Vie du campus

Conférence du 4 octobre 2007 : « The clash of Giants, China and India in 21st century »

Cette conférence proposée par M. Prem Shankar Jha, C. Jaffrelot, le Conseil de l’Inde pour les Relations Culturelles et Chanel (eh oui!) traitait des relations présentes et à venir entre la Chine et l’Inde et la possible évolution de leurs situations economique et sociale. LaPeniche.net y était : compte-rendu.

Dès le début, M. Jha, diplômé trois fois d’Oxford (philosophie, économie et politique) avoue malicieusement, avec cet accent chantant des Indiens qui parlent anglais, que son titre est purement utilisé à des fins « provocatrices », pour « amener une audience » qui s’est révelée assez maigre, puisque la salle n’était remplie qu’à moitié, à croire que le sujet n’interéssait personne à part des étudiants du cycle Asie et des personnes extérieures à Sciences Po…

Première question de la conférence : « En supposant que l’Inde et la Chine connaissent les même difficultés, lequel des deux pays pourraient s’en sortir le mieux? »
Selon le Professeur Jha, le vainqueur serait l’Inde pour plusieurs raisons: un facteur démographique: selon lui, « manpower creates growth », « le capital humain génère la croissance », une meilleure structure économique (l’implantation plus profonde du modèle capitaliste) et enfin, selon lui toujours, la Chine serait en proie à une récession, cachée par des « fraudes statistiques ».

Seconde question abordée : « Quel futur pour chacun de ces deux pays ? Stabilité ou crise ? »
En prenant en compte les mesures « autoritaires » et d’urgence décrétées par le gouvernement de Pékin lors de la crise des années 80, Jha prédit une crise probable dûe au manque de compétences attribuées aux collectivités locales chinoises. De plus, il rappelle que les manifestations y sont toujours réprimées avec violence. A l’inverse il avance le cas de l’Inde qui bénéficie d’une structure économique, sociale et politique relativement stable : pluralité politique, compétences nombreuses aux différentes régions et moyens de manifestations reconnus (pétitions, manifestations…)

A la suite de quoi est intervenu Dr. Christophe Jafrellot, directeur du Centre d’études et de recherches internationales, qui a résumé le contenu de la conférence : L’Inde et la Chine progressent à 2 vitesses, avec un fort contraste entre villes/campagnes, Est/ouest, Nord/ Sud. Il évoque également le problème de la corruption.

Cependant, l’Inde a des avantages indéniables: sa structure démographique, un système démocratique qui permet de réduire les inégalités impulsé par la croissance. Jha résume: « China must learn from India », mais rappelle aussi que ce ne sont que des suppositions, avec peut-être du parti pris de sa part. Il rappelle que « Skepticism at this point is normal ». Pour terminer, il lance un défi à l’assistance: « Dans dix ans, l’Inde aura supplanté la Chine. je me trompe peut-être et vous rirez de moi, mais c’est ce que je pense en ce moment ». Et vous ?

One Comment

  • Fatima

    Super article, merci pour ce compte rendu, très riche et interessant.
    C’est une vraie question que souléve ce grand monsieur, c’est un visionnaire, il a surement raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.