Vice-président – LaPeniche.net

  • A la une,  Actualités,  Vie du campus

    « Richie » et Sciences Po : ombres et lumières

    “On nomme un certain Descoings à la tête de Sciences Po … Tu le connais ? — Non, qui est-ce ? — C’est bizarre que cela ne te dise rien, il est de ta promotion à l’ENA…” Richie, p. 96 1996 : Richard Descoings devient plus jeune directeur de Sciences Po, à 38 ans. “Cela fait dix ans que je m’y préparais !”, lâchera-t-il. Dix ans qui l’ont vu passer de maître de conférences à conseiller du directeur en quelques mois, puis directeur adjoint en à peine deux ans. Dix ans d’ascension fulgurante qui en auguraient seize autres d’un règne…

  • A la une,  Actualités,  Vie du campus

    Raphaëlle Bacqué : « il faut voir Richard Descoings comme un déviant créatif »

    Raphaëlle Bacqué, grand reporter Monde et auteure de Richie, dans les librairies aujourd’hui, a rencontré LaPéniche pour un long entretien sur les réseaux de pouvoir de l’ancien directeur de Sciences Po, l’affirmation de son homosexualité, la gestion de l’école et l’idolâtrie que lui vouaient les étudiants. Propos recueillis et édités par Elian Peltier. LaPéniche : Dans Richie, vous employez plus d’une centaine de qualificatifs et d’attributs pour peindre ce “roi secret de notre époque”, “éternel adolescent” qui “aime entraîner les autres dans les incendies qu’il provoque”… Qu’est-ce qui vous a le plus surpris chez Richard Descoings ? Raphaëlle Bacqué :…

  • Et ailleurs ?

    Les 5 conférences du Monde Festival à ne pas manquer

    C’est parti d’une petite idée lancée en réunion des rédacteurs. Et si Le Monde faisait ce que l’hebdomadaire américain New Yorker organise depuis des années, demande une journaliste du quotidien français. Nathalie Nougayrède, ancienne directrice du Monde remerciée en mai, avait repris à son compte une idée qu’elle n’a pu mener à son terme mais qui voit le jour ce week-end du 20-21 septembre. L’inspiration du festival du New Yorker, qui fête sa quinzième édition en octobre, est assumée. Une trentaine d’invités se réunissent à l’Opéra Bastille et au Palais Garnier pour réfléchir sur l’Europe, la santé, la gastronomie, la…

  • Vie du campus

    Stop & Go trace sa route

    La Péniche était déjà partie à la rencontre des « pouces en l’air » lors de la semaine de reconnaissance associative. On l’avait senti, en étant la première association nouvelle à être élue au début de l’année, Stop & Go ne s’inscrirait pas dans la catégorie « asso fantôme » enfouie dans le tumulte des événements du 27, juste bonne à remplir une ligne du CV de ses créateurs. « Casa » Bien au contraire, la « happy-association » au logo-renard a construit ses projets tout au long de l’année, avec un mot d’ordre, la continuité après le premier week-end…

  • Vie du campus

    Plantu : « L’outil de mon dessin, c’est l’énervement »

    Le sourire est bonhomme, le regard complice. Plantu esquisse sur son Ipad deux arc de cercles en forme d’oreilles, deux pointes pour les yeux, un corps de sa souris-mascotte et le « Salut ! » iconique du dessinateur présent à Sciences Po ce lundi 18 mars lance la rencontre. « Plantu n’illustre pas, il demande des comptes à l’actualité » (L. Greilsamer) Invité par Laurent Greilsamer, ancien Directeur de la rédaction du Monde en charge ce semestre de l’atelier artistique « L’éditorial : l’art de s’engager », Plantu, Jean Plantureux de son vrai nom, né en 1951 et entré au Monde en 1972, a livré en un…