• A la une,  Actualités

    Les joies du confinement

    Vous vous sentez déjà à l’étroit ? Pour vous réconforter, La Péniche a listé ces plaisirs inhabituels qui vous feront dire à vos petits-enfants « Aah le confinement, c’était l’bon temps ! ». On pensait devoir attendre la trentaine pour s’abonner à Canal+… La chaîne diffusait pendant cette période l’intégralité de ses programmes en clair (Cinéma, Séries, Sport, Family, Décalé). Orange offrait aussi les chaînes jeunesse de son bouquet et les chaînes OCS (OCS Max, OCS City, OCS Choc et OCS Géants). (On se doutait bien que derrière les œuvres de charité de ces grands groupes, il y avait sans doute une arrière pensée…

  • A la une,  Actualités

    Etre étudiant à Paris – ces applis qui changent la vie

    Trouver ses marques dans la jungle parisienne, profiter au maximum de l’effervescence culturelle, découvrir de nouveaux lieux et repérer les meilleurs plans pour se sustenter, le tout combiné avec la joie des formalités administratives et la gestion d’un budget serré…voici quelques applis pour y arriver Des tonnes de nourriture perdues tout au long de la chaîne alimentaire. 8% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde dues au gaspillage alimentaire. De l’eau et des terres cultivables utilisées en masse pour rien. Si seulement il y avait un moyen de lutter contre ces absurdités… TooGood to go Les commerçants…

  • A la une,  Actualités,  Vie du campus

    Ecriture, Méditerranée et langue française – la rentrée littéraire de Daoud et Darrieussecq

    Auteure et psychanalyste, lauréate du prix Médicis pour Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq anime cette année un cours d’écriture à SciencesPo. Elle succède à Kamel Daoud comme titulaire de la chaire d’écrivain en résidence. Ce lundi 16 septembre, la rentrée littéraire était l’occasion d’une rencontre entre les deux auteurs. Écrire, traduire, rêver Marie Darrieussecq a intitulé son propos inaugural “Écrire, traduire, rêver”. Rêver, car pour écrire, “il faut une solide confiance dans les rêves”, affirme-t-elle.  “Il s’agit de devenir un attrape-rêves. Les siens, ceux des autres. Il faut laisser venir les rêves et les possibles. Être ouvert…