Vie du campus

Tout ce que vous voulez savoir sur le Gala de Sciences Po 2009

n85187872532_3500.jpgAprès le grand succès de l’an dernier, le traditionnel Gala revient le samedi 6 juin à l’Hôtel Westin. Gabriel, responsable de l’organisation du Gala, a répondu à nos questions.

Peux-tu nous présenter ce qu’est le Gala ?

Le Gala est une grande tradition ancienne à Sciences Po. C’est la dernière soirée de l’année, qui met à l’honneur les étudiants de la promotion sortante qui assistent à un dîner avant la soirée en compagnie de nombreux invités, dans des lieux prestigieux. Mais c’est aussi la dernière occasion pour les étudiants de Sciences Po de se retrouver tous ensemble avant les congés. La tradition du Gala s’arrêta en 1976 (pour cause de crise !), mais fut reprise en 2004 par nos prédécesseurs au Bureau des Elèves. Cette année, il s’agit donc de la septième édition du nouveau Gala.

Pourquoi est-ce que le Gala a lieu à l’Hôtel Westin, comme l’année dernière ?

Nous avons visité beaucoup de salles depuis septembre, et l’Hôtel Westin (anciennement Hôtel Intercontinental) présente trois avantages majeurs : sa localisation géographique, en plein cœur de Paris, entre la Concorde et la place Vendôme, la possibilité d’y faire des soirées dansantes et étudiantes, ce qui est plutôt rare pour les salles dont ce n’est pas la fonction première, et enfin sa capacité d’accueil. Il y a très peu de lieux parisiens qui acceptent d’accueillir 500 personnes en diner assis et 1500 pour une soirée dansante. Notez que nous avons suivi l’exemple de nos prédécesseurs au BDE en augmentant encore le nombre des places pour répondre à toutes les demandes.

Quel est le programme de la soirée ?

Il y a toujours le traditionnel trio cocktail-dîner-soirée, les deux premiers étant réservés aux cinquièmes années.


Le cocktail, qui commence à 19h, sera suivi du discours traditionnel de Michel Rocard, président d’honneur qui adressera ses vœux de réussites à la promotion diplômée. Quant à la soirée, elle débute à 23h00. En suivant l’exemple de l’année dernière et comme nous savons que c’est un point important pour les participants, nous nous engageons à limiter au maximum les attentes à l’entrée ou au vestiaire. En ce qui concerne le dress code : c’est tenue de soirée pour les femmes, et smoking ou costume-cravate pour les hommes. Pour les irréductibles, nous serons tolérants sur le port de la cravate ! Enfin, question importante, nous avons contractualisé avec le Westin pour que la soirée se finisse à 5h00 du matin, et non plus tôt comme les autres années, ce qui avait laissé beaucoup de gens sur leur faim.

Peux-tu nous en dire plus sur le dîner des 5e années ?

500 personnes y assisteront : 400 étudiants de 5e années qui ont d’ores et déjà réservé leurs places, 50 invités, ainsi que des membres de la direction de Sciences Po, des professeurs et le staff du BDE. Il y aura des tables de 10 personnes composées d’un ou deux invités et d’étudiants regroupés en fonction de l’invité mais aussi des affinités. Au moment de la vente pour le diner (samedi 16 à 10h dans le jardin de Sciences Po), les étudiants devront remplir une feuille d’inscription sur laquelle nous leurs demanderons d’indiquer le nom des amis avec qui ils veulent partager leur diner.

Par ailleurs, chaque table sera présidée (dans la limite des confirmations de présence) par un invité, Ancien de Sciences Po. L’objectif est que chaque invité ait autour de lui des étudiants dont les aspirations futures ou le cursus coïncident avec son secteur d’activité ou son parcours.

Le placement de table se fera donc selon deux critères : vos amis et l’invité qui vous accompagnera le temps du diner. Nous essayerons de conjuguer ces deux critères au mieux pour satisfaire tout le monde.

Les invités viennent ainsi de tous les secteurs, il y aura des acteurs de la vie publiques, des banquiers, des dirigeants d’entreprises, des directeurs de la stratégie, des hommes de médias, des conseillers de cabinets ministériels, des parlementaires, des professeurs, des membres de la Haute Administration… Cette année, pour la première fois, nous collaborons étroitement avec l’Association des Sciences Po (Anciens) dont les membres seront représentés lors du diner, pour créer un véritable esprit de famille Sciences Po.

Comment avez-vous pu financer cette soirée ?

Très classiquement, nous la finançons par la vente des places, et nous remercions nos fidèles partenaires : BNP Paribas, Deloitte, L’Oréal, TF1 et General Electric.

Est-ce qu’il reste des places ?

Il reste encore quelques places : il faut venir rapidement au BDE les acheter, sauf pour le dîner, les places ayant toutes été réservées. Il n’y aura pas de vente sur place. Pour la soirée, la place est à 35 euros, toutes prestations comprises.

En ce qui concerne les 5e années qui ont réservé leurs places pour le diner, la vente a lieu samedi 16 mai, à 10h pour le dîner, et 15h pour ceux qui veulent uniquement aller à la soirée. La place dîner, qui comprend le cocktail plus la soirée, est à 65 euros, toutes prestations comprises également.

2 Comments

  • Gabriel

    Chère Roukie,

    Je voudrais préciser quelques points même si je comprends très bien ta position.

    D’abord le Gala n’est pas et n’a jamais été le Gala de promo mais le Gala de Sciences Po. Nous avons, depuis plusieurs années, choisi de proposer le diner uniquement au 5A (ce qui n’était pas le cas lors du Gala de 2004 par exemple) pour mettre à l’honneur les étudiants nouvellement diplômés. Nous ouvrons la soirée aux autres promos car ils sont autant étudiant de Sciences Po que toi et qu’ils méritent autant que toi de se retrouver une dernière fois pour faire la fête avant l’année prochaine.
    J’ajoute que sur 1500 personnes au total, 800 étudiants présents au Gala seront des étudiants de 5ème année. Enfin et surtout, la cérémonie de remise des diplômes, organisée directement par l’école est la seule et unique soirée destinée exclusivement aux 5A. Le Gala et la remise des diplômes sont donc complémentaires.

    Ensuite, tu as raison de dire que ce problème est récurrent. Tous les ans (cf. commentaires sur article de la péniche du Gala 2008), nous recevons les plaintes des étudiants qui n’ont malheureusement pas eu de places. Le problème est récurrent parce que la raison est récurrente : il est impossible pour nous malgré tous nos efforts de vous proposer une salle à Paris qui puisse accueillir 7000 étudiants. Nous n’avons ni les moyens matériels ni les moyens financiers. Il nous est également impossible, pour la question qui t’intéresse directement de proposer un diner assis pour les 1100 étudiants de 5A de cette année.
    D’ailleurs, je tiens à rappeler que tous les BDE successifs depuis 2004 ont essayé de faire évoluer le Gala en fonction de l’inflation du nombre d’étudiants à Sciences Po. 850 personnes en 2004, 1500 en 2009. On fait ce qu’on peut mais nos limites sont malheureusement évidentes.

    Concernant tes petites provocations sur le « piratage de certaines places » par les membres du BDE et autres :
    Nous assumons et nous revendiquons en effet que toute l’équipe du BDE, qui n’est ni rémunérée ni récompensée par des crédits, qui a organisé l’événement soit présente au diner. Il est rare qu’un organisateur n’assiste pas à son propre événement.
    Concernant ce que tu appelles « la mise aux enchères » de certaines places, je ne sais pas de quoi tu parles. Toutes les places ont été vendues au même prix à tout le monde et selon la méthode, je te l’accorde un peu barbare, du premier arrivé – premier servi. Et je le certifie, absolument TOUS les étudiants présents au diner sont des étudiants de 5A.
    Concernant les Anciens, nous sommes très contents de cette innovation. Pour la première fois, l’Association des Sciences Po sera représentée au Gala de Sciences Po. Tout simplement, les invités qui viendront à la rencontre des étudiants lors du diner seront tous membres de l’Association des Anciens. Le montant de la contribution demandée aux Anciens a été décidé par le Conseil d’Administration de l’Association des Sciences Po.

    Enfin, je te prie de croire que le Gala n’est pas et n’a jamais été une manne financière pour le Bureau des Elèves. Nous travaillons toute l’année pour pouvoir le financer et n’en tirons pas de bénéfice.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci de ta compréhension.

  • Roukie

    Juste un mot pour dire qu’il est tout simplement scandaleux et lamentable que les places au diner du gala ne soient pas assurées aux 5ème année qui souhaitent y aller en priorité. Je ne connais pas personnellement les membres qui l’animent cette année, je sais pertinemment que le problème est (stupidement) récurrent depuis que le concept a été réintroduit, et je comprends la difficulté de l’organisation, mais quand on prend la responsabilité de mettre sur pied ce qu’on choisit d’appeler un « gala », de promo donc, et de lui octroyer officiellement ce titre, il me parait aberrant de ne pas veiller à ce que tous les dernière année se voient garanti de pouvoir y aller, du début à la fin, et sans que les places soient aucunement « piratées » par les membres du BDE non 5A, mises aux enchères en coulisses chéquier à l’appui ou présentées aux anciens diplomées à un prix supérieur simplement pour financer l’assoce.
    Pour les générations de 5A qui viennent, franchement changez le système. Sans quoi, le « Gala Sciences Po » ne sera jamais qu’une enième soirée d’école de printemps et un événement raté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.