Vie du campus

Xavier Pinon, créateur d’entreprise et étudiant en 1ère année du Master Finances et Stratégie

Xavier, qui a créé son entreprise avec Aurian de Maupeou (actuellement en 3A en Corée du Sud), répond aux questions de LaPéniche.net quant à la création d’entreprise, aux difficultés qu’elle pose et surtout, aux moyens de surmonter ces obstacles! L’entreprise en question concerne de plus un secteur porteur: les économies d’énergie et le développement durable.
Un entretien intéressant et instructif destiné à tous les potentiels créateurs d’entreprises qui mijotent leur projet secrètement ou pas…

  • LaPéniche.net : Bonjour Xavier, après t’être brièvement présenté, pourrais-tu nous parler de ton entreprise et de ses activités ?

Xavier : Je suis en M1 de Finances et stratégie, en double diplôme avec Columbia. J’ai créé avec Aurian de Maupeou actuellement en 3A à Korea University a Seoul, l’entreprise Selectra. Elle est fondée sur deux sites Internet.
www.selectra.info permet de comparer les offres des différents fournisseurs d’électricité et de gaz pour les particuliers
www.efficience-energetique.com propose des informations sur tous les moyens de faire des économies d’énergie avec notamment le renforcement de l’isolation, la géothermie, les panneaux solaires pour le chauffage et la production d’électricité etc. Le site apporte aussi des conseils sur l’utilisation des appareils électroménagers. Ce second site est relativement neuf, puisqu’il a été mis en ligne mi février, alors que l’entreprise Selectra a été créée en septembre 2007.

Nos recettes viennent de trois sources différentes : tout d’abord sur www.selectra.info, quand les internautes cliquent sur le lien d’un fournisseur d’énergie, un cookie les suit et nous percevons une rémunération s’ils souscrivent en ligne auprès du fournisseur ou s’ils font une demande d’informations. Ensuite bien entendu viennent les ressources publicitaires des deux sites. Et enfin, sur www.efficience-energetique.com on espère booster suffisamment le trafic pour avoir des demandes de devis de particuliers pour des installations et travaux ; des devis qui seraient monnayés et transmis à des installateurs pour leur réalisation. Donc là, vu que le site est assez jeune, on attend.
Aujourd’hui, les fournisseurs d’énergie alternatifs proposent vraiment des tarifs moins chers que les fournisseurs historiques et depuis décembre, les usagers peuvent facilement revenir au tarif réglementé de l’électricité, ce qui est un atout de poids pour les gens qui hésitaient encore. On a aussi des garanties que ces prix resteront effectivement en dessous des tarifs réglementés. Donc toute la publicité négative qui a été faite autour de la libéralisation du marché de l’énergie n’est plus du tout pertinente dans la mesure où l’usager est libre de revenir à son état initial quand bon lui semble !

  • LaPéniche.net : Waouh ! Mais comment vous est venue l’idée de créer votre entreprise avec ton collègue ?

Xavier : On a voulu profiter de la libéralisation du marché de l’énergie pour créer notre entreprise dans ce domaine et on a pensé que devant la faiblesse de l’information apportée au consommateur sur ce sujet, on pouvait, nous, proposer une comparaison objective et indépendante entre les fournisseurs. Les détails sont ensuite venus au fur et à mesure. On a supprimé ce qui était impossible notamment du fait de la contrainte de temps qui est la nôtre, et on a aussi ajouté d’autres éléments au fil des semaines !

  • LaPéniche.net : D’accord, c’est bien beau d’avoir une idée, mais concrètement, comment s’y prend-on ? Par exemple pour régler la question de la mise de départ ou que sais-je…

Xavier : Pour créer son entreprise, c’est devenu relativement simple. Il faut d’abord réfléchir à un business plan réaliste, tout en gardant à l’esprit que dans notre cas, on n’avait besoin que d’un faible capital social, qui ne représentait pas un investissement de malade. En gros, quand il faut y’aller, il faut y’aller, d’autant que nous ne courions pas un grand risque. On peut trouver énormément de renseignements sur le net quant à la création d’entreprise, il y a des sites qui y sont même spécialement consacrés, où l’on explique toutes les étapes : aller voir son banquier pour ouvrir un compte, puis aller au centre de création des entreprises remplir les formalités d’usage, le dépôt de statuts etc.

En gros, créer l’entreprise, c’est 325 euros environ, dont 180 pour voir quelques lignes écrites dans le journal officiel… Ensuite, il faut commencer l’activité. Cela demande une maitrise minimale de la comptabilité (ndlr : Fin’ et Strat’, ça aide…), d’autant que c’est un impératif légal et vu le prix d’un expert comptable, il vaut mieux s’y atteler soi-même. C’est à peu près la plus grosse difficulté technique, c’est un domaine qui est généralement inconnu quand on crée sa première entreprise. Mais c’est tout à fait surmontable !

  • LaPéniche.net : A t’écouter, on a l’impression que finalement, la création d’entreprise en France c’est simple comme ouvrir un compte et réviser la compta, je me trompe ?

Xavier : Aujourd’hui, la situation française dans ce domaine n’est pas si médiocre que ce qu’on entend, et à nouveau, ce n’est pas si compliqué que ça. Cela demande bien sûr un investissement personnel pour chercher soi même les nombreuses informations, notamment sur le statut (Sarl, SA…) et aussi sur les régimes de TVA. Certes il y a ces petites recherches, mais il est toujours possible de demander conseil autour de soi, à son entourage plus ou moins proche.
Le miracle français, c’est que comme nous n’avons pas d’employés, Sélectra ne paie que très peu d’impôts (11% d’impôt sur les sociétés). En tant que gérant, je ne suis pas rémunéré, et toute notre rémunération est tirée des dividendes. Rien qu’avec un seul employé, ça peut se chiffrer à plus de 3000 euros de charges sociales minimales !

Si on ne devient pas richissimes immédiatement, ça nous permettra de faire nos armes et de connaître un peu plus le secteur de l’énergie.

  • LaPéniche.net : Parlons maintenant du déjà célèbre incubateur d’entreprise de Sciences Po, quel projet séduisant que celui-là ! Allez-vous en bénéficier, ou pas ?

Xavier : Pour l’incubateur, il est possible de déposer des dossiers pour demander un parrain, que Sciences-Po se charge de trouver et qui travaille souvent dans le même secteur que l’entreprise concernée. C’est un peu le concept phare pour ceux qui ont déjà créé leur entreprise. Mais l’incubateur c’est surtout pour ceux qui veulent créer leur propre entreprise, et plus grosse éventuellement que Selectra, avec des bureaux etc. Et au final, l’incubateur est le résultat d’un processus en trois étapes : au départ il y a le cours de création d’entreprise, puis le cours de création de business plan et ensuite l’incubateur. C’est vraiment la finalité d’un long processus, qui est destiné à des projets plus lourds que le nôtre actuellement. On pense donc y avoir recours quand on aura un projet plus conséquent, et là on posera notre dossier et on sera d’ailleurs bien content de trouver l’incubateur à ce moment là, car il manquait auparavant !

  • LaPéniche.net : Pour finir, si tu avais un conseil à donner à des potentiels créateurs d’entreprise ?

Xavier : S’il n’y a pas un enjeu extraordinaire niveau investissement, lancez-vous, ce n’est pas grave si vous vous plantez, vous apprendrez encore plus et c’est super intéressant. Beaucoup de gens, notamment dans mon master, veulent lancer des sites Internet ou ont d’autres projets qui nécessitent peu d’investissement en argent et en temps. Je ne dis qu’une chose : faites-le maintenant, si ça se plante, vous pourrez rembourser sans problème, faut y’aller, foncer –sauf si de grosses sommes sont en jeu et dans ce cas l’incubateur peut vous aider. C’est le meilleur outil pour obtenir les conseils nécessaires et les meilleures conditions pour créer son entreprise quand les enjeux sont plus conséquents !

LaPéniche.net : Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions Xavier –et Aurian aussi-, et à bientôt pour nous donner des nouvelles de votre entreprise!

4 Comments

  • Deroquefeuil

    Pour faire face à l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz, internet est rempli de solutions !
    Plein de conseils pour réduire sa consommation énergétique existent, comme par exemple choisir des ampoules basse consommation ou acheter un thermostat programmable. Le moyen le plus efficace est encore de choisir le fournisseur d’énergie le plus avantageux ! Régulièrement je me rends sur http://www.fournisseur-energie.com/edf-nantes-1-44100 ce site fournit toutes les informations nécessaires sur les différents fournisseurs en fonction de votre ville.

  • Grigoriev O

    « Si on ne devient pas richissimes immédiatement, ça nous permettra de faire nos armes et de connaître un peu plus le secteur de l’énergie. »

    Il aurait mieux valu faire l’inverse pour ne pas conduire les abonnés vers des fausses pistes

  • Aurian

    L’usage d’un programmateur pour les appareils de type machine a laver n’est pas une évidence pour tous les détenteurs d’un contrat heures creuses. Evidemment, certains conseils paraissent basiques : éteindre la lumière des pièces inutilisées ou les appareils en veille, mais tu n’auras pas de mal a trouver sur http://www.efficience-energetique.com des solutions plus élaborées pour économiser l’énergie.

  • Benjamin

    si vous bénéficiez d’un forfait heures pleines / heures creuses et d’un chauffe-eau électrique, programmez-le en heures creuses…ouahouu, vous avez trouvé ça tout seul bravo…remarquez ça marche aussi pour le téléphone…si vous bénéficiez d’un forfait heures pleines / heures creuses appelez en heures creuses…je devrais peut être créer mon entreprise…

Répondre à Benjamin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.