Vie du campus

Elections BDE, Chronique d’un fiasco annoncé

Vers-le-chaos-electoral-le-4-novembre1_articlephoto.jpg

Les élections du BDE représentent l’une des plus grandes contradictions de notre institut à tendances schizophréniques. Comme nous le faisait remarquer un commentaire en date du 8 avril (ici), le plus clair du temps l’intérêt porté au BDE est limité à ses aspects les plus matériels (« A quand la prochaine soirée ?« , « Mais qui a eu cette idée de thème ?« ). Normal, rétorqueront certains, quand on sait que ces aspects sont les plus visibles et les plus attendus des attributs du BDE. Le BDE, à en écouter ses détracteurs, ce sont de « toute façon toujours les mêmes, avec des noms différents », en dépit de ce point de vue que beaucoup se plaisent à partager, chaque année les élections de l’association suscitent l’intérêt de tous.

Autant vous le dire tout de suite, en matière de rebondissements et de scandales, cette année non plus, vous ne serez pas déçus. En cause le sabordage en règle, par l’administration, du déroulement des élections tel qu’il avait été annoncé par l’équipe actuelle du BDE il y a maintenant deux semaines.

Vous pensiez que la campagne se déroulerait du 10 au 14 mai, comme il avait initialement été annoncé ? Et bien non, à moins de 2 semaines des termes, l’administration de Sciences Po vient d’avancer la tenue de la campagne qui se déroulera donc (tenez-vous bien) du 3 au 5 puis du 10 au 12.

Vous pensiez pouvoir voter sur internet et disposer de la plateforme de reconnaissance des associations, outil performant s’il en est, et surtout inusité 360 jours par an ? Et bien non, il vous faudra vous déplacer en dépit des cours, des rattrapages et autres planning de révision, pour mettre votre bulletin dans l’urne. Dans ces conditions, l’administration de Sciences Po entend bien battre le record des élections syndicales et viser (qui sait ?) un taux de participation à un chiffre !

La raison invoquée : la tenue du WER (entendez Week End de Réintégration) du 6 au 9 mai qui pourrait perturber le bon déroulement de la campagne. En ce domaine, sans toutefois rompre une ligne d’impartialité jalousement conservée, LaPéniche.net se joint aux Présidents de Liste BDE pour dénoncer cet (heureux) hasard du calendrier qui avantage outrageusement la liste défendue par les 1A du BDE. En effet, ne pensez-vous pas qu’isoler 330 étudiants pendant 3 jours avec une dizaine d’étudiants en campagne soit une entorse à l’équité entre les listes ? Ou alors on arrête de faire semblant d’organiser des élections. Au choix.


Illustration : http://resultat.parismatch.com/floride-americain-demande.html

43 Comments

  • geek

    @probleme

    J’ose esperer que Sciences Po a une base de donnees, allez, meme une feuille de calcul excel un peu potable ou tous les noms ne sont pas melanges, mais regroupes par annee et campus ? Bon ! Alors ca ne casse pas trois pattes a un canard de ne faire appel qu’aux classes concernes en restreignant les campus delocalises et autres anciens eleves.

  • Clément C.

    @ Djougachvili

    En premier lieu je te remercie d’amorcer une discussion concrète et non pas une attaque sans fondement.

    Par ailleiurs il ne faut en aucun me dissocier de l’équipe précédente et notamment en ce qui concerne la couverture des élections l’année dernière puisque j’ai participé à la rédaction de tous les articles sur ce sujet : en matière de pyromanie, à t’écouter, je suis récidiviste.

    Comme tu le soulignes très justement LaPéniche était présente à la réunion tenue jeudi dernier quant aux modalités des élections, figure toi que cette présence a accouché d’un article, strictement informatif, (que je t’invite à consulter par ailleurs : http://www.lapeniche.net/actualite/…).

    La modeste prétention journalistique de notre association m’a toutefois poussé à rédiger le présent article, dans le but de souligner une modification soudaine des règles du jeu, ce qui m’a semblé nécessaire. Il n’y a pas volonté de « tirer à boulets rouges » sur quiconque sinon que d’informer les étudiants – il ne faut pas confondre une vision critique de l’actualité de notre institut avec je ne sais quelle manoeuvre BDEphobe que tu sous-entends, et cela vaut aussi pour les articles de l’année dernière : LaPéniche ne prend pas parti, elle emet des jugements (les plus neutres possibles) mais ne s’interdit pas de condamner certains faits – pour une information aseptisée, je t’invite à consulter la newsletter que tu dois recevoir toutes les semaines, comme tout un chacun ici-bas.

    Florian est effectivement fondateur de LaPéniche (gloire lui soit rendue) mais je ne l’ai jamais rencontré, et pour tout te dire, je ne suis simplement jamais entré en contact avec lui (même si nous sommes amis sur facebook, woaw) alors si quelconque doutes plannent quant aux élections de l’année dernière, c’est à lui que tu dois t’adresser, il l’avait d’ailleurs très dignement stipulé dans un des commentaires sur les élections l’année dernière (que je t’invite également à consulter, tu me pardonneras j’ai une flemme immense à aller te chercher le lien).

    Et puis, que ta conscience critique se rassure, si je me suis permis de tirer à vue sur tout ce qui bouge, je n’en ai pas moins permis aux responsables de la Comission électorale de me répondre, dans un article ‘Droit de Réponse » qui sera publié demain. Pas si tyran que ça, non?

    Cordialement,
    Clément C.

  • Z

    C’est pas parfait c’est pas parfait… c’est comme ça qu’ils font pour les syndicales, ça marche très bien, je connais un paquet de 3A qui a pu voter sans problème. Faut juste prendre le temps de scanner ou photocopier une lettre, c’est pas non plus un effort surhumain et ça ne nécessite pas plus de matos que de voter sur Internet.

  • camilleD

    La procedure est arretee. M. Palomo a beaucoup de contraintes techniques et legales a prendre en compte. Il s’est donc rendu compte que l’on ne pouvait pas utiliser la plate-forme de reconnaissance des associations cette annee.

    Voici la procédure de vote par procuration:

    Il faut que la personne qui vote envoie un mail, depuis son adresse sciences po, à l’adresse procurations.bde2010@sciences-po.org.

    La personne qui souhaite donner procuration:
    – envoie sa procuration signee et scannée OU PHOTOGRAPHIEE (meme avec un telephone si c’est lisible),de façon à avoir une signature électronique, seule garantie selon la loi que la personne vote,

    « Je, soussigné …, donne procuration à … pour voter aux élections du BDE 2010 » (pas besoin de dire pour qui vous voulez voter)

    Daté, signé.

    – avec bien sûr également le scan de la carte d’étudiant ou le certificat de scolarité (accueil administratif, en bas de la page sur l’espace scolarite),

    -en mettant en copie la personne qui viendra voter pour elle, le nombre de procurations qu’une personne peut avoir est illimite.

    ===> Si vous votez pour SGSH, par exemple hein :), vous pouvez mettre gabrielle.leroux@sciences-po.org, elle est dans notre liste et elle prendra toutes les procurations.

    Voila! Ce n’est pas parfait, M. Palomo en a conscience mais il ne peut vraiment pas faire mieux. Et c’est deja beaucoup mieux que ce qui etait prevu! Je pense que le lobbying populaire a eu de l’effet!

  • Morgane

    Ah bah vas-y traite-moi de spam ! 🙂
    Merci.

    (et je ne sous-entendais pas que j’avais été censurée, promis juré, je connais la politique de LaPéniche)

  • Djougachvili

    Peut-être, cher rédacteur en chef de LaPéniche.net, parce que l’équipe qui t’a précédé n’a pas peu contribué à mettre de l’huile sur le feu pendant la précédente campagne ; parce que ton bien-aimé fondateur a fourni le script fautif qui permettait de faire voter les anciens ; parce que d’entrée de jeu tu as dénigré les élections du BDE dès le deuxième article sur le sujet, en tirant à boulets rouges sur tout ce qui bougeait, alors que tes équipes étaient présentes à la réunion de concertation avec l’UNEF, les listes, le BDE et le Barbu ; parce que tout n’est pas que première et deuxième année sans mémoire dans cette affaire.
    A méditer.

  • Clément C.

    Morgane, nos plus sincères excuses, il n’y a pas de censure sur lapéniche.net, simplement un anti-spam très sollicité et parfois abusif, j’ai publié ton commentaire.

    ‘moi’ ton attaque est des plus détestables, c’est sûrement le but, mais c’est très irritant, d’une mauvaise foi criante. Je t’invite soit à avancer des arguments quant à ton accusation, soit à t’abstenir de tout commentaire haineux à l’avenir (que je ne censurerai pas, naturellement, ce n’est pas la pratique) ce qui t’évitera de passer aux yeux de tous pour un parfait imbécile.
    Cordialement,
    Clément C.

  • elementaire mon cher...

    Et bien, pour répondre à ce grand mystère, le mail pour Palomo a été écrit depuis les US sur un qwerty, tandis que le programme a été rédigé par quelqu’un d’autre. Et oui, SGSH ce n’est pas seulement Camille D, c’est 22 autres personnes qui ont des idées et qui les défendent. Bises à toi Jules

  • Jules Ferry

    @xx
    « Devenons tous adhérents de la JAPAD ou quelque chose dans le genre, au moins on passera des soirées correctes »
    Mais c’est une brillante idée ça ! Allons tous faire nos études à Dauphine parce que franchement Sciences Po ce n’est plus ce que c’était 🙂 Et puis la JAPAD c’est vrai que c’est l’assos la plus clean de France !
    En revanche à Dauphine toutes les assos font leur propre recrutement, ne font pas d’élections et ça n’a jamais géné personne d’ailleurs (comme le fait l’AS à Pipo, tout le monde trouve ça normal, pourquoi pas le BDE ?)

    Tout ce bordel ne montre qu’une chose, Sciences Po ne sera jamais capable d’organiser des élections BDE dignes de ce nom. Les raisons en sont multiples mais quand on voit les arguments du genre « Faire voter pendant la semaine de révision, ça avantage les parisiens qui restent chez eux et puis de toute façon les parisiens votent pour telle liste » c’est vrai que c’est une contribution utile !

    @CamilleD: c’est gentil de nous copier coller ton programme mais il y a une vraie question qui demeure: comment tu as fait pour avoir des accents dedans alors que dans le spam à Palomo il n’y en a pas ? Ca je pense que c’est un débat de fond à avoir …

  • Morgane

    Camille, je sais que tu as envie de répondre et d’expliquer notre programme, mais Prout a pas tort (phrase étonnante), LaPéniche n’est pas l’endroit approprié pour promouvoir les listes. Chach, si tu as des questions/remarques/suggestions, il y a les groupes Facebook des listes, leurs adresses mail (la nôtre : saintguillaumesweet@gmail.com, je me ferai un plaisir de te répondre) et leur site (http://www.sgsh.fr pour nous, http://www.bdetabularasa.com pour TR). Et puis il s’agit aussi de comprendre qui ceux qui font de belles promesses qu’ils ne tiendront pas (un indice : peut-être qu’ils font les mêmes chaque année).

    Je rejoins Broutilles, mais qu’on en soit arrivé à dire « Bon de tout façon on s’en fout, le BDE de Sciences Po est voué à être comme d’habitude un faux BDE, un BDE qui ne s’ouvre pas aux autres, qui n’a aucun moyen et qui ne sait pas faire la fête », et ben je trouve ça bien triste. Le BDE de ScPo a certes moins de moyens que ceux des écoles de commerce, mais l’argent dont il dispose n’est pas non plus négligeable. Avec du boulot, on peut trouver des sponsors ponctuels pour réduire les coûts des soirées, mais voilà le problème c’est que pour ça il faut se bouger et arrêter de se toucher dans les canapés du local devant son écran de Mac. Ne pas avoir de moyens financiers c’est une chose, ne pas se donner les moyens de changer les choses et de s’ouvrir aux autres c’en est une autre. Le développement d’une atmosphère d’école chaleureuse, ça passe aussi par le BDE et si le BDE est sectaire, hautain et aimable comme une porte de prison, effectivement faut pas s’étonner après.

    Les listes ont été prévenues deux-trois semaines avant le début de la campagne de l’avancée des dates de ladite campagne, et les conditions de vote des 3A sont encore en discussion. Même avec de la bonne volonté, comment vous voulez que les listes arrivent à faire une campagne à peu près digne de ce nom ? On n’a déjà pas d’argent, mais là personne n’est aidé (si ce n’est les détenteurs de pistons qui peuvent récupérer de l’argent et des lots sans fundraising, juste en faisant les yeux doux à Papa/Maman – et on sait qui sont ceux qui n’ont pas besoin de démarcher les entreprises pendant des semaines et des semaines pour une campagne dont en plus tout le monde se fout).

    Chronique d’un fiasco annoncé, oui, peut-être.
    Reste à ne pas être défaitiste.

    PS : quant à la distribution de préservatifs, moi je pense au contraire que ça peut créer une atmosphère sympa.

  • Jean

    Broutilles est grand.

    Par contre « juste en passant » le vote était sur internet l’année dernière, et je crois bien que la participation pour des élections BDE n’avait jamais été aussi élevée…

  • camilleD

    Desolee mais je dois repondre, voici notre programme chach:

    Parce que nous somme persuadés que le Bureau des Elèves à vocation à faire bien plus qu’organiser des soirées et doit notamment être un BDE engagé, la liste Saint-Guillaume Sweet Home, formée de 23 étudiants, vous présente ses engagements pour l’année 2010-2011.

    SGSH s’engage à tout faire pour que chaque étudiant se sente chez lui à Saint Guillaume Sweet Home et à l’aise avec toute notre équipe

    • Un local rempli de BDs, de jeux de société, avec une télé et des consoles pour favoriser l’interaction des étudiants. Envie de décompresser un peu, de jouer aux dames ou au Tabou, à PES ou Mario Kart : le local SGSH aura tout prévu.

    • Actuellement, certains étudiants sont intimidés par le BDE et sont réticents à venir demander de l’aide ou un simple renseignement pour trouver une salle de classe. Notre équipe renseignera toujours les élèves avec le sourire en LES remerciant de nous faire confiance pour leurs petits soucis quotidiens.

    • Sciences Po n’étant qu’une seconde maison pour les étudiants, SGSH développera le travail entrepris depuis des années par les BDE qui se sont succédés pour aider les étudiants dans leur recherche de logement.

    SGSH s’engage à mettre en valeur la diversité culturelle de Sciences Po

    • Tous les élèves ne souhaitant pas participer au week-end d’intégration, SGSH mettra en place des systèmes de parrainage entre les 4A et les étudiants internationaux pour aider les étudiants en échange à passer une année inoubliable. Aussi, afin de leur faire mieux connaître la France et sa culture, SGSH organisera des journées de parcours « touristiques » avec les étudiants internationaux et leurs « parrains » (Tour Eiffel suivie d’un pic nic au champ de Mars ; balade dans le quartier de Montmartre etc.).

    • SHSG organisera des journées ou semaines de découverte de certaines zones géographiques en partenariat avec d’autres associations de SciencesPo. (Par exemple, une semaine de découverte culinaire et culturelle du Japon en partenariat avec Sciences Po à table)

    • SGSH contactera les anciens 3A pour leur demander de partager les photos de leur année d’échange et les publiera, avec leur accord, sur le site du BDE. Plusieurs « reportages » de 3A seront également publiés dans notre gazette.

    SGSH s’engage à offrir plus de visibilité aux associations de Sciences Po, et son aide à celles qui le souhaitent

    • Nous nous sommes déjà engagés auprès de plusieurs associations pour les soutenir et co-organiser des événements avec elles.

    • En organisant la Conférence des Associations pour que les associations se présentent et que les élèves sachent où ils peuvent s’engager.

    • En organisant la Soirée des Associations où chaque association qui le souhaite tiendra son bar en le déguisant dans le thème de son association.

    • En promouvant les événements-partenariat dans notre gazette

    • En répertoriant toutes les associations sur notre site internet : les associations auront la possibilité de se présenter et de publier leurs événements en ligne ainsi que d’intégrer leurs flux RSS à notre page d’accueil.

    • En respectant l’indépendance des associations de Sciences Po, en refusant de leur forcer la main et d’imposer nos vues, mais justement au contraire en travaillant main dans la main avec elles si elles le désirent.

    SGSH s’engage à organiser des soirées abordables, originales et susceptibles d’intéresser le maximum d’étudiants possible

    • SGSH n’augmentera pas le prix des soirées et fera tout pour réduire le coût en réduisant les dépenses inutiles et en ayant recours à des sponsors ponctuels pour subvenir aux coûts des soirées. Parce que sans se ruiner, la fête est plus folle !

    • SGSH demandera aux étudiants de voter en ligne pour leurs thèmes des soirées préférés.

    • Des soirées en partenariat avec les Ecoles de Commerce et les Universités qui le souhaitent seront organisées. Nous sommes déjà rentrés en contact avec les BDE de certaines écoles parisiennes.

    • Une Soirée réservée aux masters et aux internationaux sera organisée pour faciliter l’intégration des étudiants en échange et des élèves des campus délocalisés.

    • Une Soirée d’intégration où sera célébré le parrainage des 1A par les 2A sera parallèlement organisée.

    • Une soirée des associations, déjà évoquée plus haut.

    SGSH s’engage à construire puis renforcer les liens inter-campus

    • Création d’un poste de Responsable Coopération Inter-Campus.

    • Mettre sur un pied d’égalité les étudiants des campus délocalisés et ceux de Paris pour tous les services et dans tous les aspects de Sciences Po.
    – Gestion des relations inter-campus avec les BDE délocalisés.
    – Organisation du « Sciences Po National Tour » : Voyage dans chaque campus, selon les capacités d’accueil de chacun, d’un groupe d’élèves du campus parisien, et accueil à Paris d’étudiants des campus délocalisé autour d’événements exceptionnels.
    – Collaboration parfaite avec l’équipe « Gala 3A Sciences Po 2010 » : salle, DJs, boissons, nous leur offriront toute l’aide humaine, matérielle et financière nécessaire pour que ces « retrouvailles » soient un succès.

    SGSH s’engage à aider et promouvoir les actions humanitaires, sociales et écologiques pour une vision d’un BDE plus engagé

    • En créant et en aidant une équipe chargée de créer des événements tels que le V-day pour la sensibilisation aux problèmes rencontrés par les femmes (viols, machisme…), ainsi de lever des fonds pour les associations qui aident les femmes victimes de violences sexuelles et psychologiques.

    • Des semaines de sensibilisation seront également organisées sur d’autres thèmes sensibles (sida, prévention routière, depression…)

    • En essayant de s’associer à toute association ayant besoin d’un soutien personnalisé pour un projet visant à sensibiliser les élèves à des questions sociales, sociétales et humanitaires.

    • En allant à la rencontre d’organisations humanitaires qui recrutent, recherchent des bénévoles, ou qui proposent des séjours humanitaires de quelques mois ou d’un an (été, année de césure, 3A) afin de les mettre en relation avec les élèves intéressés. Dans la même optique, les représentants de ces organisations seront invités à participer à des conférences dans l’enceinte de Sciences Po.

    • Et puisque les membres de SGSH sont aussi des élèves engagés, nous nous engageons à faire de vrais efforts de tri, d’utilisation de matériaux recyclés et recyclables, de non gaspillage de papier et d’énergie dans le bureau. SGSH aura également un ‘conseiller écologique’ à Sciences Po environnement qui nous rappellera à l’ordre et s’occupera particulièrement de trouver des idées créatives et abordables pour préserver l’environnement. Nous souhaitons aider Sciences Po environnement à sensibiliser les étudiants en organisant des conférences avec des experts, mais aussi des événements ludiques.

    SGSH s’engage à être une association transparente

    • SGSH organisera une Assemblée Générale chaque semestre pour présenter les comptes, les prochains événements, et pour répondre aux questions du public.

    • Les comptes seront donc rendus publics chaque semestre pour que les étudiants puissent avoir confiance en nous en sachant l’argent que nous gérons.

    SGSH s’engage à faciliter l’intégration des internationaux, des 1A, des 4A venant des campus de notre belle province, ainsi que d’autres cursus

    • Journées d’intégration à la rentrée, avec organisation de concours, de tournois de jeux de société pour apprendre à se connaître

    • Cocktail dînatoire des étudiants des campus délocalisés dans le Jardin du 27 pour marquer leur entrée par la grande (lourde) porte des locaux parisiens.

    • Organisation du Welcome Program pour les internationaux avec une co-organisation de différentes activités avec l’AS et le BDA (s’ils le souhaitent) comme par exemple aller au théâtre, au bowling, au cinéma, dans des parcs d’attraction, faire du lasertag et du karting afin de faciliter les rencontres.

    • Soirée réservée aux étudiants de masters et aux internationaux (cf. plus haut)

    • Soirée d’intégration où sera célébré le parrainage des 1A par les 2A : chaque 1A volontaire aura un parrain et/ou une marraine de 2A qui pourra partager avec lui ses bons plans sur Sciences Po et sur Paris.

    • SGSH s’engage à faciliter la (dés)intégration des 2A qui partiront en 3A en les mettant en contact avec des 4A avant et après l’heure des choix décisifs pour leur année à l’étranger, mais aussi pour les informer sur les choix de masters. Trop souvent, les élèves de 2A n’assistent pas aux réunions sur les masters, SGSH s’engage à faire une communication particulière sur ces réunions pour encourager les 2A à y assister.

    SGSH ne prétend pas avoir les meilleures idées du monde sur tout, c’est pour cela qu’il sera à l’écoute de la créativité des étudiants !

    • SGSH demandera aux étudiants de voter en ligne pour leurs thèmes des soirées préférés.

    • Mise en place d’une boîte à idées online et offline pour recueillir leurs idées de journées à thème, concours, événements, rencontres à organiser.

    SGSH s’engage à devenir un tremplin pour développer le réseau professionnel des étudiants

    • Partenariat avec une association de développement réseau pour co-organiser des cocktails et des déjeuners avec des professionnels de tous les milieux.

    • Conférences et rencontres avec les Anciens de SciencesPo.

    • Rencontres avec des personnalités plus originales comme des artistes, des sportifs et des célébrités. Parce que tout le monde a quelque chose à nous apprendre!

    SGSH veut être la plateforme de communication de la vie étudiante de Sciences Po.

    • Nous voulons créer un site interactif où l’on trouvera toutes les informations nécessaires et toute l’actualité de la vie étudiante de Sciences Po., en centralisant notamment les informations des différentes newsletters.

    • En promouvant les événements de la vie étudiante de Sciences Po dans notre gazette.

    • En créant un forum sur notre site afin que les 3A et les campus délocalisés nous donnent des nouvelles de ce qui se passent hors de Paris.

    SGSH s’engage à faire du lobby pour rendre la Rue Saint Guillaume piétonne

    • Les trottoirs entre le 27 et la bibliothèque sont toujours remplis d’élèves qui sortent de cours ou bien font une pause en papotant, et ne veulent pas se faire klaxonner à tout bout de champ.

    Et cela va de soi, SGSH s’engage à offrir des WEI, WER et Gala de qualité, dans des lieux dont on ne peut que rêver

    • Il s’agira dans le même temps de limiter l’inflation dont ces événements ont fait l’objet ces dernières années (à titre d’exemple, le Gala est passé de 30€ pour son dîner et 20€ pour la soirée en 2004 à 70€ et 35€ en 2010 ! et tout ceci sans que la qualité du lieu ou de cette soirée magique n’en soit améliorée! )

  • chach

    Broutilles : +1
    On a appris l’existence des listes bde il y a 1 semaine exactement, quand ils ont commencé à nous spammer sur facebook.
    Leur programme ? grande inconnue de l’équation… à part se chier dessus via statuts fb interposés et s’accuser d’être des bandes de copains je vois pas trop.
    On va devoir faire notre choix entre 4 listes qui n’ont qu’un mot à la bouche  »avec nous, ce sera différent », et voter entre Prague, le weekend férié, les vacances, les partiels… nul.

  • Problème

    Problème, avec ta stratégie, ‘Geek’, de faire des identifiants la carte électorale, c’est que 5 promotion d’anciens obtiennent le droit de vote. C’était un des ratés l’année dernière, passé le plus inaperçu certes, au vu de la monstruosité des tricheries, mais un des ratés quand même

  • geek

    Mouais l’idee que ce serait complique a organiser sur Internet me laisse dubitatif.
    Avec un vieu script PHP et l’acces a la base de donnees des adresses ENTG ca se regle en 30 secondes.
    Pour booster la participation, un bon pup-up a l’ancienne (ou en AJAX puisqu’ils aiment ca) des qu’on se loggue sur l’ENTG et c’est regle.

  • Broutilles

    Bon de tout façon on s’en fout, le BDE de Sciences Po est voué à être comme d’habitude un faux BDE, un BDE qui ne s’ouvre pas aux autres, qui n’a aucun moyen et qui ne sais pas faire la fête.

    Déjà si on regarde toutes les écoles qui ont un vrai BDE, les élections durent 1 mois, se font en 2 tours, et les listes ont environ 2 mois pour trouver des financements. La tout est fait à l’arrache, le BDE actuel donne les conditions de constitution des listes 10 jours avant la remise des signatures; ce qui fait que seul la liste du BDE actuel à le temps de trouver des financements; et que ceux qui ont de l’argent pour la campagne le tiennent de papa-maman. Au final, on s’aperçoit que notre BDE est en carton à défaut d’en faire un, et que la crédibilité du BDE, même à l’extérieur de Sciences Po, est proche du néant, voire même en dessous. Et après vous vous étonnez que des listes comme REGLES fassent un bon score. Ouvrez les yeux je ne sais pas, le BDE s’est fait ridiculiser par l’AS à RSP Star, le gala augmente de prix d’année en année (alors que les deux années précédentes il avait eu lieu au même endroit). Bref ce BDE est ridicule, le changement est d’après moi nécessaire, mais toutes les listes ont l’air plus bisounours les unes que les autres.

    Ce n’est pas en faisant des listes écolos, en buvant du Candy’up et en distribuant des préservatifs que l’on va créer une atmosphère d’école propice au développement d’un BDE et vice versa.

  • David

    Chère Camille de SGSH,

    Proposer de spammer Julien Palomo sous des mails d’étudiants strictement identiques est à peu près aussi dangereux que de se pointer à une réunion des Black Panthers avec un habit du Klu Klux Klan et de hurler « WHITE POWER ».

    Je serais toi, je renoncerai vite à cette idée périlleuse. Avant qu’il ne tombe sur cette discussion, par exemple.

    Avec toute ma sympathie,

    David

    PS : Honnêtement, vu le spectacle donné par les listes depuis une semaine, ne vous attendez pas à une participation de fou, même si vous amenez un isoloir chez chaque étudiant.

  • Juste en passant

    Sans même discuter du bien-fondé de la méthode, de savoir si c’est autorisé, fiable, légal, cher, qui paye, qui paye pas,
    juste pour dire en passant que les rares cas où ça a été mis en place, le vote internet à fait BAISSER la participation. Je sais que c’est contre-intuitif, mais c’est la preuve par l’exemple, de différentes élections professionnelles, des élections au CNRS l’année dernière (et ce malgré une forte agitation politique qui aurait du être propice au vote massif), et, apparemment, à en croire un commentaire précédent, les élections en Angleterre.

    C’est peut-être pas cohérent avec les idées qu’on s’en fait et moi le premier mais apparemment c’est un fait.

    Et puis au sujet du ‘on est au temps de facebook’, justement, le moins qu’on puisse dire c’est que la protection des données personnelles et la sécurité n’en sont pas franchement les deux points forts…

  • MV Comet

    Bonjour a tous !

    POur raison de decalage horaire je ne peux repondre a tous vos commentaires que maintenant , et pour des raisons de clavier US ca sera sans accent … Bref.

    Je suis la Presidente de la Playliste, et puisque Camille a deja pas mal parle a notre place, je vais juste retablir deux-trois trucs.
    – « les pretendus 12 000euros de playliste » : oui pretendus en effet. 500e pour nous aussi c’est une depense enorme, impossible, pour cette campagne.
    – Playliste, comme toutes les autres listes, VEUT que les 3A puissent voter. Ne serait-ce que parce que le BDE de l’an prochain les concernera, et qu’il semble normal qu’ils puissent voter pour son election. et la je rejoins Camille pour dire que le systeme des procurations n’est pas suffisant et qu’utiliser un vote internet serait de loin la meilleure option.

    Enfin pour ce qui est des changements des dates de campagne, pour nous aussi qu’il arrive deux semaines avant le debut de la campagne a ete un gros bouleversement, et COMME les autres listes on a du faire avec.
    Si on peut repprocher au BDE actuel le changement de derniere minute, je pense qu’il en est victime autant que nous, et l’argument vu et revu de la conspiration pour avantager PLayListe semble bien exagere, puisque nous aussi tous ces changements nous ont deranges. Le BDE actuel est impartial dans cette election, et toutes les listes peuvent etre elues, il semble bien que tout se jouera pendant la campagne !!!

  • camilleD

    Tel que prévu, le vote dure une journée seulement, le mecredi 12 mai. La veille d’un jour férié et durant la semaine des rattrapages…
    En tant que 3A je suis étonné que tu ne sois pas surpris par toutes ces barrières au vote. C’est l’enjeu le plus important.
    Un vote sur internet ne fera qu’augmenter la participation. Nous sommes à l’ère de Facebook ne l’oublions pas.

    Oui, on est vraiment sûr. Pour la raison, je n’ai pas eu l’information directement mais on m’a dit que le conseil d’administration refuse de payer pour cela et le service d’information de sciences po aurait besoin de 3 mois pour réformer le site. Il sera prêt pour l’an prochain.

  • ACB

    Vous etes vraiment surs que sciences po ne peut créer une plateforme de reconnaissance à une seule entrée ? Vu l’importance des services informatiques de l’IEP, cela ressemble plus à un bon gros argument d’autorité de l’administration pour faire taire toute critique.

    Et puisque les élections bde sont si cruciales, quand bien meme une plateforme couterait cher (au moins autant qu’un bonzai), pourquoi ne pas la créer cette année ? Elle serait réutilisable sur plusieurs années, serait vite amortie. Ou au pire, avancer l’argent au futur gagnant ? Ca en devient surréaliste.

    J’approuve l’idée de pétition en tout cas.

  • 3A à Londres

    Je ne sais pas pourquoi les dates ont été changées, et de manière générale, les élections du BDE ne me mettent pas en transe. En revanche, le procès en sorcellerie fait au vote papier est un scandale. Etant donné le nombres de jours ouverts au vote et j’imagine le dynamisme de la campagne, les gens auront le temps d’aller voter. Parce que pardon, mais le coup du ‘pauvre de nous qui devrons nous débrouiller entre nos cours et séances de révisions pour trouver un créneau pour aller voter’, il ne m’inspire pas plus qu’un beau et sonore LOL.

    De plus je peux vous dire qu’ici à Londres, les élections pour les responsables des students’ union -qui pour faire court sont des super-BDE qui font aussi office de représentants auprès de l’administration (comme nos élus en conseil, quoi)- le vote est sur Internet, dure 1 semaine, et la participation est de…. 1% en moyenne. Sans compter les affaires de fraude informatique. Pourtant, les unions gèrent la représentation des étudiants, les bars étudiants, les services aux étudiants divers et variés et plus ou moins directement l’ensemble des associations étudiantes, depuis le club d’échecs au cercle des amateurs de littérature irlandaise. Donc leur role est visible et connu. Mais ça n’empêche pas, 1% de vote.

    Alors défendre le choix du vote internet alors que ça plombe la participation (voir aussi chez nous les élections en CA du CNRS l’an dernier), que ça coute un bras et que c’est déconseillé par les associations, les AAA spécialisées et dans le cas de Sciences-Po, la CP qui est chargée de gérer la vie associative, c’est à mon avis du dogmatisme mal placé. Et c’est dommage.

  • CamilleD

    500 euros aussi c’est enorme pour nous… pour pas dire impossible.
    Mais la Societe Generale croit en nous donc ils sont avec nous. Mais ils ne nous donnent pas les pretendus 12 000 euros de la PlayListe…

  • Raphael G

    houla
    « Je ne veux pas parler a leur place mais Open Barre et PlayListe refuseront de payer car ils ne veulent pas que les 3A votent (pour la premiere car ils ont une image… et pour les deuxieme car ils n’ont pas ou quasiment pas de 3a). Et open barre n’a aucun soutien financier apparemment. Ca semble difficile. »

    Bah tiens, tu as parlé à notre place..
    – d’abord, ce n’est pas parce qu’on a pas de 3a qu’ils ne voteraient pas pour nous.. nuance.
    – enfin (oui il manque un ensuite, mais fuck) oui oui, c’est surtout parce qu’on pas d’argent (là tu avais raison..) 500e, pour les autres listes, c’est une pacotille, nous on ne les a pas… Déjà que la campagne va surement être influencée par le facteur argent (quoi que j’éspère le contraire, j’y crois d’ailleurs oui oui!), pas la peine d’en rajouter.

    Ces idées sont belles, gardez les pour l’année prochaine. De toute façon il est trop tard à mon avis pour que les choses changent cette année. Quoi que tant mieux si elles changent avant les elections.

  • CamilleD

    Je ne veux pas parler a leur place mais Open Barre et PlayListe refuseront de payer car ils ne veulent pas que les 3A votent (pour la premiere car ils ont une image… et pour les deuxieme car ils n’ont pas ou quasiment pas de 3a). Et open barre n’a aucun soutien financier apparemment. Ca semble difficile.

    Les propositions plus creatives sont a etudier serieusement. Mais cest impossible cette annee. On va pas revolutionner les regles de l’election 10 jours avant.

    Et mon equipe qui n’est justement pas une bande de potes mais des gens qui se connaissent : une minorite tres bien et la plupart un peu/de vue/ ou pas du tout (les 3a, les 2 membres des campus), est vraiment reunie autour d’un projet que nous portons ensemble. Nous avons developpe des affinites au cours de cette intense preparation de campagne et nous aimons travailler ensemble.

    Je ne voudrais jamais me presenter a cette election si je courrais le risque d’etre avec certaines personnes candidates qui ne m’ont jamais semble particulierement amicales quand elles etaient au BDE…

    Notre message justement cest que le BDE ne devrait pas etre un club. je ne suis pas sur que ca soit structurel. Je pense que ca vient de la reproduction du bde d’annee en anne qui se represente en groupe avec peu de renouvellement.

    Bon desolee, ce n’etait peut etre pas le lieu pour developper ce point, je repondais juste a Jean-Jacques!
    Ce qui compte, c’est d’avoir cette plate-forme!

  • VF el triso

    Jean-Jacques, je crois que je connais.

    Sincèrement, on peut reprocher des milliers de truc au bde mais pas de vouloir planter les élections de cette manière puisqu’ils se sont déjà fait planter par la scolarité…
    Pourquoi les listes ne se cotiseraient pas pour financer ensemble un prestataire extérieur, comme ça pas de problème de partialité. Un tel système doit couter aux alentours de 2000 euros soit la moitié d’une soirée foireuse organisée par une des liste… Je suis même prêt à faire un don de 5 euros pour ça.
    Sinon, on peut organiser un giga doodle dont le résultat sera certifié par Huissier…

  • Pierre S

    Ou un scrutin pour composer le bureau membre par membre, avec des candidats pour chaque poste. Pour parfaire la chose, on peut classer pour chaque poste tout les candidats par ordre de préférence, et choisir la personne qui fait le plus consensus.
    Et un comité électoral composé d’un membre de chacune des listes de l’année précédente, d’un membre du BDE , d’un représentant de l’administration et d’un représentant syndical.

  • Jean Jacques de Compostelle

    le mieux serait une élection à la proportionnelle à la manière d’une municipale: le bureau serait constitué de personnes venant d’horizons différents qui se répartiraient les tâches en fonction de leurs priorités. Ça casserait l’impression de clan fermé que donne le BDE et il serait plus difficile d’en contester la légitimité

  • CamilleD

    Vous pouvez par exemple envoyer ce mail (avec les accents en plus et votre nom a la fin, ou alors une mention  » je soutien la campagne de lobbying populaire et les propos ci-dessous »

    Monsieur Palomo,

    Veuillez pardonner l’orthographe, j’ecris avec un clavier qwerty!…

    Sur le site de la Peniche, vous avez invite les eleves a vous transmettre des idees par email pour avoir un vote reelement democratique pour les elections BDE.

    Quelqu’un a repondu il y a peu en donnant une idee qui me semble tres facile a mettre en place, meme si elle est un peu « etonnante » => => utiliser la plate-forme de reconnaissance des associations telle qu’elle est aujourd’hui et donc pouvoir voter deux fois (le nom des listes etant inscrit deux fois afin de voter deux fois pour la meme ou un vote pour la liste A et un autre pour la liste B) mais la commission procedera a une division des voix par deux pour la determination du vainqueur (meme si ce n’est pas reelement necessaire).

    C’est une chose qui, en effet, devrait etre soutenue sans difficulté par l’ensemble des listes et qui detruit toute suspicion a l’egard de l’organisation douteuse de cette election et l’implicite interdiction de vote des 3A (avec tous les avantages que cela donne a deux listes en particulier). Je sais que vous travaillez dur et que rien n’est facile mais je pense qu’avec le contexte des elections de l’an dernier, vous comprenez l’aigreur des etudiants et le scepticisme sans limite.

    Donc je veux bien laisser le benefice du doute sur le WEI au milieu des elections mais cette idee creative et conciliatrice ne me semble avoir aucun inconvenient, surtout si elle est accompagnee d’une bonne campagne d’explication du vote (et croyez moi que les listes le feront volontiers).

  • CamilleD

    Avec cette idee je pense que c’est possible car c’est facile a faire! Si Julien Palomo recoit plein de mails, il ne pourra pas les ignorer!

  • xx

    Et bien quoi?
    Une fois de plus le résultat des élections restera scandaleux, et une fois de plus, on se retrouvera l’année prochaine avec un BDE médiocre et sans légitimité.
    J’ai envie de dire qu’on commence à s’y habituder (ca en devient presque chiant).
    Devenons tous adhérents de la JAPAD ou quelque chose dans le genre, au moins on passera des soirées correctes.
    Je ne pense pas serieusement que le mode de vote changera d’ici les elections, et c’est bien dommage.
    Pourvu que les élèves se mobilisent et qu’on en finisse avec ce simulacre de BDE.

  • CamilleD

    Pour changer les choses, c’est tres simple!

    Ecrivons tous a Julien Palomo, le membre de l’administration en charge de la question (julien.palomo@sciences-po.fr).

    Temoignons de notre revolte avec politesse (je crois pas que cela soit facile pour lui de gérer ces élections a la derniere minute)!… Afficher davantage

    Et demandons lui de mettre en place la moins pire des solutions, la plus démocratique aussi, celle que propose le « 3A » dans les commentaires de l’article
    => utiliser la plate-forme de reconnaissance des associations telle qu’elle est aujourd’hui et donc pouvoir voter deux fois mais division des voix par deux pour la determination du vainqueur.

    C’est une chose qui, en effet, devrait etre soutenue sans difficulté par l’ensemble des listes.

    Camille, Vice-Presidente de Saint Guillaume Sweet Home (clavier qwerty)

  • 3A

    Parce qu’il y aura des gens à sciences po le 12 mai? Pendant la semaine de révision? un jour avant le départ en week-end prolongé? Non, il n’y aura que le parisiens. Et on sait que l’éctorat PlayListe est probablement plus parisien que ceux des autres listes.

    Je répète mon idée visant à faire un vote équitable où TOUT le monde a des chances de voter!

    Pourquoi ne pas mettre en place le site de reconnaissance des associations et il faudrait voter deux fois (pour la même liste ou même diviser son vote à la mode allemande). A la fin, on divise tous les scores par deux et on sait combien il y a de votes par liste et qui a remporté l’élection!

    C’est tout de même moins scandaleux que d’interdire aux 3A de voter. Ce BDE sera NOTRE BDE et celui des 1A et des 4As, par ailleurs, beaucoup de nos amis 3A sont dans les listes.

    Si les élèves qui sont à Paris ne peuvent avoir que deux procurations, comment pourrons-nous voter?
    si on ne connaît personne, on ne vote pas? N’est pas un peu étrange?

    De plus, si on a envoyé notre certificat de scolarité pour la reconnaissance des listes, vont-ils l’utiliser sans notre autorisation?

    Sans parler des problèmes logistique d’un vote papier et de l’effet sur la participation (c’est pendant la semaine des rattrapages, la veille d’un week-end prolongé).

    Vous ne voulez pas faire preuve d’une bonne volonté?

    Evidemment voter deux fois c’est un peu étrange. Mais ça l’est moins que d’être interdit de voter…

    Au pire, vous pouvez au moins ne pas limiter le nombre de procurations car là c’est vraiment une autre manifestation de vouloir réduire la participation…

    Je vous remercie, j’espère que vous prendrez en compte la voix des 3A, celle qui a déjà été bafouée l’an dernier lors des «  » »élections » » » du BDE actuel.

    deuxième remarque:
    Visiblement, il va falloir EN PLUS, SIGNER une procuration de vote en plus d’aller chercher nos certificats de scolarité!!

    En effet cela répond au problème des certificats envoyés pour les reconnaissances des listes, mais cela implique que pour voter, maintenant il faut avoir un scanner! ou un jet privé pour faire parvenir la feuille signée en express???

    Doit-on aussi montrer que nous payons l’impôt sur la fortune?

    Je ne peux pas y croire, ce n’est pas sérieux…

  • william

    On a préféré avoir une vrai campagne, et des élections un jour où les étudiants sont à Sciences Po que de faire ça en catimini le 7 mai (330 personnes seront à Prague). Sans compter que le bureau actuel est membre de la commission électorale. Je rajoute qu’il s’agit de renouveler l’équiper dirigeante d’une association, la moindre des choses est que l’équipe qui gère soit présente (18 personnes du bde seront à Prague, et les autres ne seront pas à Paris sinon ils seraient venus à Prague). Encore une fois, le problème n’est pas le WER, j’ai été clair sur mon premier commentaire.

    Ce n’est pas fait pour avantager playlist. Le voyage à Prague n’est pas un WEI premier cycle, les étudiants font ce qu’ils veulent, je doute de l’influence que les membres de playlist auront sur les étudiants. Il y aura 7 jours de campagne pour convaincre les étudiants.

    Et les moyens sont mis, en coopération avec la direction et les élus en commission paritaire.

  • Omar Bongo

    Pourquoi le vote n’est pas tenu le 7 mai?
    S’il y a une commission pour les élections, je vois pas où est le problème. On s’en fout que le BDE actuel soit pas là pour le vote.

  • Oui mais

    William, je veux bien que le BDE n’ait pas organisé le WER au milieu des élections, la question c’est plutôt de savoir pourquoi vous avez organisé les élections au milieu du WER ! Il s’agit pas de taper sur le BDE sans raison, mais là faut dire ce qui est, tout est fait pour avantager Playliste (on sait l’enthousiasme d’un après-WER… on peut imaginer la cote de popularité des 1A de la liste revenante après Prague !), alors soit vous créez réellement une commission et les conditions pour faire des élections justes et crédibles, soit vous arrêtez de faire semblant de vous donner les moyens de le faire, parce que c’est ridicule.

  • william

    La campagne n’est pas avancée à cause du WER qui pourrait perturber les élections. Elle est avancée car la direction ne peut nous prêter l’usage d’un service informatique efficace (le système de reconnaissance des associations) et que nous n’avons pas financièrement de quoi recourir à une société extérieure, ce qui serait assez limite car contraire aux recommandations du Conseil de Direction et de la Commission Paritaire.
    La solution la moins pire est donc d’organiser un vote papier, qui ne peut avoir lieu le 14 (le 13 étant férié, il n’y aura personne) et doit donc avoir lieu le 12. Et c’est là le problème, en maintenant les mêmes dates de campagne, nous n’aurions eu la joie de voir les listes discuter de leurs programmes que deux ou trois jours. Nous avons donc accepté d’avancer les dates de la campagne. simplement, comme nous partons à Prague avec 330 personnes et qu’on ne peut pas tout faire à la fois, la campagne physique s’arrêtera (hors internet et tractage) le jeudi et vendredi, afin qu’on puisse partir à Prague sereinement.
    Bref, nous n’avons pas fait exprès d’organiser le WER au milieu des élections. Il n’y a pas de plan machiavélique pour emmerder les gens, simplement des contraintes de calendrier auxquelles on peut difficilement se soustraire. Le WER est prévu depuis des mois, les ventes ont eu lieu très tôt et nous avons augmenter l’effectif pour répondre à vos demandes. J’ai du mal à voir ce que nous pourrions nous reprocher dans cette affaire, à part de vouloir organiser des élections crédibles, avec une durée de campagne crédible et organiser un WER (un engagement de campagne, je vous le rappelle) en toute sécurité. Après, libre à vous de commenter une association que vous n’aimez pas. Mais à force d’en parler pour dire qu’on est mauvais, on se demanderait presque qui sont les plus crédibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.