Actualités,  Vie du campus

Clap de fin pour 27 au Workshop

tire sa révérence

27, le format court de SciencesPo TV, tire sa révérence mercredi à 19h au Workshop, dans le 3ème arrondissement. L’occasion de diffuser en avant-première le dixième et dernier épisode de la série qui cumule plus de 86 440 pages vues sur YouTube.

La série initialement créée par Georgia Poivre et Pierre-Etienne Kirr -deux anciens étudiants en Master Com- est surtout associée à Pierre-Louis Lagnau, l’actuel président du BDE, qui a incarné depuis son entrée à SciencesPo « mon meilleur ami« , le héros du format court.

Il sera bien évidemment présent à l’Afterwork pour la diffusion du dernier épisode dont il sera le héros, comme les photos de tournage que nous nous sommes procurées le laissent deviner (#WikiLeaks #AnonymousKesTuVaFaire).

lagnau

agnau3

agnau

 La série 27 avait été créée dans l’esprit de Bref, en fonctionnant sur le même modèle que la pastille de Kyan Khojandi : « notre idée, c’est d’avoir un spectateur de l’extérieur, en voix-off, qui raconte sur le ton de l’autodérision les péripéties de son meilleur copain qui étudie à Sciences Po » expliquait ainsi Georgia Poivre lors de la création de 27.

« On s’inspire aussi de « How I Met Your Mother » dans l’idée de narration mais aussi dans le montage. Pour les flash-backs et les scènes imaginaires, rêvées, on s’est inspiré de « Modern Family » et, une fois encore, de sitcoms comme « How I Met Your Mother » ajoutait-elle également dans le cadre d’une interview pour le magazine de l’école de com. Après le départ des deux créateurs de la série qui avaient fini leur Master, Pierre-Louis Lagnau avait repris les rênes au début de sa deuxième année pour les deux saisons suivantes.

Pierre-Louis Lagnau et Paul Chevrier lors d'un tournage de 27
Pierre-Louis Lagnau et Paul Chevrier lors d’un tournage de 27

.

« PLL » élu à la tête du BDE, il n’avait clairement plus le temps d’assurer la réalisation de 27. Et puis, « toutes les bonnes choses ont une fin. Je suis par ailleurs enceinte et la charge d’un enfant ne me permet pas de continuer mon travail à 27 » ajoute Pierre-Louis Lagnau.

La fin de 27, c’est aussi la fin d’une époque pour SciencesPo TV. La série avait été le symbole de ce que l’association sait sans doute faire de mieux : faire émerger des figures de promo, des têtes d’affiche et il est incontestable que Pierre-Louis Lagnau doit en grande partie à SciencesPo TV sa présence à la tête de Van7. On saura en mars prochain lors de la prochaine campagne BDE si les autres têtes d’affiche de ScPoTV comme Brendon Novel de la MinuteYep par exemple marcheront dans les mêmes pas que « mon meilleur ami« .

Du côté de SciencesPoTV, le président Nicolas Davila a déjà commencé à travailler sur l’après PLL. Joachim Besançon avait été dans un premier temps recruté pour assurer la relève avant que l’équipe ne change d’avis, en accord avec 27 et Nicolas Davila. « Les thèmes abordés dans 27 ont été épuisés donc on s’est dits qu’on préférait arrêter » explique PLL.

Joachim Besançon lancera finalement au début du second semestre un nouveau format court indépendant de 27. « On ne sait pas vraiment quelle forme ça prendra mais le plus probable, c’est un feuilleton avec des personnages récurrents » affirme Joachim. Un autre format court humoristique avec Olivia Lacoste du BDE est également en projet. Bref, 27 tire sa révérence, mais la relève est là.

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.