• A la une,  Cinéma,  Le Mag',  Littérature

    Avec Les choses humaines, Yvan Attal propose une adapation décevante du roman de Karine Tuil

    “La société malade du viol ne peut guérir que si, en ayant fait le diagnostic, elle accepte de remettre radicalement en question les grands rouages de sa machine culturelle, et son contenu. », écrit Gisèle Halimi dans Le crime.  Avec son nouveau film, “Les choses humaines”, Yvan Attal déploie une réflexion sur la mécanique sociale du viol et la notion de consentement. Mais la légitimité du sujet cache une pâle adaptation du roman de Karine Tuil paru en 2019 et lauréat du prix Goncourt des lycéens. Dès lors, se confronter à des sujets importants ne suffit pas à réaliser un film de qualité. …

  • A la une,  Actualités,  Le Mag',  Littérature

    « Le roman est peut-être l’un des derniers lieux où s’exprime la vitalité démocratique »

    Avec “Les choses humaines”, Karine Tuil signe un roman brillant et percutant qui interroge les grandes questions de notre temps, à commencer par les rapports hommes-femmes à l’ère de “Metoo”. Rencontre. Depuis 2001, Karine Tuil construit une œuvre littéraire à la fois ample et ambitieuse. Son onzième roman intitulé “Les choses humaines” déploie encore une réflexion pleine d’acuité sur les troubles de notre société. Ce roman est structuré autour du procès d’Alexandre Farel, étudiant accusé de viol. Le lecteur est emporté dans un tourbillon romanesque d’une redoutable efficacité et découvre un récit aux multiples stratifications, porté par des personnages incarnés.…