Vie du campus

#AGSciencesPo et #Occupyboutmy: l’amphi héberge

Se tenait ce soir l’Assemblée Générale mise en place par l’UNEF, le MET, la CGT et la majorité des représentants enseignants. Pendant deux heures, les élus étudiants ont pris la parole pour dénoncer le manque de transparence d’une procédure chancelante, politique. Une procédure à la fois trop longue et trop hâtive désormais, puisque les élus étudiants n’estiment pas avoir assez de temps pour examiner les dossiers avant le 1er mars.
Un tour de salle a ensuite été organisé où J. Gaeremynck a répondu aux multiples critiques. D. Colon est également intervenu, tandis que la Twittosphère s’agitait sur #AGSciencesPo, devenant l’une des plus grosses Tendances Twitter France de la soirée.

BEIfEYRCQAAhw5E.png_large

Deux anciens candidats à la Direction de l’IEP et à la Présidence de la FNSP étaient présents ce soir: D. Colon et J. Bourrioux.

A la suite de cette AG, ont été adoptées en amphithéâtre E. Boutmy les revendications suivantes:

1) Nécessité d’un débat public entre les candidats avant le vote des deux conseils
2) Mobilisation devant le Conseil d’Administration du vendredi 1er mars pour imposer qu’il ne se prononce pas avant la tenue du débat
3) Nécessité de communiquer les dossiers des 32 candidats aux Conseils dans les plus brefs délais, avec les commentaires et appréciations du comité de recherche
4) Démission de Jean-Claude Casanova
5) Réaffirmation de la prééminence et de la légitimité du CD de l’IEP sur le CA de la FNSP.

6ème revendication: « #OccupyBoutmy ». Plusieurs dizaines d’étudiants s’apprêtent à passer la nuit dans l’amphithéâtre. Si plusieurs médias (Le Monde, BFMTV, Les Echos, L’Express, Le Figaro) ont déjà relayé l’annonce, les chiffres quant aux effectifs d' »OccupyBoutmy » sur place restent flous. Celui de 400 a été avancé, ce qui paraît difficilement envisageable au vu de la capacité d’un amphithéâtre certes bien rempli lors de l’AG mais pas bondé. Par ailleurs, un grand nombre d’étudiants ont quitté Sciences Po après l’AG et ne participent pas au mouvement OccupyBoutmy.

BEJCcVYCcAAzI1m.jpg_large

Crédit photo @jeromeabbassene Twitter

Une tribune étudiante s’est mise en place, l’UNEF serait le seul syndicat à rester cette nuit puisque le MET a publiquement annoncé sur Facebook qu’il se désolidarisait d’un mouvement OccupyBoutmy qui ne passera pas inaperçu.

Merci à tous d’avoir suivi le LT de @LaPeniche, #AGSciencesPo et #OccupyBoutmy.

Vous pouvez lire ici les projets des candidats Frédéric Mion, Andrew Wachtel et Jean-Michel Blanquer, que LaPeniche s’est procurée dans la journée.

One Comment

  • Olivier P

    Petite correction : Si le MEt a annoncé sur son compte facebook se désolidariser du mouvement d’occupation, une partie de ses membres sont restés sur place, en se solidarisant avec le mouvement. Frédérique Langlois, élue du MEt en Commission Paritaire, a fait partie de la tribune.
    Par ailleurs, si SUD étudiant ne s’est pas présenté aux élections, certains de ses militants sont présents lors de l’occupation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.