L’Aida: quand les kalach s’invitent chez Verdi

Pour remettre en jambe nos lecteurs après la pause estivale, Le Mag propose un article sur une représentation monumentale qui détient un lien privilégié avec l’actualité tragique de ces derniers temps. Comment un format musical aussi rigide et classique que l’Opéra réussit- il à se renouveler en jonglant avec l’actualité ? Pour cela, nous vous … Lire la suiteL’Aida: quand les kalach s’invitent chez Verdi

LE MAG – L’opéra Bastille comme vous ne l’avez jamais vu !

Le nouveau né du Bureau des Arts (BDA) a fait ses premiers pas. C’est une visite privée de l’opéra Bastille qui a inauguré le pôle arts vivants le 5 février dernier. Retour sur la découverte des coulisses d’un haut-lieu de l’art parisien. Sous l’impulsion de François Mitterrand, en 1982, l’opéra Bastille fait aujourd’hui partie des … Lire la suiteLE MAG – L’opéra Bastille comme vous ne l’avez jamais vu !

La billetterie du BdA, comment ça marche?

Demain Jeudi 30 septembre à 10h c’est la vente flash du BdA ! C’est pourquoi un petit matelot en marinière s’est infiltré au royaume bobo-branché des poufs multicolores pour vous dégoter des infos utiles sur la billetterie du BdA, l’agence de voyages culturels à prix minis ! Pour une fois sans leur tasse de thé électro à … Lire la suiteLa billetterie du BdA, comment ça marche?

Un ténor introuvable dans Un bal masqué

L’Opéra de Paris nous offre une très belle production d’une oeuvre de Verdi peu jouée mais dont la partition est une des plus abouties. La distribution de ce Bal Masqué est alléchante, les décors très beaux, et l’orchestre irréprochable. Malheureusement, le ténor vedette, Marcelo Alvarez, souffrant, n’a pu se produire lors de cette première, et son remplaçant, Evan Bowers, souffrant lui aussi, n’a pu assurer tel qu’il se doit son rôle. On reste donc sur notre faim.

Lire la suiteUn ténor introuvable dans Un bal masqué

Happy Birthday Mrs. Makropoulos

C’est l’événement de cette saison à l’opéra de Paris : L’affaire Makropoulos, de Leos Janacek, mis en scène par Krzysztof Warlikovski. Gérard Mortier tient ici son pari de remettre sur le devant de la scène l’opéra du XXème siècle. En sortant de Bastille, on ne peut que s’en réjouir, et souhaiter que d’autres, et ses successeurs les premiers, l’imitent.

Lire la suiteHappy Birthday Mrs. Makropoulos