Idée week end : Le marché du livre du XVe

Quand j’ai découvert le marché du livre du parc Georges Brassens, ce fut comme si j’avais trébuché sur la huitième merveille du monde : je ne m’y attendais pas, et j’ai été époustouflée. L’enchantement n’en fut que plus intense. De « l’enchantement », à ce point, me direz-vous ? Qu’est-ce que ce marché a de si spécial … Lire la suiteIdée week end : Le marché du livre du XVe

Lis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Capra

    Vous êtes convié à un dîner mondain chez des amis germanopratins. Installé, vous réalisez que les convives parlent fort et s’invectivent, disputant le bout de gras, ainsi que le prochain Goncourt. Anxieux que vous êtes de faire bonne figure, vous ne parvenez malheureusement pas à en placer une, vos maigres souvenirs du dernier … Lire la suiteLis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Capra

L’histoire de France à travers la publicité, ou comment réviser en toute sérénité/hilarité (rayez la mention inutile).

Paris regorge de majestueuses expositions, toutes plus imposantes les unes que les autres. Mais ce qui fait le charme culturel de la ville, c’est la myriade de petites expositions disséminées dans la capitale. Felicity l’évoquait la semaine dernière (voir l’article Paris & Culture in International Waters) , j’y reviens aujourd’hui. Celle que je suis allée … Lire la suiteL’histoire de France à travers la publicité, ou comment réviser en toute sérénité/hilarité (rayez la mention inutile).

Lis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Zola

Vous êtes convié à un dîner mondain chez des amis germanopratins. Installé, vous réalisez que les convives parlent fort et s’invectivent, disputant le bout de gras, ainsi que le prochain Goncourt. Anxieux que vous êtes de faire bonne figure, vous ne parvenez malheureusement pas à en placer une, vos maigres souvenirs du dernier Stendhal étant … Lire la suiteLis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Zola

Lis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Énard

Vous êtes convié à un dîner mondain chez des amis germanopratins. Installé, vous réalisez que les convives ripaillant parlent fort et s’invectivent, disputant le bout de gras, ainsi que le prochain Goncourt. Anxieux que vous êtes de faire bonne figure, vous ne parvenez malheureusement pas à en placer une, vos maigres souvenirs du dernier Stendhal … Lire la suiteLis Tes Ratures, ou comment briller en société avec Énard