Vie du campus

Le BDE du campus de Dijon vous parle

Dijon_1.jpgAu premier cycle européen de Sciences Po à Dijon, les élections des différentes associations qui vont animer la vie du campus tout au long de l’année ont pris place. Cette année, une seule liste s’est présentée pour assumer la lourde tâche de BDE du campus de Dijon, avec, à sa tête, Audrey Chaillet qui a bien voulu répondre à nos questions.

LaPéniche.net : Bonjour Audrey ! Pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Française, je viens précisément de la région de Bourgogne (près de Dijon, donc). J’ai 19 ans, je suis étudiante en deuxième année.

LaPéniche.net : Comment s’est formée votre équipe ?

Le projet a été lancé avec un de mes camarades avec qui j’ai animé le stage d’intégration courant septembre. Comme tout s’est réellement bien passé, que les activités que nous avons proposées ont été relativement appréciées, nous avons décidé de proposer une liste pour pouvoir poursuivre notre élan et surtout pouvoir redynamiser le cycle, qui par certains aspects semblait un peu trop calme, surtout au vu des autres cycles, que nous avions pu rencontrer à l’occasion du Mini Crit’ l’an dernier. Trois autres filles de seconde année, particulièrement motivées pour faire « bouger » les choses, la vie sociale de Sciences Po à Dijon, nous avaient parlés de leur intention de s’impliquer dans le BDE, donc nous avons établi ensemble une liste, plutôt équilibrée quant à la représentation des deux promos et des diverses nationalités.

LaPéniche.net : Dans quelle ambiance la campagne cette année s’est-elle déroulée ?

A vrai dire, l’ancien BDE avait établi des dates de dépôt de liste, de lancement de la campagne, d’un débat ouvert, etc. Mais comme tu l’as mentionné, il n’y avait qu’une liste, ce qui nous gênait personnellement, car cela ne laissait pas de choix, on tenait à une « élection démocratique pluraliste ». Une autre liste a essayé de se monter, mais finalement a préféré laisser tomber. D’un vote tout à fait normal, on est donc passé à un plébiscite, pour ou contre notre liste… Mais ce qui semblait rassurant pour nous, c’est que malgré cela, les étudiants se sont déplacés pour voter. Il faut savoir qu’il y a deux ans, une seule liste également avait été montée, ce qui avait été critiqué car ils n’avaient pas procédé à des élections ; finalement en cours d’année, une seconde liste s’était montée, ils avaient dû procéder à un vote en cours d’année, ce qui brise l’ambiance immanquablement. On espère donc que ce genre de problèmes ne va pas se poser.

LaPéniche.net : Quels sont vos projets pour cette année ?

Tout d’abord, le but principal est de trouver des sponsors pour pouvoir organiser plusieurs événements, car nous avons un budget relativement « serré », d’autant qu’il reste le même alors que le nombre d’étudiants sur le campus de Dijon ne cesse de croître, donc cela devient difficile. Et dans cette lignée, il faut avant tout que l’on réaménage notre cafétéria, assez sous-équipée, d’autant avec les effectifs que nous avons cette année. Par ailleurs, pour ce qui a déjà débuté, nous avons mis en place des petits partenariats avec des commerçants locaux, permettant de bénéficier aux étudiants de réductions particulières (boulangeries, pizzérias, librairies), ce qui est relativement nouveau et le BDE pourra également se voir verser un petit montant de ces ventes. Toujours dans la partie services aux élèves, le volet culture initié l’an dernier est reconduit cette année : il s’agit de présenter les possibilités de sorties à Dijon (théâtre, opéra, danse, concerts, etc.) et l’on se charge personnellement de prendre les places pour les étudiants (ceci ayant l’avantage de prévoir des sorties culturelles en groupe, plutôt que chacun aille de son côté individuellement). Nous nous organisons également pour mettre en place des partenariats avec des réseaux de distributions pour qu’ils prennent en charge les apéritifs ou dégustations qui suivent généralement les conférences organisées dans nos locaux. Un aspect propre à Dijon : jusqu’à présent, nous pouvions disposer des locaux de Sciences Po pour nos fêtes mensuelles ; au vu de l’effectif notamment, cela n’est plus possible : nous devons alors trouver des salles que l’on pourrait nous prêter ou à défaut louer ; et pour que cela soit rentable et en même temps pour se lier avec les autres étudiants du campus, nous négocions pour des partenariats entre BDE avec les prépas, IUT, facs de Dijon permettant de faire des soirées en commun. Nous avons prévu un calendrier avec des soirées régulièrement, à thèmes (prochainement une soirée « speed-dating » prévue pour faire connaissance et mêler davantage les promos). Enfin, un des gros volets (comme nous n’avons pas d’association sportive à proprement parler qui s’occupe de cela) : le Mini Crit’. Il s’agit de trouver des subventions, de supporter les équipes qui commencent à se mettre en place, notamment concernant l’équipement… Enfin, des week-ends pour découvrir la Bourgogne sont envisagés, permettant de sortir de Dijon et de découvrir le fameux « terroir bourguignon ».

LaPéniche.net : Un dernier mot ?

Un Bureau Inter Campus s’est mis en place qui devrait permettre une coopération entre BDE, BDA, AS des différents campus : j’ai trouvé que c’était réellement une excellente idée et cela permet notamment de s’échanger des informations précieuses entre nous et peut-être que cela fera naître des rencontres supplémentaires au seul Mini Crit’. Espérons que l’on puisse à Dijon, comme avec les autres campus, enrichir notre vie étudiante… C’est en tout cas la voie qui est entreprise !

Merci !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.