Vie du campus

Asso #6 : EuropeansNow, ou le big bang de l’Europe.

L’objectif de cette association est simple: donner un nouvel essor au processus d’intégration européenne.

Fondée par Félix Marquardt et Daniel Cohn-Bendit, l’organisation EuropeansNow dénonce une Europe vieillissante, somnolente, condamnée au dépérissement économique, politique et historique. Il y a presque 2 ans, la France découvrait Félix Marquardt grâce à une tribune intitulée « Barrez-vous », dont il est l’un des signataires. Après quelques mois passés dans l’ombre, il resurgit en réaffirmant que les jeunes incarnent le remède contre ce poison infernal qui contamine l’Europe : « qu’ils fassent, les jeunes, un tour à l’étranger pour y apprendre de nouvelles choses, s’enrichir, progresser ». Puisque tout voyage invite à la découverte, à la réflexion et à l’intérêt, Félix Marquardt, voulant surmonter la tentation du repli national, encourage les jeunes européens à partir pour mieux revenir, l’esprit plus ouvert, prêt à s’investir. L’idée est d’apporter sa contribution à la construction d’une véritable union européenne des citoyens qui pourra rendre légitime et durable une union politique.

Vous l’aurez compris, il s’agit de transférer le salut futur de l’Europe vers la jeunesse et de renoncer à la toute-puissance de l’Etat-nation au profit d’une véritable intégration européenne. Chaque initiative est donc la bienvenue, et ce petit coup de pouce, c’est toute une équipe de jeunes sciencepistes entreprenants qui a décidé de le donner en créant une antenne du mouvement au sein même de Sciences Po. Leur slogan reprend les mots de Félix Marquardt «Make Europe sexy now».

 

Image : EuropeansNow
Image : EuropeansNow

Ce projet ambitieux se justifie par les chiffres: alors que les prochaines élections européennes arrivent à grand pas (22-25 mai 2014), seulement 48% des Européens âgés de 16 à 29 ans admettent le rôle de la dimension européenne dans leur identité (d’après l’enquête «2011, la jeunesse du monde» réalisée par TNS Opinion). N’est-ce pas un peu paradoxal venant d’une génération qui se fait appelée la « génération Erasmus »? L’UE est perçue de manière plus positive à l’extérieur que par les Européens eux-mêmes. Il existe, hors de l’UE, un fort désir d’Europe, alors que nous vaut cette période de grande déprime à l’intérieur, pourquoi tant de désintérêt ? Le pessimisme, le déclin de notre beau continent semblent être une barrière infranchissable.

En principe l´union fait la force, mais peut-être faut-il réveiller cette union endormie. Ainsi, c’est bien une participation qui est demandée. A bas les querelles idéologiques, les controverses politiques, un seul objectif : ressusciter l’idéal européen, diffuser un élan nouveau, une dynamique, un espoir. Il s’agit avant tout de donner envie d’Europe, de faire parler d’Europe, de la faire revivre. Et pourtant ce ne sont pas les associations pro-européennes qui manquent : Sciences Po en abrite déjà avec Jeunes Européens… Alors, en quoi EuropeansNow se distinguerait-t-elle ? Quel est son petit plus qui ferait toute la différence ? Leur optimisme et leur conviction peut-être, leur créativité sûrement. Car c’est avec des jeux de mots bien trouvés que les sciencepistes d’EuropeansNow entrent en scène, clamant une «Europe pour tous».  Et côté originalité, les idées sont là ; EuropeansNow c’est aussi Victor Hugo avec une barbe de diamants, De Gaulle et Adenauer relookés abordant un chapeau haut de forme. C’est l’Europe moderne, une nouvelle Europe pour un nouvel avenir.

 

Pour inciter les jeunes à voter aux prochaines européennes, EuropeansNow et son antenne prévoient d’organiser des soirées étudiantes, à une seule condition : être inscrit sur les listes électorales pour entrer. Et si vous ne l’êtes pas, aucun souci, EuropeansNow s’occupe de tout en le faisant avec vous. Il vous suffira ensuite d’aller voter en mai, cette fois-ci non pas en tant que Français, Italiens,  Allemands ou Grecs, mais en tant qu’Européens à part entière. Toujours pleine de surprises, l’équipe d’EuropeansNow vous réserve en prime, une conférence en amphi avec Marquardt le 2 octobre, des cafés-débats, et on me glisse dans l’oreillette que des DJ connus viendront faire un petit coucou…

Quoi de mieux qu’un bon lifting ? Cette fois c’est sûr,  l’Europe est à nouveau cool !

 

One Comment

  • Patrick

    Pourquoi promouvoir l’intégration européenne alors que les européens eux-mêmes perçoivent mal cette Union? Ce sont eux qui voient les inconvénients de cette intégration. Les gens extérieurs ne voient que ce que l’on veut bien les montrer. En plus, l’intégration européenne est la forme la plus poussée et légale de réduction du principe de souveraineté des Etats. Ces derniers n’ont plus le dernier mot sur leur territoire, c’est les membre de l’Union qui l’ont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.