• A la une,  Actualités,  Vie du campus,  Vie politique étudiante

    Sciences Po occupé par les étudiant.e.s : premiers détails

    Suite à une Assemblée Générale qui s’est tenue dans le petit hall du 27, rue Saint-Guillaume mardi soir, une « occupation pacifique et reconductible » du bâtiment a été décidée par les organisateurs du blocage. Cette décision vaut « jusqu’au retrait de la loi ORE et de toutes les lois antisociales et racistes portées par le gouvernement ». Ce matin, des barricades faites de tables et de chaises s’élèvent devant les portes de l’immeuble principal de Sciences Po Paris, et il est par conséquent impossible d’entrer dans les bâtiments du 27, rue Saint-Guillaume et du 56, rue des Saints-Pères. Dans un mail envoyé aux élèves peu…

  • A la une,  Actualités,  Sections et associations politiques,  Vie du campus,  Vie politique étudiante,  Vie syndicale

    Loi Travail : le blocus à Sciences Po

    Un article écrit avec Ulysse Bellier. La décision a été prise hier mercredi 23 mars 2016, à l’occasion d’une nouvelle assemblée générale du mouvement contestataire « Sciences Po contre la Loi Travail ». Dès six heures ce matin, une cinquantaine d’étudiants ont bloqué l’accès aux deux bâtiments principaux de Sciences Po, au 27 rue Saint Guillaume et au 56 rue des Saints-Pères. Tous les cours qui devaient y être tenus ont été annulés. Une quinzaine de policiers ont été dépêchés pour assurer la sécurité de la manifestation. En milieu de matinée, deux des trois minibus de police sont partis, laissant moins de dix agents. Ils resteront en…

  • Vie du campus

    Les « poseurs de bombes » démasqués!

    Suite à l’enquête menée depuis l’alerte à la bombe et l’évacuation de Sciences Po le mercredi 27 mai, les responsables ont enfin été identifiés. Il s’agissait en fait d’un jeune professeur de 26 ans, désormais interné dans un hôpital psychiatrique pour troubles psychologiques. Un étudiant a lui aussi passé un appel mercredi dernier pour créer le même mouvement de panique mais a été rapidement identifié et arrêté par la police. Les identités n’ont pas été révélées, mais peut-être avez-vous déjà noté la disparition de l’un de vos camarades ou professeurs… Après les blocages des étudiants externes à Sciences Po, la…