• Vie du campus

    Alexandre Gaborit : candidat FN à 19 ans

    L’emballement médiatique autour du FN à l’occasion du premier tour des municipales a atteint des sommets. Les grands médias nationaux, au premier rang desquels Le Monde ont été prompts à parler d’un « séisme », voir d’un « 21 avril municipal ». Participant pour une large part à fabriquer la victoire du parti de Marine Le Pen, qui pouvait clamer que le bipartisme était mort. L’un des enjeux pour le parti était de parvenir à monter des listes pour les municipales : il en avait 537. Pour ce faire, il a fait appel à de (très) jeunes candidats, au point qu’une tête de liste…