Vie du campus,  Vie politique étudiante,  Vie syndicale

Les élections syndicales pour les nuls !

Aujourd’hui et demain se tiennent au 13 rue de l’université, les élections syndicales pour l’année 2013. Le principe est simple : envoyer des représentants étudiants dans les conseils de l’institut pour faire valoir votre voix auprès des autorités magnifiées de l’administration. Mais si vous avez slalomé prudemment en péniche depuis deux semaines, marqué comme lues toutes les newsletters de Julien Palomo, esquivé les amphis ou inventé une compétition de handball pour éviter le débat intersyndical, shame on you, lapéniche.net vous résume en vingt lignes top chrono les enjeux majeurs de cet événement. Amateurs de Bruegel l’ancien fuyez, ce décryptage se veut quelques coups de pinceau pour les cancres qui n’ont rien suivi.

Capture d’écran 2013-02-05 à 10.08.12

Ça, vous l’aurez remarqué, Sciences Po n’a plus de directeur, et c’est bien le premier enjeu de l’élection syndicale. Parce qu’en effet, c’est le conseil de direction, avec ses 8 représentants étudiants et ses 8 représentants des salariés/enseignants (sur 28), qui votera pour le directeur de l’IEP sur la base – entre autre … – des candidatures que le comité de recherche lui soumettra. Mais attention, aucune liste n’a pris parti pour tel ou tel candidat. À la faveur du printemps de Sciences Po, le conseil se verra sans doute confier dans le moyen terme plus de responsabilités et de prérogatives dans la gouvernance de l’institut. Mais il y a aussi la commission paritaire qui est une pièce importante du dispositif scolaire pour tout ce qui concerne la vie universitaire et associative. J’aurais aimé également pérorer sur l’utilité du conseil scientifique, mais force est de reconnaître que sa fonction consultative dans les liens entre enseignement et recherche, et la présence d’une seule liste m’oblige à profiter des lignes que je me suis fixé impétueusement pour parler d’enjeux beaucoup mais alors beaucoup plus importants. Ma foi, 20 lignes, c’est long.

Il y a trois syndicats, que lapéniche.net a rencontrés et que nous vous vous présenterons brièvement au cours de la journée, toujours dans cette même vocation pédagogique, : l’UNEF, le MET et ESP. Pas d’attaques perso, Julien, juste une incitation à aller voter. En gros, l’un est à gauche, l’autre à droite, l’autre un peu nulle part. Ça m’aura échappé. Ils ont tous des choses intéressantes à proposer, et pour ceux qui se découvriraient un intérêt soudain pour la campagne, ma foi, voici de quoi vous régaler : le débat est vraiment pertinent : http://vimeo.com/58692555. Ne serait-ce que pour le béret de Julien. Ma foi, 20 lignes, c’est finalement très court, juste assez pour vous dire que vous pouvez tous voter, qu’il suffit d’avoir sa carte étudiant et de prendre ses jambes jusqu’au 13. Et qu’il serait dommage dans une école des sciences politiques d’avoir seulement 20 à 25 % de participation. Et qu’il y a un ascenseur pour éviter les marches. Et que le café est bien meilleur au 13U. Plus sérieusement, parce que des étudiants font le choix stratég… noble de vous défendre, il est de notre devoir d’exprimer de la façon la plus nette l’opinion de la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.