Vie du campus

Piratage du site internet du ChouKrit

Bruits de couloirs, à quelques jours seulement du crit : le site du Bureau des Sports de l’IEP de Strasbourg, qui organise cette année le crit, aurait été piraté par des criteux parisiens tôt ce matin. Suite à un appel du BDS (de l’hôte du Krit’10), le site officiel du ChouKrit a été remis en état. L’AS mène son enquête pour tenter d’identifier les responsables. Une rumeur évoque la menace d’un dépôt de plainte par l’IEP de Strasbourg ; cependant l’organisation du crit ne devrait pas être menacée.

15h38 : Contactés au téléphone, les responsables de l’AS déclarent que l’association « condamne fermement cet acte visant l’organisation du Krit et nie toute implication de ses membres ou de ses groupes de supporters. C’est une initiative individuelle qui n’engage en aucun cas sa responsabilité. Nous sommes cependant surpris et déplorons la réaction excessive des organisateurs face à une attaque somme toute bon enfant et qui est restée sans gravité. Nous avons tout de suite pris contact avec eux pour leur expliquer la situation.« . D’autres informations confirment que l’AS aurait directement prévenu l’administration de Sciences Po. afin de mettre les choses au clair et d’expliquer les événements en dehors de la polémique qu’ils ont suscités. En l’état des choses nous essayons toujours de nous entretenir avec les responsables du Bureau des Sports de Strasbourg qui n’auraient, pour l’heure, toujours pas retiré leur plainte à la gendarmerie.

17h27 : Voilà la déclaration officielle de l’Association Krit 2010 relative à l’intrusion informatique de leur site internet ce matin :

 » Suite à une intrusion frauduleuse sur son site internet et à une modification des données y figurant, l’Association Krit 2010 a porté plainte contre X, ce mardi 23 mars, pour « accès frauduleux à un système informatique ». L’Association tient ainsi à rappeler que le Crit n’est pas une zone de non droit où tout serait permis sous prétexte d’une ambiance « bon enfant ». Nous tenons également à rappeler que cette attaque que certains qualifient justement de « bon enfant » est un délit prévu par l’article 323-1 du Code Pénal et punit de trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende« 

De quoi pronostiquer une ambiance « bon enfant » ce week end, somme toute.

4 Comments

  • Pierre

    Si le communiqué de Strasbourg est repris tel quel, cela prouve une nouvelle fois, après la fiche d’inscription, qu’après plus de 90 ans, l’Alsace ne sait toujours pas parler français : punir au participe passé s’écrit « puni », non pas « punit » …

  • Igor

    Ils sont un peu tâtillons Strasbourg quand même. D’accord ils bossent beaucoup pour cet événement mais l’intrusion serait passée totalement inapperçue sans leurs états d’âme..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.