• Du non-débat à l’instrumentalisation : des cours de danse à Sciences Po deviennent un sujet national

    Mercredi, un article du Parisien révèle qu’une professeure de danse de salon auxiliaire intervenant à Sciences Po a fait le choix de résilier son contrat avec l’établissement, suite à des plaintes pour sexisme et homophobie provenant de plusieurs étudiants. Depuis, la polémique enfle, et l’affaire à l’origine interne est devenue nationale. Lors des inscriptions pédagogiques de la rentrée 2022, les rôles de follower et leader se sont substitués à ceux d’hommes et de femmes pour répartir les danseurs pour les cours de danses de salon donnés rue Falguière par Mme Valérie Plazenet. La question apparemment épineuse en découlant est la…