Vie du campus

Gregory Canto, consultant senior en fusion-acquisition

En tant que consultant senior en fusion-acquisition (ou « fusac ») chez Oddo et Cie, Gregory Canto a accepté de répondre à nos questions sur son parcours professionnel.

Oddo et Cie est une société financière qui exerce des activités de Banque d’affaires, de Gestion Privée ou encore de Gestion d’actifs (Asset Management). Ses expertises s’adressent tant aux investisseurs institutionnels qu’aux entreprises ou aux particuliers.

Parcours depuis Sciences Po

Après avoir été élève à Sciences Po, j’ai poursuivi mes études à HEC. Ce complément de formation a eu l’avantage d’être plus professionnalisant et plus orienté vers des thématiques économiques. De manière générale, je conseille de compléter sa formation Sciences Po, que ce soit en parallèle ou ultérieurement.

Entretiens et premier emploi

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières à trouver un premier emploi. Par ailleurs, je n’ai jamais eu de reproches relatifs à ma formation Sciences Po au cours des différents entretiens que j’ai passés. Je pense que les exercices oraux ont joué en ma faveur, car ils ont été un atout indéniable pour acquérir une aisance que je n’avais pas avant de rentrer à Sciences Po. D’autre part, c’est une formation qui développe une forme d’ouverture d’esprit assez appréciée lors des entretiens.

Présentation du métier et atouts de la formation

Pour le poste que j’occupe actuellement (ndlr : consultant en fusion-acquisition), mes années passées à Sciences Po me sont surtout utiles pour analyser des problématiques de façon réfléchie. La culture générale que j’y ai acquise me permet en effet de prendre du recul par rapport à un problème donné. Comme les matières enseignées sont très diverses, une multitude d’outils sont disponibles pour résoudre les difficultés rencontrées.

Si je devais formuler un reproche, je dirais que la relation profs-élèves ne permet pas d’appréhender de façon directement efficace les relations humaines au travail. Sciences Po n’enseigne pas la science du contact avec le client, comment attirer l’attention, le consentement, etc. Mais ce n’est pas vraiment une déception puisque ce genre de connaissances s’acquiert en travaillant.

Perspectives

Un moyen de mieux correspondre aux attentes de recruteurs sur le marché actuel serait de nous mettre davantage en situation professionnelle. Sciences Po a tendance à vouloir inculquer un savoir théorique sans s’inquiéter de sa mettre en pratique (ndlr : les récentes réformes des masters comblent de plus en plus cette lacune)

Réseau Sciences Po

Je n’ai jamais eu à faire jouer le réseau Sciences Po pour obtenir un poste mais je ne doute pas qu’il existe une certaine solidarité entre les diplômés de l’école. S’il le fallait, je serai prêt à avoir recours au réseau des anciens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.