Vie du campus

Une Ecole des Affaires Internationales en 2010?

Richard Descoings l’annonce sur son blog: après l’Ecole de journalisme, l’Ecole de la communication, et la toute nouvelle Ecole de Droit (lire notre article ici), une commission va se réunir au cours de l’année 2010 pour « définir les modalités et discuter de l’opportunité de la création d’une Ecole des Affaires Internationales. »

Parmi les autres projets évoqués, en parallèle de la constitution déjà avancée du collège universitaire (« une forme d’hybridation des collèges d’arts libéraux anglo-saxons et des classes préparatoires françaises »): l’augmentation significative du montant des bourses doctorales et le renforcement des partenariats (doubles diplômes en Masters et accords d’échanges, notamment au niveau de l’école doctorale).

10 Comments

  • Malthus

    Et bien si la direction fait ce qu’elle veut, non seulement ce sera un plus, mais ce sera même obligatoire, et avec de bons résultats…

    Et quant au bachelor, c’est un plus car il valide un contenu et une formation pédagogique. Donc non seulement ça aide à avoir des équivalences à la fac (profitez-en, il y a un autre monde à côté du 27), mais ça aide aussi à se faire reconnaitre pour des stages au niveau européen par exemple. Une telle reconnaissance est toujours un plus, en cela qu’elle donne de l’information sur qu’est ce qu’il y a dans un premier cycle à sciences-po exactement.

  • Quentin

    Oui mais justement, le fait de faire des RI en 2A ne constitue-t-il pas un avantage pour intégrer l’école des AI ?
    Mais le bachelor en soi, les recruteurs s’en foutent, ça peut à la limite aider pour intégrer une autre fac, mais pas plus j’imagine ?

  • Malthus

    Non, en 2A tu as tellement de choix que tu peux passer toute une année quasiment sans en faire de RI, si ça ne te botte pas (comme tu peux éviter le droit, ou l’éco).

    Surtout, la vraie nouveauté c’est que maintenant que le Bachelor est instauré à la fin du 1er cycle (ce qui est une excellente chose), la direction va pouvoir s’en servir pour foutre des gens à la porte, ce qui a pour effet de:
    – augmenter la sélection (notamment sociale) en master et donc l’image malthusienne de « y’en a moins, donc c’est un bon diplome », image bien entendue fausse (désolé l’UNI), toutes les études le montrent
    – faire de la place dans les locaux (comme ça l’augmentation des frais d’inscriptions peut servir à des trucs plus importants qu’à acheter des batiments, du genre augmenter (encore) le budget ptits fours).

    L’excuse est toute simple: « maintenant vous avez un diplome qui est reconnu par le marché, ce que vous n’aviez pas avant, donc plus de probleme pour trouver un taff. Adieu, et pensez à dire du bien de Richard Descoings. »

    DOnc effectivement il faut faire attention et rester vigilent aux côtés de ceux qui le font trop souvent dans l’indifférence générale…

  • Quentin

    Hmmmm j’adore !
    En même temps les résultats de 2A peuvent compter étant donné qu’il y a plein de matières axées RI, non ?
    Bon je ne sais pas ce que je vais faire de ma vie, moi.

  • Moa

    Sur quels critères ? Sur la base de tes résultats de 1A. Parce que la 2A c’est à la carte don difficile de comparer des étudiants. Mais aussi selon ce que tu as fait en 3A : cette année, une étudiante a été refusée à l’école de la com parce qu’elle a fait un stage en ONG en 3A.

    Selon JMCarlo, le « patron » du master, la com en ONG c’est nul, c’est inintéressant intellectuellement et la seule vraie com c’est danone, neslté et l’oréal. Et je ne caricature pas : il l’a dit texto aux représentants syndicaux venus lui faire remarquer que sa sélection était illégale.

    C’est absurde ? oui. C’est contraire au règlement de scolarité ? oui. Et des étudiants pourtant se battent contre, dans l’indifférence la plus totale.
    Chouette la vie hein ?

  • Malthus

    C’est simple Quentin: la même chose qu’avec l’école de Com’ ou l’école de droit: fonctionnement encore plus flou que les masters actuels, bouleversement décidé en un claquement de doigt du contenu pédagogique sans prévenir personne, et surtout SELECTION A L’ENTREE, qu’elle soit officielle ou officieuse, exemple l’école de Com’.
    D’ailleurs, la mise en place de la selection a déjà commencé, quand on veut faire le master AE on reçoit un coup de fil qui nous demande de bien reflechir et de motiver notre choix de maniere très violente. Au moins, là, avec une structure detachée, on pourra le faire au grand jour… sauf si on se bouge un peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.