Vie du campus

Faîtes une bonne action pour la Terre en péniche !

Lors d’une interview d’Antoine Arel (2A), avait été évoqué un projet Eco-Campus concernant la compensation des émissions de CO2. Un mois après, le projet se concrétise en péniche avec l’initiative « réduisons compensons« . L’occasion de faire une bonne action, rapide mais efficace.

Le collectif Eco-Campus, présent en péniche entre midi et deux, propose aux étudiants de participer à la compensation de leurs émissions de CO2. Cela s’adresse particulièrement aux futurs 3A qui partiront à l’étranger : d’un simple click sur http://actioncarbonne.org, vous pouvez calculer la quantité de CO2 que vous émettrez en prenant l’avion pour votre destination future. Ce « bilan carbonne » a été mis en place par Action Carbonne, lancée par l’association GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand. Il permet d’une manière plus générale de comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre du fait d’une activité économique ou administrative.

  • Exemple : un aller-retour PARIS / MIAMI de 7362 km produit 3239 kgEqCO2.

Vous pouvez alors le compenser, en achetant des « permis d’émissions » issus du marché européen d’échange de quotas (ETS), mis en place par le protocole de Kyoto. Le prix à la tonne est fixé à 1 euro avec le partenariat dont dispose Eco-Campus : dans l’exemple, vous versez donc 3 euros au collectif, qui a préalablement acheté plusieurs centaines de tonnes de CO2 sur le marché européen, puis les a annulées. En achetant ces « permis annulés », vous empêchez donc les entreprises soumises à des quotas d’émettre autant de tonnes de CO2.

A plus grande échelle, la compensation peut aussi se faire par le financement de projets, réducteurs de CO2 (reboisement) ou de transfert de technologie (fours solaires). Cette dernière action demande un investissement plus poussé (entre 15 et 20 euros ; 16 euros dans notre exemple, après réduction d’impôts) mais permet d’agir encore plus efficacement.

Pour des questions ou une bonne action, n’hésitez pas à vous arrêter quelques minutes à la table Eco-Campus en péniche !

2 Comments

  • Ma Pomme... de Terre

    Je croyais les étudiants de ScPo moins naïfs…
    Mais apparemment les créateurs d’Ecocampus ne se sont pas donné la peine de réfléchir bien longuement sur la question.
    Il faut dire que la compensation est une solution bien séduisante : c’est simple, rapide et pas cher !
    Le prix de la conscience tranquille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.