Vie du campus

Semaine des Associations (2/8) : Sciences Pronostics

sciences pronostics

Vous n’avez pas pu manquer leur campagne en Péniche. Sur leurs flyers, Richie vous observe d’un air peu engageant. Malgré tout, l’association Sciences Pronostics, en campagne comme beaucoup d’autres cette semaine, fait un peu figure d’alien dans la course à la reconnaissance.

« Sciences Pronostics, c’est une association ludique, basée sur des paris et des jeux entre étudiants » déclare Guillaume Besson, le leader du mouvement. « Les sciences-pistes sont intelligents, mais ils ont aussi besoin de s’amuser, et en ont rarement l’opportunité au sein de Sciences-Po. C’est ça qu’on aimerait développer. » Entre un exposé de droit et un poulet-crudités à la cafet’, vous pourrez donc, chaque semaine, parier dans trois catégories : le sport, le monde politique, et la vie interne de notre belle institution. De la couleur de la cravate de Bertrand Badie aux résultats des primaires, chaque étudiant peut parier et gagner des « richies », jetons virtuels, afin de concourir pour le « SP Championship », dont les résultats seront calculés mensuellement puis semestriellement. Gagnants mais aussi grands perdants y seront distingués, « un peu à la manière de la Cuillère en bois du Crit, on hésite encore sur le nom. » Hors paris proposés, les plus ambitieux peuvent également mettre en jeu leurs « richies » dans des défis libres tels le bras de fer. Sciences Pronostics promet également des compétitions à thèmes, sur une soirée ou une après-midi : fléchettes, ping-pong ou jeux vidéos. Le mot d’ordre est véritablement la détente. Et si cela rappelle un peu trop la campagne BDE de l’an dernier, ils répondent : « On veut une ambiance du même genre, mais sur toute l’année ! »

A la clé de ces compétitions, des entrées pour les week-ends organisés (Crit, Ski, etc), pour les soirées du BDE et des diverses associations. Cela pour une cotisation de 10 euros à l’année. « Le montant de la cotisation n’est pas définitif » précise Victor Durand. « Si nous sommes reconnus par le vote des associations, les subventions serviront en priorité à en faire diminuer le prix et à proposer des cadeaux alléchants. »

Lancée très tard (la page Facebook s’est ouverte ce week-end), Sciences Pronostics ne manque pas d’attractivité, mais peine un peu à se faire entendre : suite à une mauvaise manipulation, leur page est restée bloquée à 200 amis, ce qui a légèrement handicapé le bouche-à-oreilles. Bientôt réglé par la création d’un event accessible à tous, les membres de Sciences Pronostics ne sont pas inquiets. Le concept novateur des paris entre étudiants et le nombre d’intéressés rassemblés en si peu de temps reste très prometteur. Ils en donnent pour preuve le pari proposé cette semaine : « Quel jour et à quelle heure notre association sera-t-elle reconnue ? », dans la catégorie Vie sciences-piste. Vous pouvez aussi vous prononcer sur le score France-Angleterre au rugby ou sur le nombre de fois où les candidats socialistes prononceront le mot « français » durant les primaires.

Des jeux, certes, un concept ludique, mais sans quitter l’humour cher à Pipo; tout le monde devrait s’y retrouver. « Ce serait un club de paris, avec des joueurs motivés, mais avant tout un moyen hyper-décontracté de faire des rencontres et de se vider la tête » conclut Guillaume. Cette semaine, trois « richies » sont offerts à tous ceux qui souhaitent commencer le Championship. Il suffit de poster les paris sur Facebook ou de s’inscrire en Péniche. On parie que le bagout et l’impertinence de ces trublions-là va payer.

Merci à Guillaume Besson et Victor Durand pour leurs précisions. Pour plus de renseignements, retrouvez Sciences Pronostics en Péniche.

7 Comments

  • Victor D.

    @ P.A
    Fais attention à toi, il parait qu’il y a des chinois à Sciences Po.

    Signé : Un camarade bienveillant

    PS : Pour les piscines, rien de concret pour l’instant, je suis sûr que l’administration y travaille

  • Salim A.

    @Sciences Kikoo : on peut tout faire à Sciences Pronostics
    @P.A : cette association n’est pas l’occasion d’arborer son « niveau intellectuel », mais d’apporter un plus à la vie de Sciences Po. Chose que toi et ton « niveau intellectuel » n’avez visiblement pas compris.

  • Un bookmaker anonyme

    A un vieux rageux : le renom de Sciences Po a été fondé sur la diversité, la tolérance et l’ouverture d’esprit. Intellectuel et joueur ne sont pas incompatibles. Détends toi un peu, ça te fera du bien.

  • Un autre scpiste anonyme

    @P.A.

    Moi qui pensais trouver un niveau intellectuel suffisant chez les étudiants pour avoir de la dérision je suis bien déçu. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.