Vie du campus

René Rémond nous a quittés

Figure tutélaire de Sciences Po et personnalité respectée d’entre toutes, René Rémond (que nous avions très très brièvement interviewé – mais avec grand plaisir – lors de la 59e Journée dédicaces en novembre 2006) s’est éteint cette nuit à Paris à l’âge de 88 ans.

Paraphrasant une des Pensées de Pascal (1669, fragment 647 ed. Lafuma 1963), nous souhaiterions qu’on n’en puisse dire ni : il était président de la Fondation nationale des sciences politiques, ni académicien, ni grand témoin du XXe siècle, mais il était honnête homme, car c’est ce qu’il était avant tout.

Gageons que l’administration de Sciences Po saura lui rendre l’immense hommage qu’il mérite. LaPeniche.net s’y joindra avec le plus grand respect.

8 Comments

  • Jérôme

    Dis moi Phil, t’es quand même au courant qu’avec l’auxiliaire « avoir », le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct quand celui-ci est placé avant ? Parce que là, tu m’inquiètes. En l’occurrence, le « s » s’impose du fait du « nous », pronom personnel (à la première personne du) pluriel.

  • tref'

    Il faut trouver deux miracles.
    1- Il a tenu plus de dix ans avec un directeur qui remettait à plat toutes les conventions de l’école
    2- Il a réussi à faire d’un livre consacré aux droites un best-seller, et ça, vraiment, sans intervention divine, je vois pas !

  • Marie

    Sancto subito! Qu’on canonise René Rémond, c’était un si grand homme (même si je déteste cette expression qui ne veut rien dire en soi)… ça fait bizarre en tant que première année d’avoir assisté à sa dernière rentrée ! plus rien ne sera pareil à l’IEP et à la FNSP sans lui! Il me manque déjà 🙁

  • J

    Un très grand personnage nous a quitté, il mérite de très beaux hommages et c’est pour cela que j’espère qu’on aura une semaine banalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.