Le Mag'

Idée week end : Le marché du livre du XVe

Quand j’ai découvert le marché du livre du parc Georges Brassens, ce fut comme si j’avais trébuché sur la huitième merveille du monde : je ne m’y attendais pas, et j’ai été époustouflée. L’enchantement n’en fut que plus intense. De « l’enchantement », à ce point, me direz-vous ? Qu’est-ce que ce marché a de si spécial ? Je pourrais dire que sa proximité de chez moi joue un rôle dans l’affection que je lui porte. Mais vous savez, c’est son côté suranné qui m’émeut avant tout.

Abrité par un grand préau, le marché ressemble d’abord à des retrouvailles hebdomadaires entre vieux copains. D’un stand à l’autre, ils se hèlent, se taquinent, et s’invitent à discuter l’un chez l’autre. Les uns sont spécialisés dans la Pléiade, les autres dans le poche divers et varié. D’autres encore proposent quantité de livres différents, des essais aux bandes dessinées en passant par les romans policiers et les histoires d’amour… On peut même trouver des livres datant de plusieurs siècles (et le prix qui va avec…). Si vous aimez l’odeur du papier jauni, si vous vous sentez l’âme d’un Marcel Pagnol, et si votre porte monnaie est léger, vous trouverez votre bonheur dans ce marché. Il y a d’ailleurs pas mal de livres de la rentrée dernière aux éditions Gallimard (NRF) à moins de cinq euros (ce qui est, soit dit entre nous, inespéré). Vous serez vite embarqués dans cette atmosphère démodée : elle a gardé toute sa fraîcheur.

Les commerçants étalent leurs trésors sous vos yeux curieux et vous vantent les qualités de tel et tel livre ; c’est à qui mieux mieux attirera votre attention et éveillera votre appétit littéraire. C’est dans ce marché que j’ai acheté La Confusion des Sentiments pour trois euros. Son vendeur m’avait dit que c’était l’oeuvre la plus aboutie de Stefan Zweig. Je ne saurais en juger pour l’instant, mais je compte bien compléter ma collection en puisant dans cette caverne d’Ali Baba.

S’il est des oasis de simplicité et d’authenticité à Paris, je vous affirme haut et fort que le marché du livre ancien et d’occasion de Georges Brassens en fait partie. Il se tient à côté du parc du même nom, tous les samedis et dimanches de 9h à 18h (métro Convention 12 ou Porte de Vanves 13). Vous aviez un bon plan pour le week end, vous disiez ?

 

Marché du livre ancien et d’occasion, 104 rue Brancion, 75015.

 

Clara Duchalet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.