Vie du campus

English exam : L’IELTS, un test qui vous veut du bien (2/2)

Si ce n’est le TOEFL, c’est donc son frère, l’IELTS, que vous devrez affronter afin de remplir votre dossier pour la 3A en vue d’un départ dans un pays anglophone. Compte-rendu de la réunion d’information de ce vendredi 21 septembre en Boutmy sur le mythique examen.

L’IELTS est un test organisé par le British Council qui évalue le niveau de maîtrise de l’anglais des candidats en leur accordant un score global de 1 à 9 (moyenne des différentes composantes elles-mêmes évaluées sur une échelle de 1 à 9). Le test se compose d’une épreuve écrite et d’un entretien avec un examinateur. Les résultats sont délivrés sous treize jours. Il est valide pour une période de deux ans. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’IELTS est largement acceptés dans les universités étrangères, puisqu’aux Etats-Unis seules quatre universités partenaires de Sciences Po le refusent au profit du TOEFL.

L’IELTS se compose de 4 sections : un « Listening » de 30 minutes, un « Academic Reading » et un « Academic Writing » d’une heure chacun et enfin une session de 11 à 14 minutes de « Speaking ».

• Listening Cette épreuve se décompose en quatre sections, les deux premières étant axées sur des sujets sociaux tandis que les deux dernières prennent place dans un « educationnal context » (allez me traduire ça de façon correcte). Les premiers extraits sont les plus simples à comprendre, et la difficulté va en augmentant. Les conseils à retenir : lisez les questions avant d’écouter les extraits, suivez bien les instructions, vérifiez que vous placez les réponses au bon endroit et n’hésitez pas à essayer de deviner pour les réponses que vous ne trouvez pas (il n’y a pas de points négatifs en cas de mauvaise réponse !)

• Reading Cette épreuve évalue votre capacité à lire rapidement et à trouver sans problème les informations importantes au sein d’un texte. Trois textes de 700 à 1000 mots sont proposés, du plus simple au plus ardu. Au fur et à mesure de la lecture, essayez de noter les idées principales et quelques détails spécifiques afin de répondre aux différentes questions.

• Writing Cette épreuve est constitué de deux taches séparées. La première consiste à décrire un document (un graphique par exemple) en 150 mots environ : il s’agit de faire un commentaire général à propos de ce document, en reprenant les idées principales agrémentées d’exemples chiffrés. Surtout, il ne faut pas donner sa propre opinion sur le sujet ! Le second exercice est un essai de 250 mots environ. Sur l’heure accordée au « Writing », essayez de conserver au moins 40 minutes pour l’essai qui prend du temps (et qui rapporte plus de points !). Quelques conseils pêle-mêle pour éviter les principaux écueils :
– réfléchir sur le sens de la question posée
– trouver et organiser ses idées
– construire l’essai de façon logique
– faire des paragraphes et utiliser à bon escient la ponctuation
– éviter les points d’exclamation, les abréviations, le vocabulaire familier et les répétitions
– écrire les chiffres en toutes lettres
– l’introduction de l’essai doit être claire et efficace
– donner les pour et contre sur le sujets, ne pas oublier de nuancer
– dans la conclusion, ne pas apporter d’éléments nouveaux, mais penser à résumer clairement les enjeux du sujets
– relire en prenant garde à l’orthographe, à la conjugaison, aux prépositions

• Speaking Cette épreuve finale teste la capacité des candidats à communiquer à l’oral. Elle se décompose en trois temps : des questions/réponses sur des sujets personnels (pensez à sourire !), un petit monologue du candidat sur un sujet donné par l’examinateur et enfin un « dialogue » entre l’examinateur et le candidat sur un sujet plus abstrait. Soyez spontanés, ne répondez ni trop brièvement, ni trop abruptement et essayez de parler le plus possible !

Pour vous inscrire à l’IELTS, téléchargez le dossier sur leur site ou celui du British Council. Sachez toutefois qu’une session sera organisée à Sciences Po spécifiquement pour ses étudiants le samedi 17 novembre. Les épreuves écrites se dérouleront dans la matinée, et les oraux dans les jours qui suivront. Pour s’inscrire à cette session, récupérez le dossier d’inscription sur internet ou en passant au bureau des langues (305 rue des Saints-Pères) du 1er au 12 octobre, et envoyez le au British Council (dernier délai le 19 octobre) accompagné de :
– 2 photos d’identité
– une photocopie de votre carte d’identité
– une photocopie de votre carte d’étudiant
– un chèque de 150€ à l’ordre du British Council

Et en attendant de passer l’IELTS (ou le TOEFL, as you prefer), sachez que le laboratoire des langues (situé rue des Saints-Pères) propose une collection variée de CDrom d’entraînement, pour les plus sérieux d’entre vous.

3 Comments

  • K

    Sauf erreur de ma part et sauf changement impromptu de la part du British Council, c’est plutôt 175€ le chèque… En tout cas c’était encore comme ça quand je l’ai passé il y a un mois.

    Cela dit, merci pour cet article, et je tiens à rassurer (éventuellement) ceux qui devront le passer, le test est vraiment pas dur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.