5 Sciences Po s’attaquent à Wikipédia !

Dans Libération et Le Monde, on apprend aujourd’hui que 5 étudiants de l’école de journalisme de Sciences Po – Pierre Gourdain, Florence O’Kelly, Béatrice Roman-Amat, Delphine Soulas et Tassilo von Droste zu Hülshoff – ont réalisé, à l’instigation de Pierre Assouline, écrivain, journaliste, blogueur et maître de conférence bien connu à l’IEP, une enquête minutieuse sur l’encyclopédie en ligne, Wikipédia.

En décembre 2005, la très respectée revue Nature s’était, elle aussi, intéressée à Wikipedia, alors secouée par des scandales remettant en cause la crédibilité de son contenu. Nature avait comparé 42 articles scientifiques de Wikipédia et de l’encyclopédie Britannica. Le résultat en avait alors surpris plus d’un puisqu’il en ressortait que l’encyclopédie collaborative soutenait largement la comparaison avec son aïeule britannique avec une moyenne de 3,86 erreurs pour Wikipédia contre 2,92 pour Britannica.

Intitulée La révolution Wikipédia, les encyclopédies vont-elles mourir ?, l’enquête de 67 pages menée par les Sciences Po livrerait, si l’on se fie à l’article de Libération, des conclusions radicalement différentes. Elle se montrerait d’ailleurs très critique de la méthode de comparaison utilisée par Nature. En fait d’enquête, il semble qu’on doive plutôt parler de réquisitoire tant les reproches à l’égard de Wikipédia sont nourris :

  • les affabulations de quelques uns peuvent rester en ligne parfois pendant des semaines ;
  • la hiérarchie de l’information est aussi singulière que déroutante, exemple : l’article consacré à l’émission de télé « Nouvelle Star » est deux fois plus long que celle sur Jacques Delors… ;
  • certains articles sont transformés en guerres de tranchée idéologiques voire en matériel de propagande, ce qui met gravement à mal le principe de neutralité proclamé par l’encyclopédie.

LaPeniche.net aurait aimé pouvoir consulter l’enquête dans son intégralité pour se faire sa propre opinion. Malheureusement, à cette heure, seule l’introduction est disponible au format pdf sur le site du Monde. Le reste de l’étude n’est pas accessible pour la simple et compréhensible raison que ses auteurs cherchent actuellement une maison d’édition pour la publier. Bon courage à eux !

11 réflexions au sujet de “5 Sciences Po s’attaquent à Wikipédia !”

  1. je viens vous signaler que l’enquête sera effectivement publiée début novembre (le 2 précisément) aux éditions des 1001 nuits. Le livre vous permettra de vous faire une idée plus précise de notre travail, car l’intriduction consultable sur le monde.fr ne faisait évidemment que poser la problématique (on est de Sciences Po, on ne se refait pas !)

  2. J’ai lu l’introduction de ces étudiants et je ne vois pas ou il y matière à "claque"
    Ils invitent simplement les utilisateurs de Wiki à une plus grand prudence et à la vérification des informations. Ils pointent le doigt sur l’utilisation qui en est faite.

    Et rappelle un principe de base qui est qui valable pour toutes informations quelle proviennent d’un support papier ou autre.
    Vérifications des sources, recoupement des informations et surtout prise de recul.

    Procurez-vous des vieux exemplaire d’encyclopédie ou de Larousse et vous y trouverez des perles.
    Cette étude que j’aurais plaisir à me procurer ne remet pas en question le principe de Wikipedia mais son utilisation.
    Sur wiki comme sur tout autre médias ce qui est écrit n’est pas la vérité.
    Ceci montre qu’il est nécessaire de former nos enseignants l’utilisation des nouvelles technologies.
    Le partage des connaissances ferait-il peur ?

  3. "le contenu de wikipédia diffère non seulement d’une encyclopédie traditionnelle puisque les mêmes sujets ne sont pas traités de la même manière, mais aussi parce que wikipédia vit n temps réel."

    Je crois que tu dois relire de toute urgence les principes fondateurs de Wikipédia ! Garre à la déception !

    Sinon, la nouveauté je crois, c’est le caractère bien plus public de cette grosse claque que se prend, à juste titre, Wikipédia.

  4. Pour moi le principal problème concernant cette étude est de voir Wikipedia comme un ensemble homogène. Il est clair que sur des articles plutôt classiques, d’énormes erreurs peuvent se glisser car ceux qui écrivent croient savoir (comme des étudiants de Pipo faisant un exposé).
    Toutefois le niveau est bien meilleur concernant des sujets beaucoup plus techniques, notamment ceux dont la recherche fait bouger les lignes très rapidement et qui pour le coup sont très bien fait car écrit par des spécialistes et surtout beaucoup plus réactifs que des encyclopédies classiques.

    Donc oui Wikipedia comporte énormément d’erreurs et ces erreurs ne sont pas rapidement réparées dans les domaines de Culture Gé mais sur les articles plus techniques, c’est un outil limité mais intéressant de débats intellectuels.

  5. Tout à fait d’accord avec Alain.
    Cette étude ne semble pas apporter grand chose au débat contemporrain.
    Tout le monde connait les failles de Wikipedia…
    Les fondateurs eux-mêmes ne les ont jamais niées…
    Je réserve toutefois mon jugement en attendant d’avoir la version définitive de cette étude..La peniche.net pourra-t-il nous tenir informé en cas de publication?
    Merci d’avance

  6. Wikipedia, c’est vrai que c’est très pratique, mais comment vérifier les chiffres, dates fournies..? Il n’y a pas de sources indiquées, et il y a souvent des erreurs, c’est vrai.

  7. Tout à fait ! Je suis moi même une grande contributrice de wikipédia ! Que ce soit pour créer des articls ou pour les corriger, d’ailleurs, quand quelque chose est soit faux soit pas très précis. C’est comme ça que wikipédia marchera, et pas en allant changer les dates de naissance, mettre n’importe quoi et dire "eh regardez on peut mettre n’importequoi !!"

  8. J’invite chacun d’entre vous a écrire un article sur wikipédia sur un sujet que vous maitrisez parfaitement. Le partagebénévoles des conaissances, c’est une révolution.

  9. Le problème des principaux reproches faits à wikipédia (notamment la hiérarchie de l’information) résident à mon sens que justement on voudrait comparer wikipédia à une encyclopédie traditionnelle. Au contraire, le contenu de wikipédia diffère non seulement d’une encyclopédie traditionnelle puisque les mêmes sujets ne sont pas traités de la même manière, mais aussi parce que wikipédia vit n temps réel. De plus, si jamais je veux avoir des informations sur un groupe de musique qui vend moins de 5 millions d’albums par an, par exemple, aucune chance de le trouver dans une encyclopédie traditionnelle. Je ne comprends pas le procès fait à wikipédia, car à mon sens wikipédia et les autres encyclopédies ne s’affrontent pas ! Elles se complètent.

Laisser un commentaire