Vie du campus

Yep TV : la chaîne décalée de Sciences Po TV

flim
Déjà, les étudiants qui flânent en Péniche ont probablement pu remarquer de mystérieuses affiches : typographie blanche sur fond noir, « 27. Mon meilleurs pote à des potes à Sciences Po… ». Ceux qui errent des heures durant sur facebook en bibli au lieu de réaliser de brillants mémoires ou de majorer le blog de bord d’humanité scientifique ont surement vu les épisodes de 27 et peut-être même la première émission du Pip’O Show. Tout cela, c’est labellisé Yep TV, « La chaîne décalée de Sciences Po Télé ». Ces deux premières émissions donnent un aperçu de la chaîne : un ton humoristique et des blagues potaches bien Sciences Po. Pour en savoir plus sur cette chaîne décalée, LaPéniche a rencontré Bilal Djelassi, le directeur de programmation de Yep TV et directeur de la rédaction du Pip’O Show.

La première chose qui frappe lorsque l’on regarde les programmes de Yep TV, c’est leur ressemblance avec le format de Canal +. 27 est librement inspirée du format de Bref la mini-série qui cartonne et raconte les aventures d’un première année au 27 rue Saint-Guillaume. Quand au Pip’O Show, émission sur la vie étudiante dans Sciences Po, on y retrouve le schéma du Grand Journal. Alors est-ce que Yep TV c’est l’esprit Canal qui débarque à Sciences Po ? A priori pas tellement nous répond-t-on. A la base c’est plutôt « le bon esprit Sciences Po. On se rend compte qu’a Sciences Po y’a cet esprit qui est commun à tous les étudiants, cette bonne humeur, cette façon de voir les choses. » Et comme personne à Sciences Po n’est totalement insensible à Canal, Yep TV assume cette source d’inspiration. Une foi la question du format dépassée se pose celle du contenu. S’inspirer de Canal d’accord, mais pourquoi faire ? Sciences Po TV est clairement une chaîne politique alors est-ce que Yep TV sera la chaîne de la politique dans Sciences Po, ou plutôt une antenne de divertissement… Si Yep TV s’appelle Yep TV c’est parce que c’est « à la base un projet de créer une chaîne décalée. » Le sigle Sciences Po TV a l’inconvénient de limiter la liberté de format et de ton. Yep TV permet en fait à ses membres de « faire de tout et n’importe quoi, pas forcément en lien avec les politiques. » Plus de possibilité de couvrir la vie interne de l’école donc (avec une volonté de couvrir les « évènements politiques internes » en donnant par exemple au sein du Pip’O Show un espace d’expression aux associations pendant la semaine de reconnaissance). Une envie de compléter la niche laissée par RSP et LaPéniche pour couvrir la vie étudiante.

YEP Alors Yep TV tournée uniquement vers le Sciences Piste lambda ? Pour le responsable de la programmation de la chaîne pas question de choisir entre intérieur et extérieur « on veut faire les deux ». Si le format actuel est à priori plutôt centré sur les étudiants du 27, un certain nombre d’émissions devraient rejoindre Pip’O Show et 27. L’ouverture si elle se fait sera plus du fait d’émissions culturelles. Notamment prévue dans les tuyaux : 4eme de Couv’, émission littéraire avec des interviews d’auteurs, des présentations d’ouvrages… Ou bien encore une émission semblable au Pip’O Show où interviendraient des associations de l’extérieur (Amnesty, Touche pas à mon pote…). Les autres projets cependant restent plus flous, mais on peut espérer qu’ils ne tarderont pas trop à débarquer sur les Mac de la bibli. Toutefois, que ce soit Yep TV ou Sciences Po TV, le pôle télévision de Sciences Po est encore en construction : jusqu’à présent, même la sérieuse Sciences Po TV ne comptait qu’une poignée d’étudiants et un budget très limité. L’attente du matériel ne facilite donc pas l’émergence de nouvelles émissions. La recherche de lieux pour enregistrer les émissions est aussi un défis pour Yep TV. Impossible par exemple pour le Pip’O Show de réquisitionner le kiosque de la bibliothèque. Coté événement, les distributions de Pipes par le Pip’O Show sont à suivre. Philippe Wen s’est déjà vu gratifié de la Summa Pipe. La liste des potentielles suivantes est longue : « Pipe du directeur, pipe hippon, pipe précoce (plus jeune à sciences po)… ».

Aujourd’hui Yep TV c’est sept vidéos sur une chaîne Youtube, pour environ 5 000 vues (qui se font pour l’essentiel sur 27). Yep TV a la volonté de finir par rythmer la vie des étudiants dans Sciences Po avec des vidéos qui se regardent en quelques minutes de pause en bibli, au détour d’une discussion dans le jardin… « Le but c’est vraiment d’être au service des étudiants et des autres associations. » Malgré un désir d’ouverture, la chaîne reste « bien Sciences Po ». D’ailleurs, Yep TV recrute et est prête à accueillir « tout Sciences Po ». Plus sérieusement la chaîne en construction cherche des reporters, des idées pour des nouvelles émissions etc… Et pour ça le sang frais des étudiants est une source d’inspiration inestimable !

6 Comments

  • Louis

    C’est même une émission qui est faite pour ne pas être regardée. Ils s’en foutent complètement. Leur rêve serait de ne même pas être public et que LaPéniche n’ait pas fait d’article sur eux pour que personne ne les connaisse.

  • Zahia

    « de la branlette que seulement 40 personnes regardera »
    Oh! Mais comment vont-il rentabiliser leurs espaces publicitaires ?!
    Si tu crois que l’audience est le principal but de ce type d’émission, tu as tort.

  • Un lampadère

    Arrete Kikoo. Bref est la série la plus inventive, la plus décalée, la plus absurde, et la plus profonde que j’ai jamais admiré à la télé. Bref fait appel à ce type d’humour insaisissable et arbitraire qui arrive à jouer dans un autre registre que celui du Gad Elmaleh et du « je décris votre quotidien pour vous faire rire ». Avec canal+ et Bref, on s’éloigne des stéréotypes, on se contente pas de jouer sur la simplicité, et c’est donc grand bien si Sciences Po peut s’en inspirer.
    C’est vrai qu’à Sciences Po déjà on aime bien l’humour cynique et novateur, et c’est pas le genre des élèves de l’école de faire des blagues redondantes et sans intéret sur leurs cours magistraux ou leurs petites habitudes de Sciences Pistes. Non vraiment, Yep TV, une chaine décalée qui correspond à l’humour ravageur et atypique de Sciences Po.

  • Kikoo

    Ou alors, on hait Canal, son humour nul et standardisé, sa rébellion à mèche et complet en velours, ses multiples émissions d’autopromo joyeuse… Dans ce cas, on est consternés par l’idée de s’en servir comme exemple. Dans tous, les cas, ça restera de la branlette que seulement 40 personnes regardera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.