Vie du campus

Sciences Po change de peau

LaPéniche.net vous l’annoncait en exclusivité il y a deux semaines, Richard Descoings le confirmait sur son blog : Sciences Po se dote d’une nouvelle identité graphique.

Le bleu roi cède la place au rouge LSE ; les bestiaux, redessinés pour l’occasion, ne sont plus emprisonnés mais encadrés ; Sciences Po est amputé de son espace et est affublé d’un « . », le tout dans le but, je cite, d’« affirmer l’identité de marque de l’institution ».

Les photos en exclusivité :

Une nouvelle identité graphique donc, de la loge des appariteurs (on remarquera Astrid von Busekist à droite du point), à la cafétéria (où le logo est pour le moins renversant), en passant par l’amphi Boutmy, lui aussi en cours de rafraichissement.

42 Comments

  • Moule

    ah, le progrès, le progrès…………………………………………………. .

    hey, en tout cas merveilleuuuuux jeu de mots dans le titre de l’article. je n’aurais pu rêver mieux.

    hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  • hugo

    Sciences po, ou sont passés ton logo un peu désuet, tes couleurs pales et tes drapeaux de tous pays…Petite nostalgie des anciens oripeaux. Tous ces changements vont-ils dans le sens du progrès?

  • Bernadette

    @ Alexandre : Bah oui écoute, des saignements de nez provoqués par une agression de la muqueuse nasale due à une saturation en térébenthine de l’air ambiant, ca peut vous tacher un cachemire Gucci ça!

  • Claude

    @ Mouais : ce que tu peux être méchantttttt.

    Quand même, l’odeur de térébenthine ca irrite les muqueuses, j’ai la paroi nasale toute sèche depuis que je suis revenu à Sc Po.

  • mouais

    "c’est moche", "changement dans le dos des élèves"…

    Wha c’est vrai que c’est un changement ra-di-cal, de la peinture blanche et deux-trois pochoirs ! Je ne m’en remets pas.

    Et bien, si ça c’est pas une tempête dans un verre d’eau, qu’est ce que c’est…

  • Bleurkeley

    En tout cas la Péniche (le hall, pas le banc – ni le site) est devenue bien belle, toute repeinte.

    Je me suis même aperçue pour la première fois qu’il y avait… UNE VERRIERE.

  • darien

    le pire étant le manque absolu de consultation pour des choses qui touchent quand même au symbole de notre école.
    En plus c’est moche et déjà vu, aucune originalité.

  • Rhum charette

    C’est moche, c’est moche, c’est moche. Nouvelle identité graphique de scpo : le mauvais goût. Effectivement, ça nous singularise…

  • tobby

    bof, les drapeaux ça faisait franchement hall de maternelle publique le jour de la kermesse annuelle; et le blanc ça fait hopital. Sciences po cultive le genre "décor de série télé" pas la peine de s’inquiéter

  • Florian

    Les drapeaux étaient présents en péniche depuis début 2003
    Ils avaient été accrochés ici à l’occasion de la Convention des Etudiants Européens, qui a vu se réunir à Sciences Po plusieurs centaines d’étudiants issus de toute l’UE. Leurs drapeaux avaient été affichés en leur honneur avec, au milieu, le drapeau bleu étoilé bien connu.
    Les drapeaux avaient été laissés après la manifestation, et enrichis de ceux de pays en dehors de l’UE.

  • Jen

    Quelle ne fut pas mon horreur ce matin en arrivant au 27! Je pensais ne pas être bien remise de mes vacances et peu reveillée mais non c’est bien tout rouge!

    J’ai demandé, ils ne vont pas remettre les drapeaux et ils veulent revenir à la déco de 1932…

    C’est normal l’ignominie du ‘la bibliothèque’ et ‘la librairie’ du genre site internet pour les enfants de 4 ans qui ne savent pas bien lire?
    Et le changement de façade aussi…

    Vraiment bonne année, changements dan le dos des élèves et malgré leurs protestations…c’est du propre!

  • Trésor

    Ayé, le logo est rentré dans notre vie quotidienne, ils viennent de le mettre sur tous nos ENTG! Excitinnnnnnnnng!
    PS: ils pourraient aussi organiser un défilé des nouvelles tenues des appariteurs, hein!

  • euh

    Les drapeaux ça devait simplement être le temps de repeindre… des éclaboussures blanches dessus ça n’aurait pas trop collé avec l’image de marque…

  • tomtom

    Juste une petite question… je suis passé aujourd’hui en Péniche et là : le choc. Dejà le nouveau logo, mais pire, disparition des drapeaux !!!
    si vous savez qui sont les voleurs ou alors pourquoi ils les ont enlevés…

  • Trésor

    Pour le blason de la porte d’entrée, vu qu’ils ont tout dévissé, ça veut dire que le nouveau va arriver!!!! J’ai hâte de voir comment il sera : en fer forgé peint en rouge? 😉 J’ose espérer que ma blague ne sera point réalité!
    Bon et sinon, moi je trouve que ce changement total dans la déco, en mode péniche blanc immaculé, ça mérite un apéro de présentation offert aux étudiants? Et en plus ça nous souhaite la nouvelle année!
    Alllllez, nous aussi on en veut du Champ’!

  • Bleurkeley

    La vraie question est : quid du blason sur la porte d’entrée ?

    Cela dit, moi je trouve ça sympathique 🙂

    Mais bon je sens qu’on va repartir pour 20 000 commentaires et une bonne flamewar…

  • Solomon

    Trop bien le SciencesPo. à 90°, encore une idée de génie. Mais bon, ils sont pardonné : notre Astrid Von Busekist sur la bannière, ça le fait !

  • brigade des taggueurs de point

    putain il fallait le mettre à l’endroit le truc sur le pilier, j’ai falli me péter la nuque à regarder le logo

    pas d’inquiétude pour le point: on va s’en charger vite fait

  • Beuh

    Le point gâche tout…!

    Cela fait psychorigide boutonneux ayant peur de l’avenir et se cramponnant à son statut de pipoteur en répétant inlassablement "un point c’est tout"…!

    Bref c’est nul mais comme Descoings en est l’auteur, il va lui aussi s’y cramponner et s’entêter malgré tous les avis négatifs qu’il a reçus.

  • Mr Propre

    Enfin la Péniche est plus clean ainsi repeinte… Ils ont même mis une signalétique sympa au-dessus des amphis… on a beau dire ça présente mieux que ce jaune atroce…

  • bah...

    moi je trouve ça artificiel mais ça prouvera son efficacité dans qques années. Effectivement c’est moche mais ça sera clairement identifiable?… Jusqu’à preuve du contraire nous nous sommes pas une école d’art, on devrait pouvoir sortir la tête haute de cet affront plastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.