Vie du campus

Interview : The Shadow Cabinet

The Shadow Cabinet… Le nom ne peut que retenir notre attention : il évoque mystère, magie noire, secret, complot… Il est temps d’en savoir plus, c’est pourquoi LaPéniche.net est allée à leur rencontre afin d’élucider l’énigme qu’est (ou pas) cette nouvelle association !

  • LaPéniche.net : Bonjour à vous, alors tout d’abord QUI êtes-vous donc ?

Shadow Cabinet : Nous sommes pour la majeure partie de l’association élèves de Sciences Po en 2A mais certains « éléments » viennent d’autres universités parisiennes. En effet comme notre cher Président, nous pratiquons l’immigration choisie et n’hésitons pas à ouvrir nos frontières à des étrangers. Nous sommes une petite quinzaine avec des vues partisanes éclectiques. On a essayé l’ouverture comme notre petit maître nous l’avait prescrit mais on a pas réussi à faire de notre groupe un arc-en-ciel comme il a si bien su le réaliser. Quel peintre ! Un artiste, une source infinie d’inspiration, Notre Maître !

  • LaPéniche.net : heu, d’accord… mais pourquoi avoir créé cette association et quels en sont les buts ?

S.C : Comme tout disciples, l’attrait de la pratique nous habitait et puis le déclic ! Marre de protester dans la rue, c’est mal fréquenté, vous savez ils l’ont encore dit hier sur toutes les TV de Notre Maître. Hey ! Comme la vérité sort de la bouche des enfants et qu’on ne peut nier la paternité de Notre Maître sur les journaux du 20H, on en a conclu que le pavé il ne fallait plus le battre car il allait nous cogner… alors on l’a lancé sur la blogosphère.
On peut donc dire que l’assoce est née d’une envie d’action, mais plutôt intellectuelle, un constructivisme théorique kantien, en d’autres termes la politique développée par Notre Maître nous a fait craindre sa sénilité.

Le but de l’association est donc de veiller au bon dérèglement de notre pays, l’observer et publier un mode d’emploi possible pour faire fonctionner notre démocratie. En effet Notre Maître a un mode d’emploi mais en japonais, et il a l’air d’être extrêmement éveillé à cette langue. Le problème est qu’il ne semble pas disposer de traducteur à même de lui en faire saisir toutes les subtilités.
Ce mode d’emploi se présentera sous la forme de contre-propositions (disponibles sur notre blog) en réaction aux réformes proposées par Notre Maître.

  • LaPéniche.net : votre principal projet pour 2007-2008 ?

S.C : Animer un blog loin du fond de teint coulant de Cecilia, qui ne publiera pas les horoscopes de nos ministres mais bien des critiques politiques, juridiques et sociales colorées.

  • LaPéniche.net : Et bien un grand merci à vous Maître… heu, The Shadow Cabinet, pour cet entretien et à bientôt pour des nouvelles de vos projets ! Pénichement votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.