Vie du campus

Quand la Péniche accueille les Planches…

Mercredi 18 octobre 2006, de 12h à 15h s´est tenu le premier « forum de la culture » à Sciences Po. Le lieu choisi n´était pas des moindres puisqu´il s´agissait… de notre bonne vieille « péniche » ! Il était donc impossible de ne pas s´y rendre afin de vous donner un bref aperçu des programmations théâtrales et musicales de l´année.

La « péniche » a accueilli en ce mercredi après-midi une dizaine de grandes salles parisiennes, souvent en partenariat avec le Bureau des Arts (BDA) de Sciences Po. Beaucoup d´intervenants ont agréablement apprécié d´être installés en « péniche » (pour les scènes les plus connues) ou dans le petit hall. Ainsi, malgré les élèves toujours pressés déboulant dans cet incontournable lieu de passage, les théâtres ont pu attirer l´attention de nombreux curieux, le temps de quelques minutes. Parmi les présents, il y avait bien sûr des grandes salles parisiennes (Le Rond Point, La Comédie Française, Chaillot) mais aussi des salles moins connues (Malakoff). Par manque de temps, seuls les intervenants en « péniche » ont pu se prêter au jeu du « photo reportage » et nous dévoiler leur savoureux programme pour la saison 2006-2007. Extraits.

Ce théâtre bénéficie d´un partenariat avec le BDA et offre des places à 7,50 euros sur tous les spectacles. Pour les étudiants de Sciences Po, voici les « incontournables » de la saison, à ne manquer sous aucun prétexte :
L´Homme qui danse ou la vraie Danse du diable de et avec Philippe Caubère
Il s´agit là d´une comédie fantastique en six épisodes écrits avec par exemple comme thème la révolution culturelle de 1968. Du 15 septembre au 30 décembre.
Comment dire avec Isabelle Carré
Spectacle musical et poétique alliant textes classiques (Beckett, Rilke, Tardieu), chant et danse, cette programmation promet d´avoir du succès. A réserver tôt !
Deux dates sont réservées avec le BDA : lundi 27 novembre et dimanche 14 janvier.
Le mental de l´équipe, mise en scène de D. Podalydès et F. Bélier-Garcia
Un spectacle original sur l´univers du foot (avis aux amateurs !), drôle et chorégraphique. Du 7 mars au 14 avril 2007

Il existe aussi des débats organisés par le journal Le Monde au Théâtre du Rond Point mais qui ne bénéficient pas d´une réelle promotion au sein de Sciences Po. Si vous êtes intéressés, renseignez-vous sur le prochain débat qui aura lieu le lundi 22 janvier 2007 à 20h30 (réservation à faire).

Le Théâtre de Chaillot propose des places à 10 euros sur l´ensemble des spectacles de la saison, hormis deux productions étrangères. Les réservations sont assez flexibles : il est possible de réserver au dernier moment (une semaine), dans la limite des places disponibles.
Le théâtre bénéficie d´une programmation plutôt éclectique. Néanmoins, « le petit coup de cœur de Chaillot pour la fin de l´année » revient à De l´omme, une critique assez caustique et politiquement incorrecte de la société actuelle. Cette réflexion sur l´homme dans ses différents environnements (société, travail), propose un véritable jeu sur le langage et avec des objets. Du 24 novembre au 22 décembre.

Le prix des places est fixé à moins 50% pour les étudiants de Sciences Po. Pendant trois mois a lieu le festival Samuel Beckett dans lequel deux pièces phares de l´auteur sont jouées :
Fin de partie (mise en scène Bernard Lévy) jusqu´au 28 octobre. Si vous êtes intéressés, dépêchez-vous car ce spectacle connaît un certain succès.
La dernière bande / Krapp´s last tape (mise en scène Xavier Marchand) jusqu´au 28 octobre.
Cette dernière est un clin d´œil aux élèves voulant mettre à profit leurs connaissances en Anglais puisqu´elle est présentée en deux versions différentes afin de faire entendre le bilinguisme de Beckett.

Les petits coups de cœur de la saison reviennent aussi à :
La Cantatrice Chauve de Ionesco, mise en scène par J.L. Lagarce. Il s´agit là d´un gros succès en perspective, du 18 janvier au 10 février 2007.
Le suicidé de Nicolaï Erdman : bien que son nom ne l´indique pas, il s´agit d´une comédie, « une ronde des mots au pays des soviets ». Cette pièce vaut d´autant plus le coup qu´une rencontre avec les metteurs en scène autour de l´engagement citoyen est prévue après le spectacle. Du 8 mars au 3 avril 2007.

A savoir : le Théâtre Louis Jouvet présente aussi des opérettes, comme celle d´Offenbach qui promet un certain succès.

Cette salle, qui vient de rouvrir après 4 ans de travaux, présente essentiellement de la musique de chambre et des concerts lyriques. Les places sont à partir de 10 euros selon les catégories. Pour les étudiants de moins de 27 ans certaines places sont toutefois disponibles à 8 euros avec le BDA.
Parmi les représentations à venir, vous pourrez entre autres découvrir l´orchestre philharmonique de Berlin ainsi que les plus grands orchestres français (Paris, Radio France, Lille, Toulouse).

Astuce pour les plus malins : il est possible d´avoir des places à 10 euros sur toutes les catégories pour tous les concerts à condition d´avoir moins de 27 ans et de se présenter une heure avant le début du concert.

Tenu par un charmant américain en stage à Paris (enfin un homme !), ce stand était, sans grand étonnement, celui qui a attiré le plus d´étudiants. Pour assister à plusieurs représentations, il vaut mieux prendre le « Pass´ Jeunes », diffusé par la Comédie Française et l´Opéra National de Paris. Ce dernier est valable pour les étudiants de moins de 28 ans : pour 30 euros, il vous fait bénéficier de tarifs réduits sur presque tous les spectacles de la saison.

La Comédie étant composée de trois théâtres distincts, voici les programmations et les tarifs selon les lieux :
La salle Richelieu présente des pièces classiques comme Cyrano de Bergerac ou Le Cid entre 8 et 20 euros ;
Le théâtre du Vieux-Colombier est très pratique pour les étudiants de Sciences Po puisqu´il se situe à quelques pas de la rue Saint Guillaume. Oh les beaux jours de Beckett y est joué du 26 octobre au 4 novembre pour 8 euros.
Le Studio-théâtre est une petite salle peu connue de quarante places où les places sont à 8 euros aussi. On y joue du Beckett, du Tchekhov ou encore du Sarraute.

Le « Pass´Jeunes » permet par ailleurs d´obtenir des places bien placées à l´Opéra pour 20 euros et 10 euros pour les ballets.
Coup de cœur d´une étudiante : L´elisir d´amore de Donizetti, (contemporain de Verdi), mis en scène de façon très moderne.

D´une manière générale, si le théâtre, l´opéra ou le chant vous intéressent, consultez le site du BDA et suivez régulièrement sa newsletter. Il existe en effet de nombreuses autres scènes qui présentent des spectacles tout aussi passionnants que ceux cités ci-dessus.
Bon vent artistique !

2 Comments

  • Christian

    Un très bon article. Et la casquette de capitaine n’enlève rien au charme de la rédactrice. Blague à part, je représente Les Amoureux du Bien Public, une association "de création culturelle" loi 1901… Donc ouverte à tous. J’ai pu voir à l’occasion des journées de reconnaissance des assoces sciences po de nombreuses énergies s’agiter en petit hall autour de projets théâtreux et affiliés. Je lance ici un appel à collaboration : plus on est de fous… N’hésitez donc pas à m’envoyer un courriel si vous désirez plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.