• « Ce qui restera de nous ». Les jeunesses face à la crise climatique 

    « Sur toute la terre, les forces [pour la défense de la nature] s’organisent et une jeunesse résolue à la tête de ce combat », écrivait Romain Gary, en 1980, dans la préface de l’édition republiée de ses Racines du ciel. 43 ans plus tard, nous avons voulu dresser le portrait de cette jeunesse française dans son combat pour la défense de l’environnement. Une jeunesse, des jeunesses  Curieux hasard. Comme un signe du destin. C’est dans un café avoisinant la place de la Nation que nous retrouvons Jeanne1, la vingtaine. « J’avais mené mes premières actions par ici », confesse-t-elle,…

  • Lou Safra : “Faire société en sciences cognitives, ça ne veut rien dire”

    Biologiste de formation, Lou Safra a, depuis quelques années déjà, ses repères dans les couloirs du CEVIPOF. C’est que les sciences cognitives partagent avec les sciences sociales leur objet de prédilection : le comportement. Spécialisée sur la cognition sociale, la thèse de Lou Safra porte sur le rôle des indices faciaux dans la prise de décisions interpersonnelles.Nous rencontrons la chercheuse pour éclairer des enjeux contemporains brûlants dans l’actualité : sentiment d’appartenance, identité, choix électoraux.. Les lumières d’un champ de recherche à la croisée des disciplines devraient nous y aider.  La Péniche : Dans sa conférence de presse suite au remaniement…

  • Mathias Vicherat, une démission passée (presque) inaperçue

    Le début du mois de mars ne fut pas de tout repos pour Sciences Po. L’emballement médiatique et l’essaim de journalistes autour de l’école nous ferait presque oublier l’annonce tombée mercredi 13 mars à 8 heures 38 : la démission de Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques depuis novembre 2021.  Avec La Péniche, nous avons voulu sonder la communauté étudiante sur ce départ furtif en vous posant nos questions aux détours des couloirs. Que pensez-vous des modalités et de la temporalité de la démission de M. Vicherat ? Comment vous sentez-vous…

  • 4 heures pour la Palestine : une mobilisation devenue scandale national

    Mardi 12 mars aux alentours de 10h, la cohue s’est installée devant l’amphithéâtre Boutmy, renommé “Amphithéâtre Gaza” à l’occasion d’une mobilisation de soutien aux Palestinien·ne·s gazaoui·e·s. Depuis, elle se propage partout sur fond d’accusations d’antisémitisme : des conversations quotidiennes jusqu’aux couloirs de l’Elysée, en passant par les réseaux sociaux. Analyse des “4h pour la Palestine” devenues un scandale national. À l’occasion de la journée européenne de mobilisation universitaire en soutien à la Palestine mardi 12 mars, un groupe d’étudiant·e·s a occupé l’amphithéâtre Émile Boutmy pendant quatre heures. Bien que le caractère démocratique de cette pratique militante fasse fréquemment débat auprès…

  • Etudiant-e-s juif-ve-s à Sciences Po : nous ne serons pas instrumentalisé-e-s contre les voix palestiniennes

    Suite aux mobilisations pro-palestiniennes qui ont eu lieu mardi 12 mars au sein de Sciences Po et aux évènements médiatico-juridiques qui s’ensuivent depuis, une trentaine d’étudiant.e.s juif.ve.s ont signé une tribune contre l’instrumentalisation de leur identité. Ces étudiant.e.s et alumnis s’expriment en leur nom propre et ne représentent aucun organisme.  Nous, étudiant-e-s juif-ves de Sciences Po, refusons d’être instrumentalisé-e-s pour justifier la répression des mobilisations pro-palestiniennes.  Mardi 12 mars au matin a eu lieu une mobilisation d’étudiant-e-s engagé-e-s contre les massacres de masse systématiques en cours sur la bande de Gaza et l’occupation par Israël des terres palestiniennes. Sur la…