Vie du campus

Interview de Transatlantique, l’assoc’ US de Sciences Po!

LaPéniche.net mouille la chemise en vue de la semaine de reconnaissance des assoc’ qui arrive vite ! Dans ce contexte, une association de plus à ajouter à votre panel, l’association Transatlantique, présidée par Benjamin Lasry que LaPéniche.net a interviewé pour vous !

  • LaPéniche.net : Peux-tu te présenter en quelques mots ?


Benjamin :
Je suis en Programme International à Sciences Po, et j’étudie à King’s College à Londres. Je suis né à Paris, j’ai grandi à Chicago jusqu’à l’âge de dix ans, puis je suis retourné à Paris jusqu’au bac. C’est après mon bac que j’ai décidé de partir à Londres. Mes neuf années passées aux Etats-Unis m’ont beaucoup marqué, et je reste très attaché à la culture américaine ; c’est pourquoi j’ai décidé de reprendre Transatlantique.

  • LaPéniche.net : Peux-tu donner une présentation générale de Transatlantique ?


Benjamin :
Transatlantique est l’association franco-américaine de Sciences Po. Elle a été créée il y a quatre ans pour renforcer les liens entre les étudiants américains et français/européens. Des conférences, débats, « social events » et des tandems linguistiques permettent de créer ces liens et de favoriser des rencontres qui n’auraient peut-être pas eu lieu autrement.

  • LaPéniche.net : Avez-vous des objectifs particuliers pour l’année 2007-2008 ?


Benjamin :
Cette année, j’aimerais aller beaucoup plus loin dans les tandems linguistiques, qui consistent à mettre en relation des étudiants francophones avec des étudiants anglophones pour qu’ils progressent en langues. C’est une idée excellente qui a eu beaucoup de succès les années passées, et il faudrait que les étudiants de Sciences Po se tournent vers Transatlantique en premier lieu, quand ils veulent s’améliorer en français ou en anglais, de façon informelle mais efficace.

Je compte mettre l’accent sur les élections présidentielles américaines (novembre 2008) : elles vont passionner le monde entier, et j’aimerais que l’association prenne part au débat qui aura lieu tout au long de l’année. Pour cela, nous renforcerons nos partenariats avec l’ambassade américaine et avec le Cercle France-Amériques, pour que les membres de Transatlantique aient des accès privilégiés à leurs événements. Je suis en train de mettre ça en place.

Je continuerai aussi une tradition de Transatlantique, à savoir des soirées à thèmes autour de la culture américaine. L’an dernier, le dîner organisé pour Thanksgiving a réuni plus de 80 personnes, et il me semble que le concours de cookies organisé en partenariat avec l’association culinaire de Sciences Po a eu beaucoup de succès aussi !

  • LaPéniche.net : Allez-vous faire campagne pour un candidat aux élections présidentielles américaines?


Benjamin :
Le but de l’association n’est pas d’être un organe militant d’un des deux grands partis américains ! J’espère qu’on aura des démocrates et des républicains ; des émules de Giuliani et des aficionados de Barack Obama! Je ne suis pas sûr de pouvoir convaincre tous les étudiants américains à Sciences Po de nous rejoindre, donc vous imaginez bien que si je refuse la moitié d’entre eux, je ne vais pas aller très loin ! L’année dernière, Connie Borde, qui est membre du DNC (Democratic National Committee) a donné une conférence pour l’association ; on pourrait très bien organiser un événement similaire avec un membre du parti républicain. Maintenant, à titre personnel, je pense qu’il faut une alternance aux Etats-Unis l’an prochain ; et Hillary Clinton semble être, pour le moment, la plus apte à trouver des solutions pour le pays.

  • LaPéniche.net : Aurais-tu quelque chose à dire à ceux qui hésitent à vous rejoindre ?


Benjamin :
Transatlantique a besoin de vous! La semaine des élections sera seulement la première étape ; nous aurons ensuite besoin de faire vivre l’association, et plus on sera nombreux, plus les événements seront de qualité. Il me semble essentiel, aujourd’hui, d’avoir une plateforme d’échange entre les étudiants américains et français, et pas seulement pour les bénéfices pratiques qu’ils pourront en tirer…J’aimerais que Transatlantique joue ce rôle-là. Contactez-moi si vous voulez en savoir plus !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.