• A la une,  Actualités,  Billet d'humeur

    Tribune – Avenir des Républicains : quels défis pour Christian Jacob?

    C’est sans surprise que Christian Jacob est devenu président du parti les Républicains ce dimanche 13 octobre. Avec 62,58 % des voix, le député de Seine-et-Marne et chef des Républicains à l’Assemblée nationale a été élu dès le premier tour. Appelant dans son discours à constituer une alternance de « droite populaire et ouverte » au duopole Emmanuel Macron- Marine le Pen, le nouveau chef des Républicains a invité « les ambitions personnelles et les égos » à s’effacer au profit du « rassemblement« . Titulaire d’un brevet d’étude professionnelle (BEP), cet ancien agriculteur bovin rencontre feu Jacques Chirac en 1988, avant que ce dernier ne…

  • A la une,  Actualités,  Sections et associations politiques,  Vie politique étudiante

    Droit de réponse : A Sciences Po, de quoi Force Républicaine sera-t-elle (vraiment) le nom ?

    Un article récemment publié dans ce journal a tenté de faire le point sur notre action. Malheureusement, certaines approximations ou erreurs d’interprétation nous obligent à répondre clairement à cette question : « de quoi Force Républicaine sera-t-elle le nom ? » Force Républicaine est un club de réflexion créé en 2002 par François Fillon et dirigé par Bruno Retailleau depuis le 19 octobre 2017. Ce mouvement ne participe pas directement au jeu politique mais assume davantage le rôle d’un centre de réflexion par l’organisation de multiples conférences.   les « mercredis de Force Républicaine » : un mercredi par mois, une…

  • Actualités,  Sections et associations politiques,  Vie politique étudiante

    À Sciences Po, de quoi Force Républicaine sera-t-elle le nom ?

    Pendant que la gauche scissionne, la droite construit ses chapelles et (re)tisse ses réseaux. L’entrée de Force Républicaine à Sciences Po Paris pose la question de sa future place potentielle dans un espace politique en profonde recomposition, et pose ainsi de nouveaux enjeux politique et intellectuels pour un champ politique affaibli. Dans un article de présentation d’un groupement politique, il est de nature à placer l’objet sur un axe gauche-droite, selon certaines valeurs qui permettent de le qualifier et le disqualifier, jusqu’à parfois lancer l’anathème, à travers la relégation de l’objet vers un espace immoral, illégitime voire illégal. L’expression et…

  • A la une,  Actualités,  Vie des associations,  Vie du campus,  Vie politique étudiante

    Rentrée LR Sciences Po : Pécresse, bloqueuse et adroite

    La salle se lève, impatiente, la présidente du conseil régional d’Île-de-France va arriver d’une minute à l’autre. Pour une cinquième année consécutive, elle ouvrira le bal des actions militantes de droite à Sciences Po. Quelques minutes d’attente puis la voilà, saluée par une ovation digne des plus grands Congrès. Brushing d’un blond impeccable, sourire Colgate, poignées de main dynamiques, et une robe bleue nuit accordée aux chemises des militants et à la moquette : tout est parfaitement orchestré. En rejoignant sa place, elle ne manque pas de saluer les anciens directeurs Les Républicains assis au premier rang, Camille Chevalier, Romain Millard…

  • A la une,  Actualités,  Le Mag',  Littérature

    Le Mag’ : Bernanos, un « homme qui n’est pas à vendre »

    Il serait tentant d’enterrer Georges Bernanos au Panthéon des écrivains salauds, en sa qualité d’auteur catholique, royaliste et antidémocrate. Cependant, la ligne directrice de l’œuvre de Bernanos, qu’elle soit romanesque ou philosophique, c’est son amour inconditionnel de la liberté. Voilà comment les vieux de la vieille garde maoïste, néo-maurrassiens, hussards et orwelliens, se retrouvent chez cet auteur. Antidémocrate, antitotalitaire, Bernanos dénonce et combat tous régimes qui, selon lui met à mal son idéal romantique et proprement français de la Liberté. Bernanos et la démocratie Lors de son exil brésilien, Bernanos espère créer une « Petite France ». Celle-ci est celle des français…