Richard Descoings sur RMC

Le 11 avril dernier, Richard Descoings était l’invité aux « Grandes Gueules » sur RMC. Il était surtout là pour promouvoir son livre (De la Courneuve à Shanghai). Vous n’apprendrez pas grand chose de nouveau – si ce n’est que Richard Gasquet est un de nos condisciples et que Richard Descoings préfère l’OM au PSG (c’est Jérôme qui va être content) -, mais c’est toujours chaleureux d’entendre parler de notre institution.

Les vidéos de son intervention ont été mises en ligne.

11 réflexions au sujet de “Richard Descoings sur RMC”

  1. Personnellement je l’ai trouvé passablement irritant notre président. Faits et gestes controlés, trop travaillés, mais c vrai que les auditeurs ne le voient pas OK. Mais pour toutes celles qui n’ont pas encore vu la vidéo, je les invite de tout mon coeur à regarder la deuxième partie et de se mettre à 42secondes de vidéo, vous aurez droit à une superbe démonstration du syle disco fun houla houp très décontract de notre président, avec un magnifique roulé boulé sourire aqua fresh suivi d’une cambrure hors norme…bref, un vrai tueur n’est ce pas !

  2. Bon j’ai fini de tout regarder et Descoing s’est bien défendu. J’ai bien aimé qu’il accepte de répondre pour la question de son salaire, ça fait preuve de transparence. Il répond plutôt bien aux questions, surtout àmesure que l’interview progresse. Les questions des animateurs étaient pas toujours top par contre… ca fait un peu mal renseignés…

  3. En même temps les auditeurs écoutent RMC, ils ne regardent pas. Ma remarque est valable pour le "polo rose gerbatif" aussi bien que pour les mains.

  4. Ce qui est intéressant, c’est que M. Descoing explique longuement qu’un bon ministre doit avant tout être un élu. Je pensais qu’il avait des visées ministerielles, moi…

    C’est d’autant plus marrant qu’il dit cela en essayant de défendre Nicolas Sarkozy face à Azouz Begag !

  5. J’ai oublié aussi : je veux bien qu’il soit à la radio, mais ça serait agréable qu’il arrête d’imiter un italien et qu’il pose ses mains sur la table ou sur ses genoux je sais pas, mais franchement qu’il arrête parce que ça déconcentre et c’est pénible à regarder. Ah et qu’il réponde aux questions aussi.

  6. J’aime beaucoup Descoing, notamment pour ce qu’il a fait pour Sciences po et compagnie. Mais, FRANCHEMENT, il peut pas s’arranger pour présenter mieux ? Au moins qu’il arrête de ressembler à un clochard alcoolique pris dans la rue à qui ont aurait filé des beaux vêtements… Et encore parce que là le polo rose pastel est gerbatif… Vous croyez qu’il a pas assez de thunes pour s’acheter un rasoir et aller chez le coiffeur ?

  7. Alors comme ça le président de sciences po ne parle que Français et Anglais!
    Tu m’étonnes que la politique des langues vole si bas!
    Bien dommage pour qqun qui se réclame de l’ère de l’ultraglobalisation…

Laisser un commentaire