Vie du campus

Quelles modifications des statuts du BDE?

Jérôme J. Batout en 2003, Matthieu Rosy en 2005, Michaël Dupuis en 2007 : ça devient une habitude, tous les 2 ans, le président du BDE modifie les statuts et les règles de fonctionnement de la première association de Sciences Po.

Comme vous n’êtes pas sans le savoir, le Bureau des Elèves de Sciences Po a convoqué le jeudi 29 mars 2007 une Assemblée Générale Extraordinaire de ses adhérents. Elle aura lieu de 14h45 à 16h45 dans l’Amphithéâtre Jean Moulin. L’ordre du jour contient un bilan du premier semestre, la publication et l’explication des comptes de l’association ainsi que la modifications des statuts. C’est ce dernier point qui nous intéresse plus particulièrement ici.

Qui peut assister et voter à cette assemblée? Absolument tous les étudiants inscrits à Sciences Po pour l’année 2006-2007. Si vous ne pouvez pas vous y rendre, vous pouvez donner pouvoir à l’un de vos camarades afin qu’il vous représente.

Mais quelles sont ces modifications envisagées?

LaPeniche.net, dans son habituel souci didactique, vous permet de comparer les anciens statuts et les nouveaux statuts.

Nous vous fournissons donc :

Voici les changements les plus notables que nous avons remarqués :

Conditions d’adhésion et statut des membres :

  • Disparition de la qualité de « membre de droit », qui permettait à tout étudiant de Sciences Po de participer aux Assemblées Générales et aux Elections de renouvellement du BDE, même en l’absence de paiement d’une cotisation. Désormais, seuls les adhérents aux BDE pourront voter. (ndlr : modification effectuée à la demande de l’administration de Sciences Po)
  • Les anciens étudiants et les enseignants de Sciences Po ne peuvent plus adhérer au BDE
  • Apparition d’une nouvelle catégorie, « membre actif » (l’ancienne catégorie « membre actif » est renommée « membre adhérent »). Les membres actifs sont, fondamentalement, les étudiants qui aident le conseil d’administration du BDE à servir au mieux les étudiants (vous lez voyez s’agiter dans le local). Ils sont dotés exactement des mêmes prérogatives que les « membres adhérents » (« la possibilité de coopérer avec le Conseil d’administration afin de mettre ces services à disposition« ), mais doivent en sus être nommés par le conseil d’administration après les élections.

Organisation des élections de renouvellement de l’association :

  • Disparition des incompatibilités de fonction : une clause importante des anciens statuts disparaît complètement, ce qui permet aux syndicats étudiants de présenter des listes aux élections du BDE (« Les fonctions de candidat au Conseil d’Administration sont incompatibles avec les fonctions d’élu au Conseil de Direction, à la Commission Paritaire de l’Institut d’Etudes Politiques ou avec toute fonction dirigeante d’un syndicat présent au sein de l’Institut d’Etudes Politiques. »)
  • Il faut désormais 200 signatures de soutien de membres pour présenter une liste, contre 100 auparavant. Cela complique singulièrement la présentation d’une liste : auparavant, tous les étudiants pouvaient signer (étant membre de droit), désormais il faudra que les signataires soient régulièrement inscrits en tant que membres et à jour de leur cotisation
  • Mise en place de commissaires électoraux (deux étudiants de 5ème année), qui supervisent le déroulement du vote
  • Les représentants des syndicats sont désormais impliqués dans la campagne électorale, lors de la réunion de campagne, qui en marque le début
  • Mise en place d’une limite de deux procurations par personne

12 Comments

  • Moisiman

    Rappelons que la cotisation étant gratuite, l’adhésion est immédiate : le cortège électoral n’est donc pas réduit, au contraire… N’importe quel étudiant (ou personnel de scpo) pourra voter.

    Les 200 signatures n’empêcheront personne de se présenter (avec une liste de dix membres, c’est réglé en deux confs) et pousseront les listes à sensibilier plus d’étudiants (bien sûr un étudiant pourra soutenir plusieurs listes, mais quand même). C’est l’idée. Signalons là aussi que les signatures ont été obtenues en deux jours max par les listes l’année dernière.

  • Natalie mon amour des JMJ

    Rappelons que cela avait déjà posé problème il y a trois ans quand SUD avait des élus et une partie des membres s’étaient présentée (et il y a quatre ans aussi). Cela n’aurait pas posé de problème cette année puisque SUD n’a aucun élu en CD et en CP (et pas de membres non plus)… Ce qui est bizarre, c’est moins le fait que des syndicalistes puissent être sur des listes (ça se fait dans des autres facs) mais restreindre le cortège électorale et en même temps demander plus de signatures des membres du BdE (qui sont-il? les listes sont-elles disponibles? cela favorise bien entendu la liste – ou les personnes qui se représentent et qui ont eux accès aux listes).

  • Florian

    En même temps, maintenant que SUD est revenu, si il n’y avait pas eu de réforme des statuts, ça aurait posé des problèmes à POUM, puisqu’une partie des membres "traditionnels" de cette liste sont également des animateurs syndicaux et n’auraient donc pas pu se présenter… Enfin je pense.

  • Alice au pays des merveilles

    HUM… du vrai n’importe quoi ces modification de statuts, illogiques à souhait… réduire le cortège électoral et demander plus de signatures pour présenter des listes? C’est favoriser bien évidemment les Insiders (et par la même occasion se débarasser du POUM*)…

  • hum

    Gros resserage de boulons autour des élections… 200 signatures pour pouvoir présenter une liste? Pas de bol pour les listes de 3e années…
    200 signatures de membres? C’est près d’ 1/5 du total.
    Est-ce que le même mebre peut soutenir deux listes ou plus ou bien est-ce exclusif?

    Les syndicats présentants des listes? Arf, gros risque de disparition de listes "indépendantes" et bonjour la neutralité de l’assoc…

    De manière générale, les syndicats m’ont l’air un peu trop impliqués dans ces élections… après tout, il s’occupent déjà de pas mal de choses et c’est peut-être pas la peine qu’ils se mèlent du BDE en plus. Symbôle de la décadence d’une assoc permanente?
    BDE Unef ou BDE Uni? Non, merci.

    Ca ne m’étonnerait pas que le BDE de l’année prochaine rechange les statuts en annulant les dernière décisions. Ca s’est déjà vu.

  • Couscous'ch

    Et l’AS est aidée par l’administration pourquoi déjà ? Ah oui, le sport qui, même s’il est facultatif, fait partie de la scolarité à Sciences Po… (‘Mens sana in corpore sano’ toussa).

    Et 160k€, tu as fumé ^^

    Sinon, en nombre d’adhérents, AS>BDE non ? (ceci est une vraie question, pas un taunt)

  • Florian

    Bon, allez, je te l’accorde : l’AS doit avoir un budget et un staff plus important, mais est largement aidé par l’administration, tandis que le BDE en est indépendant.
    On peut donc corriger : "la première association indépendante de Sciences Po"

  • Couscous'ch

    Simple remarque sur un point de détail : "ça devient une habitude, tous les 2 ans, le président du BDE modifie les statuts et les règles de fonctionnement de la première association de Sciences Po."

    Première association de Sciences Po ? Vraiment ? On n’a pas dû me prévenir alors… ^^

Répondre à hum Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.