Vie du campus

Checkpoint Boutmy : un plan Marshall pour Sciences Po ?

Le drapeau américain allié au marteau et à la faucille ? La promesse d’ « abattre le mur » entre le BDE et les élèves ? C’est avec une jolie métaphore filée sur le thème de la guerre froide que Checkpoint Boutmy, une des deux listes en compétition pour remporter la campagne BDE cette année, a lancé sa campagne samedi matin. Mais que se cache-t-il vraiment derrière les sourires Freedent des membres de la liste, les plus ou moins habiles jeux de mots et les références historiques ? La péniche a rencontré Siane de Camas, directrice de campagne, et Jordan Eustache autour d’un café au Basile pour essayer d’en savoir un peu plus.

487637_120481228142068_551503067_n

Si il y a bien une chose qu’on peut accorder à Checkpoint Boutmy, c’est que la liste ne s’est pas constituée au hasard et dans la précipitation. Une fois n’est pas coutume, ce sont même les 3A qui ont contacté les 1A. Le projet murissait chez un groupe de 3A depuis janvier 2012 et le bureau était déjà constitué lorsque son président, Victor Maujean, a contacté deux premières années. Ce sont ces derniers qui ont alors effectué le recrutement parmi leur promo et se sont mis en quête en décembre de « profils éclectiques et motivés ». Une liste solide et soudée selon leurs mots, où règne une bonne entente mais aussi une diversité d’opinions et de caractères. Et si bien sûr, comme dans toutes les listes, les groupes de potes sont inévitables, Siane précise qu’ils ont pris soin de sélectionner des gens aux compétences différentes, avec la même volonté de « changer les choses ». Avec Checkpoint Boutmy, le changement c’est maintenant ? On ne demande qu’à y croire, même si les expériences des années passées ont montré que les belles paroles de campagne s’effacent souvent devant la réalité de l’activité du BDE.
Avec le thème de la guerre froide, Checkpoint Boutmy à voulu choisir une référence historique chère à tous les sciences pistes mais aussi insister sur leur ambition de faire du BDE « le point de ralliement de tous les sciences pistes ». Leur maître mot : la proximité, un BDE « proche des étudiants ». Et c’est bien évidemment sur la période de la détente qu’ils ont décidé d’axer leur campagne. On se croirait presque chez les bisounours. L’ambition est louable mais sent un peu trop le réchauffé.

Capture d’écran 2013-03-25 à 11.48.59Conscients de l’aspect démagogique de leur ambition, Siane et Jordan s’attachent alors à me démontrer que ce ne sont pas seulement des promesses avec un programme qu’ils ont voulu cohérent mais innovant. Ce plan Marshall moderne s’organise autour de quatre axes : « simplifier », « rassembler », « dynamiser » et « s’associer ». Rien de révolutionnaire, les poncifs et autres mesures décoratives servies tous les ans par les listes BDE sont bien là, mais le programme a le mérite de proposer des mesures concrètes. On notera les lignes directrices habituelles : renforcer le Buddy Program en essayant de davantage mélanger internationaux et sciences pistes, mais aussi renforcer les liens entre le campus parisien et les campus délocalisés à travers la mise en place d’un réseau de couch surfing, des évènements communs et une plateforme internet. Le volet « masters » du programme prévoit quand à lui de plus intégrer les masters à l’action du BDE à travers l’organisation d’afterworks avec les entreprises. Checkpoint Boutmy parle même de « replacer les étudiants en Master au cœur de la vie associative de notre école », mesure peu réaliste quand on voit le peu d’interêt que ces derniers porte au BDE. En ce qui concerne la coopération avec les autres associations, on retrouve non sans un certain amusement, l’éternelle mesure pourtant jamais durablement appliquée de « prêter le local un après-midi par semaine aux associations ». Mais Checkpoint Boutmy croit dur comme le rideau fer qu’ils pourront renforcer les liens entre les associations notamment avec la mise en place d’un calendrier hebdomadaire des évènements à sciences po pour remédier au relatif échec de Pic-asso.

Le programme comporte des petites mesures concrètes mais qui font bien partie de la mission du BDE : la mise à disposition de chargeurs d’ordinateurs et de portables, l’achat de nouveaux micro-ondes pour éviter les queues de 20 personnes à l’heure du déjeuner, la mise en place d’un système de navettes après les soirées, de forums en ligne pour mettre en contact 2A affectés et 3A à l’étranger, 3A et masters ou encore un agenda des bons plans parisiens. Le message est clair : Checkpoint Boutmy veut vous faciliter la vie !
Parmi les innovations de cette année, et proposée par les deux listes, on trouve la mise en place d’une application pour Smartphone qui réunirait bons plans, petits annonces, fichier job et évènements proposés par le BDE et Sciences Po. Siane et Jordan précisent qu’ils ont déjà des contacts et que la mesure est réellement faisable pour l’année prochaine. Du côté des soirées, on notera une boite à idées pour participer à l’élaboration des thèmes et des playlists, l’organisation d’une soirée des affectations pour les 2A et de soirées communes avec d’autres grandes écoles. On me murmure dans l’oreillette que cette dernière mesure a déjà été proposée et fait grincer les dents de certains mais après tout pourquoi pas ? Un peu d’ouverture ne ferait pas de mal au 27 rue Saint Guillaume. Dernière innovation intéressante : la présence d’un 2A au bureau, Siane au poste de secrétaire générale, mesure chère aux 3A de la liste qui permettrait une meilleure représentation des deuxièmes années dans le BDE.

Capture d’écran 2013-03-25 à 11.49.16En bref un programme plutôt réaliste et complet mais qui, comme la succession des listes élues, sera probablement en partie réalisé. Du côté de la communication, Checkpoint Boutmy a commencé sur les chapeaux de roue samedi matin avec un site internet fonctionnel à l’identité visuelle marquée et plutôt bien réalisé. En plus du programme, on y trouve des descriptions enthousiastes des membres de la liste louant « la gentillesse », « l’implication », « l’efficacité, « la bonne humeur » ou encore la « serviabilité » de chacun des membres de la liste. Des descriptions aux allures de louanges qui frôlent parfois la prétention malgré la promesse de Jordan d’une équipe « ouverte et sympathique » qu’on découvrira pendant la campagne physique. Et justement, toute campagne BDE doit répondre aux deux impératifs suivants : divertir et nourrir. Pour le premier, nous ne serons apparemment pas déçus avec une campagne aux allures de Disneyland : trampoline géant, piscine à boules, babyfoot, tournoi de FIFA, barbapapa et même destruction du mur de Berlin à coup de battes de baseball. Checkpoint Boutmy ne déroge pas à la règle en organisant le classique afterwork au Basile mercredi soir ainsi qu’une soirée « Boutmy i’m famous » qui, on espère, n’a de référence à David Guetta que le nom. Pour le deuxième impératif en revanche, on reste un peu sur notre faim pour l’instant. Alors que la liste Boutmy’s nous fait déjà saliver avec ses tablettes de chocolat Milka, cupcakes et brownies, Checkpoint Boutmy n’a pour l’instant pas annoncé son programme pour sustenter les étudiants affamés, malgré des partenariats prometteurs avec McDonalds, Razowski ou Haribo. Attention car aux sciences pistes comme aux romains, il faut des jeux, mais surtout du pain.

Avec une stratégie de communication dynamique dès le début (malgré une vidéo sur le modèle de Bref que même les IEP de province n’utilisent plus depuis un an) tandis que l’autre liste mise davantage sur le compte-gouttes et le suspense, Checkpoint Boutmy s’impose dans les fils d’actualité Facebook et nous promet une campagne bien remplie. Si « la campagne n’est pas une fin en soi mais bien une étape » comme le précise Siane, on attend tout de même la campagne physique pour tester l’efficacité et l’application de leur doctrine Jdanov.

2 Comments

  • Picsou

    Un programme intéressant. « Pôle relations avec les entreprises » quand toute la campagne semble avoir été financée par papa: une excellente initiative.

  • John Wayne

    Le système des navettes n’est pas tout à fait une innovation, étant donné qu’il avait été mis en place pour une grande majorité des soirées Bde l’année dernière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.