on le souhaite, et pourquoi pas dans des vraies régions sinistrées mais beaucoup moins médiatisées comme la campagne, l’étranger….

  • mouais

    Dites moi que vous ne connaissez pas 30 personnes dans votre entourage à scpo qui ont eu leur stage par un piston….ou des pauvres petits qui sont obligés de travailler dans des magasins "miteux" genre le Bon Marché…..Et je ne parle pas de la minorité (relativement + forte qu’ailleurs) qui ne fait RIEN du tout de l’été. Dans les facs moins favorisées, les stages sont durs à décrocher sans piston, et parfois on ne peut pas les faire parce que l’été, ça sert à gagner de l’argent
    redescendez de votre nuage, on n’a jamais dit que les scpo étaient paresseux (encore heureux….), mais qu’ils étaient favorisés. Envoyer les gens dans les cités, c’est un cliché…mais le problème c’est qu’ils ne savent même pas ce que c’est, ni ce qu’est travailler dur et pour peu, sans que ca remplisse une ligne de CV

    Descoings est un hypocrite, mais la mesure mettra du plomb dans la tête de certains…j’attends leur lobbying ("scpo ne doit pas perdre de son identité, c’est inutile, c’est dangereux, les banlieues c’est sale") avec impatience.

  • zzz³

    "Ben voyons", je respecte ton enthousiasme, mais je dois admettre que je suis ultra sceptique quant au superrrrrrrr projet (blurp)…"si ça vous soule, c’est que c’est nécessaire. ", mouais, à débattre… Oui sur le principe, je comprends le message qui se cache derrière ce stage obligatoire, mais qu’est-ce que ça va changer? Rien, que nenni! Ne croyons pas au miracle, c’est pas faire 1H30 de RER pour rentrer dans le duplex parental du VIIe qui va changer grand chose au quotidien de la "minorité qui glande, et qui ferait bien de connaître le monde du travail salarié et dans des conditions désagréables". On montre le négatif, comme d’hab, on évite de parler des gens "normaux" (oui, le concept de normalité est tout relatif bien sûr), qui réussissent par eux-mêmes, qui ne sont pas pistonnés, qui vont bosser cet été pour épargner ou pour se payer leurs appart’ ou autres… Non, au lieu de ça on passe notre temps à s’autocritiquer, alors oui à l’évolution et à la remise en question, mais faut pas non plus pousser mémé dans les orties…;-)

  • ben voyons

    ok la majorité des étudiants de scpo font des stages ou des boulots d’été.
    mais 1. c’est souvent du piston donc on est relativement favorisés
    2. il reste une minorité qui glande, et qui elle ferait bien de connaître le monde du travail salarié et dans des conditions désagréables.

    donc c’est une super initiative.
    et les commentaires du type "je bosse déjà alors ça me soule de le faire en plus entre des tours" montre bien l’utilité de la chose.
    si ça vous soule, c’est que c’est nécessaire.

    Après, c’est un coup de comm’, c’est sûr. mais ça n’enlève pas tous ses côtés positifs !
    Après, ça dure 1 mois, c’est sûr. mais c’est une expérience qui marque les esprits, et qui les marque d’autant plus s’ils sont "des petits bourges du 6ème déconnectés de la réalité" !

    On ne peut pas dire que c’est un cliché. C’est une expression facile et rapide, d’accord, mais on se rend rarement compte de notre mode de vie et des déterminismes qui nous entourent quand on vit comme on vit.
    Et nous envoyer dans les cités, ce n’est pas répondre par un cliché, mais bel et bien en nous confrontant à la réalité. Et oui, beaucoup, beaucoup de Français ont un boulot de merde et loin de chez eux !

  • zorro

    Mais beaucoup font déjà des stages d’eux mêmes. Pas besoin de forcer les irréductibles. S’ils n’ont pas l’intelligence de le faire d’eux mêmes ils ne tireront surement aucun enseignement de leur stage.

  • Marion

    c’est toujours la même chose, et pas faute de l’avoir fait remarqué à Monsieur Descoings la dernière fois que je l’ai rencontré, pourquoi on ne reçoit aucun mail dans notre boîte ENTG pour nous informer de ce genre de chose une fois que les médias sont au courant. D’autant plus que ce n’est pas un projet nouveau, ça fait un an qu’on en parle, donc ce n’est plus un secret. Il serait temps de communiquer sur ça plus en détail. Quand est-ce que ça commence ? Ca devait commencer pour les 1ères années de 2006/2007, ça me parait un peu tard de prévoir ça avant la rentrée d’octobre… Donc ça sera pour les nouveaux entrants de cette année ?!!!
    Pour ceux qui se posent qques questions, je vous invite à relire l’interview de Descoings en janvier 2007 sur lapéniche, il était encore plus incisif que sur le bondy blog!

  • zzz³

    On ne combat pas les clichés à grand coups de clichés! Non, Scpo, malgré les très nombreux efforts positifs réalisés, n’a toujours pas un recrutement socialement représentatif de la société française…
    Mais NON, Scpo n’est PAS un repère de bourgeois prétentieux qui ne savent rien du travail. Savez-vous le nombre des étudiants de ScPo qui se farcissent des stages d’été dans des magasins mytheux à vendre tout et n’importe quoi?
    Pour finir, je dirai juste une chose: simple opération de com’ que tout ça, un peu dommage tout de même de toujours trouver ça dans la presse, quand y’aura-t-il un grand débat à Scpo là-dessus?

  • zzzzzzzzzzzzz

    rappelons que le "petit bourge du 7ème " est un vieux mythe crasseux. bcpd’entre nous galèrent déjà, ou font des boulos pas très sexy pdt les vacances, moi le premier. Sciences-po n’est pas un repère de riches et la majorité d’entre nous savent ce que trimer veut dire. alors richie je t’aime mais là tu déconnes.

  • ZZZZZ

    je suis pour
    ce n’est pas parce qu’après ils retourneront au 6e arrondissement que l’on doit oublier que certains (beaucoup) à sciencespo ignorent ce qu’est la réalité des conditions de travail d’une grande partie de la population de ce pays…Ca aurait le mérite de leur mettre du plomb dans la tête et de leur apprendre à se décarcasser pour au final ne rien gagner….bref de leur faire un peu découvrir la vie de leur futurs salariés
    Mais à mon avis, certains ne tiendraient pas le coup…ce serait trop dangereux pour leur coeur fragile….

  • zzz

    Si Richie veut y aller qu’il y aille, on le retient pas.
    Ca fait un peu caricatural, un peu visite au zoo; on apprendrait la vraie vie qu’en banlieue. Pquoi pas un partenariat avec St Cyr, ça vous forme des hommes des vrais ça. Oui madame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.