Vie du campus

Interview : David Escalante-Garcia, 5A, président de Sciences Po Conseil

David Escalante-Garcia est étudiant en 5A, en Master Finance et Stratégie. Il a repris en février 2006 la présidence de Sciences Po Conseil, la Junior Entreprise de Sciences Po, fondée en 2001. Le principe d’une Junior Entreprise est de faire l’intermédiaire entre entreprises et étudiants, afin de réaliser des missions en commun. David est en poste jusqu’en mars 2007. Il a accepté de répondre à nos questions.

  • LaPeniche.net : Bonjour David, pour commencer, peux-tu nous rappeler comment s’est déroulée ta prise de fonctions ?

David Escalante-Garcia : J’ai été coopté Président par le bureau sortant, et j’ai eu toute latitude pour constituer mon équipe. L’objectif était avant tout de rationaliser la gestion et de corriger les erreurs de gestion des équipes précédentes. Les Juniors Entreprises bénéficient en effet d’une législation particulière, en particulier en matière de fiscalité et de charges sociales, qui rend la tenue des comptes particulièrement complexe. Il était donc impératif de nous mettre aux normes.

  • Quels sont les principaux objectifs de ton mandat ?

Il faut avant tout devenir visible sur le marché des Juniors Entreprises. Il y a en France plusieurs centaines de structures similaires, chaque établissement d’enseignement supérieur étant libre d’en constituer une ou plusieurs. Si nous voulons être reconnus, il faut que nous agissions sur trois plans distincts :

  • la conformité et la qualité, en devenant membre de la Confédération Nationale des Juniors Entreprises
  • la taille, en augmentant significativement notre Chiffre d’Affaires
  • la spécialisation, en développant des pôles de compétence
  • Et quels sont ces pôles de compétences ?

Nous avons recherché ce qui faisait la spécificité de Sciences Po sur le marché de l’enseignement et de la recherche, et nous en avons dégagé cinq thématiques fortes :

  • Finance / Entreprise : réalisation d’études de marché
  • Marketing / Communication : conseil en communication
  • Administrations Publiques : accompagnement dans la mise en place de la LOLF, assistance à la mise en place de process
  • Recherche et développement : assistance à des instituts et à des ONG désirant externaliser une partie de leur recherche
  • Juridique : assistance et conseil juridique
  • Comment se passent les relations avec Sciences Po ?

Plutôt bien. Ils appuient nos démarches, notre méthodologie. Ils ont également montré leur intérêt pour la mise en place d’un Conseil de Surveillance de notre association. L’idée de ce conseil est de réunir une fois par an un panel de personnalités politiques, professeurs, dirigeants d’entreprise, qui rendraient un avis sur le bilan de l’année écoulée et les évolutions futures. Cependant, Sciences Po Conseil souffre encore de quelques désagréments : nous sommes la seule association permanente à louer notre local et à payer nos communications téléphoniques, Sciences Po refusant de nous subventionner au prétexte que nous sommes une association à but économique.

  • Enfin, peut-on encore vous rejoindre ?

Bien entendu ! Nous recherchons des étudiants pour effectuer les missions, dans la mesure où leurs profils sont adaptés à notre activité. Il est important de noter que nous ne rémunérons pas nos collaborateurs, nos coûts étant encore trop importants. Les profils les plus sollicités en ce moment sont Affaires Publiques et Marketing – Communications ! Si vous êtes intéressés, contactez-nous : spc@spconseil.com

Merci beaucoup David, et bonne continuation !

7 Comments

  • David

    Bonjour à tous,

    Je suis David, le président de l´association.

    Je vais expliquer les malentendus autour du thème de la rémunération. Effectivement, il y a un contresens dans ma réponse à la dernière question.

    Tous les membres de l´équipe ont deux rôles bien distincts. D´un côté, un travail dit de “ structure ”, dans lequel ils s´engagent pour l´association. Nous avons beaucoup de chantiers en ce moment: adhésion à la CNJE, travail de prospection intense, stratégie de communication, conseil de surveillance…. Nous ne pouvons malheureusement pas rémunérer les étudiants pour ce travail qui, comme Drei le dit, est souvent rémunéré dans d´autres juniors entreprises. Or c´est bien pour ces chantiers que nous recherchons des nouveaux membres. Il faut donc savoir que pour intégrer Sciences Po Conseil, c est la motivation pour l´engagement associatif qui prime avant la motivation pour le fric (en ce moment, ce n est pas à la JE de sciences po que l on devient riche)
    D´un autre cote, il y a le travail pour les clients, bien évidemment ce travail est rémunéré. Sachez en plus que nous sommes une des JE qui rémunère le mieux ses étudiants. Nous partons du principe qu´une bonne rémunération se traduit par un travail de qualité.

    Si vous avez encore des questions, écrivez moi eldavi@gmx.net

  • Florian

    Mais nous sommes un média très sérieux! Certes, David n’est pas Madonna (et c’est heureux pour lui), mais le statut de Président d’une des associations les plus sérieuses de Sciences Po lui donne droit à certains égards.

  • tom

    C’est obligé toute cette emphase pseudo journalistique type : "nos enquêteurs mêne l’enquète" ou "il a accepté de répondre à nos questions" ? David c’est pas encore Madonna que je sache.

  • drei

    Peut-être pas ceux qui font de la prospection (ou alors au résultat) mais ceux qui travaillent sur les missions, si (légalement obligatoire). Certaines JE rémunèrent les prospecteurs et l’équipe interne en continu, je pense que c’est à ça que faisait référence David.

  • fred

    Les collaborateurs ne sont pas rémunérés ? Pourtant des amis à moi ayant participé à des missions de conseil ont été payés une jolie petite somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.