Vie du campus

Omar Bongo serait-il parmi nous ? Les nouvelles élections annulées

20081004-_MG_6883.jpgC’est à 9h55 que Hugo G. et Nicolas L., deux représentants de la liste R.E.G.L.E.S., qui s’est dissoute, se présentent comme convenu en tant qu’assesseurs pour l’élection, au 9 rue de la Chaise.

Devant la salle, personne. M. Palomo n’arrive qu’à 10h. Léon del F., représentant du BdE, arrive vers 10h15 et annonce que le scrutin n’a pas été préparé.

Il se rend donc au BdE pour « préparer des petits papiers blancs ». Nicolas constate au bout de quelques dizaines de minutes que personne ne prépare rien au BdE et Léon del F. laisse entendre que le scrutin pourrait être reporté.

Guillaume C., de la liste Vistamine, informe que quatre membres de sa liste ont rejoint List’n Up, contre l’avis du reste des Vistamine, qui se dissolvent conséquemment.

M. Palomo confirme l’annulation du scrutin, qui aurait lieu … en septembre !!

De qui se moque-t-on ?

Une question demeure : quelles seront les listes en septembre ? Seulement List’n Up, ou une autre liste qui a longtemps hésité à continuer à candidater, même si elle a failli (ou véritablement, diront certains) gagner les premières élections, qui ont été invalidées ?

34 Comments

  • un vieux

    « repenser entièrement les missions, les moyens et les modalités… »
    « cela s’intègre aussi à une dynamique plus large »
    « Voilà une grande réflexion qu’il faut ouvrir. Un grand débat »
    « j’imagine une grande réflexion » (ma préférée)
    « ce débat, l’UNI Sciences Po l’appelle de ses voeux »

    … et j’en oublie.

    On passe du bleu au rouge, on enlève un espace et on rajoute un point, mais certaines choses ne changeront jamais dans cette belle école…

  • Maxence

    @ Bérénice…

    En ce qui concerne les cours, je me suis simplement mal exprimé. Le projet de 1er cycle veut mettre en avant les pratiques artistiques, avec des cours obligatoires. Mais cela risque d’enlever au BDA la responsabilité de l’organisation de ces enseignements. Ainsi, je pense qu’il faut en parler, parce que sinon le Bachelor s’organisera, le BDA perdra cette fonction, et aucune contrepartie ne sera mise en place.

    Je pense qu’il faut un débat pour que le budget du BDA soit augmenté. Pour cela, il faut clarifier les missions du BDA. Je pense qu’un effort financier doit être fait sur la billetterie. Quant à la semaine des arts, c’est un événement exceptionnel : je pense qu’il faut s’en inspirer pour proposer, tout au long de l’année, à Sciences Po, des événements culturels organisés entièrement par les étudiants.

    Finalement, j’imagine une grande réflexion, associant les étudiants, les représentants étudiants, le bureau de chacune des asso permanentes et la direction. Il faut que l’engagement étudiant soit mis en valeur, ie sur le devant de la scène. Cela passe par un renforcement du BDA. Cela passe aussi par un assainissement et une meilleure efficacité du BDE. Cela passe enfin par l’articulation et la promotion des différentes asso permanentes, dont la future association permanente pour l’environnement.

  • Bérénice

    @ Maxence…
    Ce n’est pas le sujet, mais puisque l’on glisse deux – trois mots sur le BdA… Quand tu dis « Avec la réforme du 1er cycle de Sciences Po, des enseignements artistiques risquent d’être intégrés à la maquette pédagogique. Ainsi, les missions du BDA, elles aussi, doivent être repensées. Surtout, il faut que davantage de moyens soient alloués au BDA pour que la culture soit au coeur de la vie à Sciences Po. », je veux juste préciser que des enseignements artistiques sont DEJA intégrés à la maquette pédagogique de Sciences Po ! Webdesign, technique vocale, photojournalisme, théâtre, sculpture, dessin, etc : le BdA propose déjà une offre très étendue de cours à tous les étudiants, et ces cours sont crédités par Sciences Po (2 crédits / semestre). Ce sont bien entendu des cours qui restent optionnels, mais ils sont tous reconnus par Sciences Po et crédités à ce titre.
    Quand tu dis « repenser les missions du BdA », tu penses à quoi ?
    En revanche concernant l’augmentation de moyens alloués au BdA… Là-dessus ce n’est pas moi qui te contredirai !

  • un vieux

    …et c’est un peu dommage, parce que même si l’élection était irrégulière, elle avait montré qu’avec 1500 étudiants utilisant la possibilité qui leur était donnée de voter, le BDE, ça peut concerner tout le monde. Le problème, c’est qu’avec 200 votes blancs (??) et près d’1/3 des votants qui choisissent une liste pipo, bien sympathique mais pas supposée aller au-delà de la blague, ils montrent qu’il y a bien des choses à changer…

  • un vieux

    @3a : dans les écoles de commerce, pour l’avoir vécu, l’élection BDE c’est tout sauf de la déconne… c’est acharné, ça fait appel à des moyens dont on imagine à peine l’ampleur après avoir vu pendant des années s’agiter des putafranges dans la Péniche, derrière des bouteille de Classic Cola et des pots de faux nutella… Sauf qu’en ESC ils SAVENT comment faire, qu’il y a une charte, qu’ils la respectent, que les abus sont sanctionnés, qu’il ne viendrait même pas à l’idée d’un membre du BDE sortant d’être sur la liste du suivant (après, il y a les « coachs » et les soutiens, qui peuvent faire pencher la balance, mais c’est tout). Certes, le BDE a ScPo n’a pas vraiment les mêmes moyens ni les mêmes missions ; mais le principe de l’élection a un certain sens, et n’est pas à jeter à la poubelle. Ce que je ne m’explique toujours pas, c’est comment en 6 ans dans cette école je n’ai jamais vu quoi que soit d’autre que des élections qui soient 1. des « plébiscites » monolistes à environ 35 votants ; 2. des guerres de tranchées. Et visiblement ça continue. Au lieu de gémir sur le fait qu’on ne l’aime pas, le BDE ScPo devrait peut-être faire un peu d’autocritique ; si il avait autre chose à proposer que des franges, des slims, des soirées pourries (pour la convivialité, adressez-vous au bureau d’à-côté en cybercafèt’) et des galas à court de champagne… Encore une fois, ça n’a pas TOUJOURS été comme ça (et là je fais vraiment vieux débris) : en 2001/02, le BDE c’était cool, y’avait des belles teufs, des BDs et des jeux pour glander, un WEI bien sympathique… et les 3 soirées AS de l’année, c’était dans des boîtes sordides à moitié vides, avec 25 rugueux à poil. Sic transit…

  • T.

    3a, ce n’est pas parce que tu es blasé de Sciences Po qu’il faut descendre le BDE et la volonté d’en créer un.
    Alors certes, il n’y a pas le même esprit que dans une école de commerce où ils sont 300, mais il y a un sentiment d’appartenance assez fort tout de même (enfin pour ma part et pas mal de gens à mon avis), et bien plus fort que dans les universités en tous cas.
    Et je pense qu’un BDE efficace peut justement aider à créer un esprit d’école (entendez par la une ambiance plus conviviale).

    Maintenant, c’est en effet dommage qu’il y ait eu ce problème d’élections, le plus simple aurait été de voter par la plate-forme pour la reconnaissance des associations (mais la scolarité n’a malheureusement pas accepté…).

  • Louis

    « tout ça nous promet un IVV royal à la rentrée! »

    Nous nous pourléchons les babines depuis deux semaines. Rapport à l’odeur du sang, tout ça…

  • 3a

    Bon, en prenant un tout petit peu de recul sur le BDE et accessoirement ses elections depuis 5 ans, on se rend compte en fait que Sciences Po et BDE formule actuelle, bah c’est peut etre pas fait pour aller ensemble, ou alors pas comme ca nous est propose.

    Les gars, on n’est pas une ecole de commerce, faut se rendre a l’evidence (largement trop nombreux, pas de campus, pas de sentiment d appartenance et blabla et blabla) ! Du coup, vouloir a tout prix les imiter avec un BDE ne sert a rien, sauf a passer pour des guignols lors d elections de ce type.

    Suffit pour s’en convaincre de comparer les campagnes d’elections chez eux ou la deconne est de mise et chez nous ou on pense qu on est elu a la Presidence de la Republique ! Reecoutez les debats, les gars de LNU et VTM se prennent tellement au serieux que s’en est ridicule !! Ils sont juste incapables de prendre du recul, de se marrer avec les debiles inoffensifs de REGLES (le coup des codes civil et penal est pas mal, la proposition de racheter le Westin pour le detruire…). Les mecs de REGLES remettent le BDE a sa vrai place pour ScPo, a savoir connaitre suffisemment les gars de l administration pour aider les etudiants, a la limite gerer le fichier logement et surtout faire des soirees et boire des coups a l’Abbaye. C’est deja enorme !

    Et si ca veut dire pas de WEI, de Gala, d’accueil des etrangers etc. actuellement pris en charge par le BDE, bah tant pis, ca signifiera que c’est peut etre pas son role et que l’administration peut aussi s’en charger et justifier par la meme les droits d inscriptions de fous qu ils demandent tous les ans !…

  • didounledodo

    Cette élection du BDE est la plus ridicule que j’ai jamais vue en 6 ans à Sciences Po. Elle l’est davantage encore que la campagne de 2006 qui avait vu la victoire de la liste Looping et avait également généré de sacrés problèmes mais la polémique portait alors sur les procurations. Au final, cette campagne s’était d’ailleurs terminée par une annulation des procurations suivi par un vote placé à un moment où tous les étudiants étaient en examen d’où une participation ridicule et une victoire tout aussi ridicule de la liste Looping.

    De grâce, pouvons-nous une bonne fois pour toutes en finir avec ces élections, placer un BDE un tant soi peu compétent pour préparer la rentrée et accessoirement s’occuper d’un truc utile pour tout le monde, à savoir le fichier logement ? J’espère au passage que le nouveau BDE profitera de l’occasion pour régler la question des statuts et de la campagne électorale et que son bilan ne sera pas aussi désastreux que celui de la liste Looping.

  • Omar Tiberi

    Rendant un bel hommage à Ahmadinedjad, le BDE actuel a décidé de bafouer une nouvelle fois le vote des étudiants.

    Rappel des faits
    Des élections BDE se sont tenues le 12 juin 2009. Elles ont été remportées par R.E.G.L.E.S. . Mais rapidement, le BDE a pris peur et a décidé d’opérer un sordide « bourrage » d’urne afin de faire entrer la liste du BDE sortant, List’N Up. Devant le grand nombre d’irrégularités, R.E.G.L.E.S. a obtenu l’annulation du scrutin et l’organisation d’un nouveau vote, papier cette fois, se tenant le mercredi 17 juin.

    Notons d’abord, que le scrutin n’a pas bénéficié des conditions de publicité nécessaire à l’organisation d’une élection représentative, puisque aucun message n’a été adressé à l’ensemble de la communauté étudiante, qui ignorait dans leur écrasante majorité la tenue d’un nouveau scrutin.

    Le Rassemblement Ethique pour une Gouvernance Ludique des Etudiants de SciencesPo (R.E.G.L.E.S.), s’il a décidé de ne pas participer au nouveau scrutin, a quand même dépêché sur place des assesseurs, en la personne de Hugo Ghiglia et Nicolas Lourié, afin de contrôler la régularité du vote. R.E.G.L.E.S est décidément bon joueur puisqu’il a envoyé ses émissaires dans le seul but de s’assurer du respect des R.E.G.L.E.S. .

    Quelle ne fut pas leur « surprise », lorsqu’ils se retrouvèrent seuls avec le représentant de la direction de Sciences Po à 9h55 (GMT+1) devant le bureau de vote (B102).

    10h00 toujours personne.

    A 10h14, un « représentant » du BDE actuel arrive enfin, Léon D. F., visiblement non préparé, comme l’indiquent sa tenue débraillée, son attitude désinvolte et la jeune filles « candide » qui l’accompagne et est présentée comme une votante. Il annonce ne rien avoir prévu et déclare piteusement « Je vais aller au BDE prendre des feuilles blanches pour faire des bulletins » (sic).

    10h17, un jeune homme se présente et annonce avoir été invité par SMS à voter aujourd’hui, clairement pour List’N Up. Nous lui annonçons qu’il va devoir revenir plus tard.

    10h28, M. Palomo et les assesseurs de la liste R.E.G.L.E.S. attendent toujours lesdits bouts de papier. Ils aperçoivent Léon D. F. en train de prélasser avec ladite votante au soleil.

    10h31, M. Lourié se charge d’aller prévenir ledit Léon D. F. que son attitude retarde le début du scrutin et fait attendre la direction. M. Léon D. F. réplique qu’il attend « la réponse de VisTaMine », argument sans fondement et sans rapport aux faits puisqu’il seulement tenu de tenir le scrutin.

    10h32, Léon D. F. arrive enfin avec un représentant de la liste VisTaMine, en la personne de Guillaume C. D.. Ce dernier annonce le retrait de VisTaMine car 4 de ses membres ont préféré les lâcher et rejoindre List’N Up de manière unilatérale.

    10h32 toujours, M. Palomo, excédé par l’attitude volontairement désinvolte du BDE actuel et l’absence, rappelons le, de représentant de List’N Up annule le scrutin et le reporte à septembre.

    10h49, le BDE envoie un mail appelant ses membres à aller voter aujourd’hui. Mieux vaut tard que jamais, comme le dit la sagesse populaire — que les jeunes pop(ulaires) semblent ignorer.

    Morale de l’histoire

    Le BDE et la liste du BDE sortant ont une fois de plus prouvé le peu de cas qu’ils faisaient du vote des étudiants et plus largement de la démocratie. Un spécialiste des questions électorales du CEVIPOF, qui souhaite rester anonyme, annonce qu’il n’est pas étonné et que ce scrutin indique la tendance actuelle de recul de la démocratie que l’on peut observer aux quatre coins du globe. Les étudiants de Téhéran ne sont apparemment pas les seuls à attendre un printemps démocratique.

  • Pierre P

    Ce qui est bien dans cette école, c’est la permanence des comportements. Tout ce que fait le BDE est systématiquement suspicieux, puisque le BDE c’est mal.

    Le fait donc de voter via les codes ENTG c’est le viol de la démocratie, la Republique qu’on assassine sous pretexte que des anciens ont pu profiter d’une faille du système. Ça ne choque personne que le même système soit employé pour la reconnaissance des associations.

    Je suis un ancien, j’ai voté par cette procédure, puisque les statuts m’y autorisaient (membre du CA deux années). En tout cas, les réactions sont sans surprise, et le débat sur la cooptation n’est pas nouveau. Ce débat sur la légitimité est totalement inutile, puisque, de toutes façons, les BDE légitimes ou non sont toujours sous le feu des mêmes critiques. Et quand ils tentent d’étendre le champ de leur action les autres assoc vont hurler au crime de lèse majesté.

    J’ai suivi près de 6 élections dont celles de cette année. Pour 3, il n’y a avait qu’une liste cherchant réellement l’investiture, et l’élection n’a pas fait de vagues. Pour les trois autres, avec listes concurrentes et vraie campagne, on a deux annulations de scrutin, et un report de vote avec convocation des listes devant la commission des libertés syndicales et politiques. Et à chaque fois, en septembre les BDE légitimes, élus après de nouvelles élections contrôlées subissent exactement les mêmes critiques, et la rengaine sur la consanguinité revient…

    Deux petits points pour terminer : pour avoir fait deux étés de suite aux BDE, je peux vous dire qu’il y a une grosse charge de travail pas intéressant, et très peu de motivés, même quand une liste est fraîchement élu. Alors une liste sortante… ( Ce débat ne te rappelle rien Florian ?)

    Sur l’intégration des étrangers, je me souviens justement d’un de ces étés, ou le Welcome Program nous avait en substance autorisé à faire une soirée et à présenter notre activité aux groupes de visite, mais pas plus. par contre, pour l’organisation de leurs activités, qui ils sont venus voir pour faire les chèques de caution et avance de fonds ? La DAIE ? Perdu, ça n’était pas prévu dans leurs crédits de fonctionnement. C’est le BDE qui a pris le risque financier (certes très limité).

  • vomitamine

    Juste une question à « Vistamine »: depuis quand on vous a demandé d’avoir des « idées »? Il faudrait voir à vous verser de l’eau fraîche dans le calcif, parce que si vous croyez produire un manifeste politique en vous présentant pour l’organisation de la débauche pipo, vous alle au devant d’une grande désillusion…

    Quant aux poires oecuménistes de « List’n’Up » et leurs manoeuvres politico-médiocres , on peut compter sur eux pour perpétuer le super bon esprit d’ouverture, de raison, de respect et d’intelligence qui caractérisait les anciens BDE. Vous y croyez vraiment, à vos discours d’apaisement, à vos « programmes » et tutti quanti?

    Enfin, dernier point, ne mouillons pas la Péniche dans tout ça (ahah), si on peut les suspecter de quelque connivence, intellectuelle en tout cas, avec List’n’Up plus qu’avec Règles, il n’empêche qu’ils sont relativement objectifs, et qu’au moins ils mettent du son correct dans leur soirées, ce qui n’est certainement pas le cas du BDE. Et ça, ça rattrape tout, puisqu’on ira aux soirées Péniche, et pas aux soirées BDE.

  • Elvis

    Yeah les jeunes, c’est encore le King…

    Au moins, souriez, tout ça nous promet un IVV royal à la rentrée!

    A bon entendeur, salut

    Live fast, die young, rock’n’roll!!

    Le King

  • As watching you

    Louis-Philippe les fantasmes de fraude ne sont alimentés que par vous.
    Tout au long de la campagne vous avez essayer de prendre de l’avance sur les autre listes en usant de manières un peu limites.
    Commencer la campagne avant la date instaurée et donc tracter un peu plus que VisTaMine. Promettre un partage égal de la télé du BDE 2008-2009, votre soutien, et au moment de l’échange dire à VisTaMine de prendre la télé de l’AS et ça deux jours de suite.
    Une copie du programme de VisTaMine.
    Acoquinage avec LaPéniche.net pour avoir un droit de réponse totalement subjectif et incomplet selon les termes du blogueur lui-même.

    Je pense que ça c’est simplement matérialisé dans le vote douteux et dans vos comportements post-élections.

    Je pense donc que tu nous prend pour des grosses poires.

    J’espère juste que vous aurez quand même la décence de respecter votre programme.

  • GdLB

    Si Louis Philippe peut nous assurer qu’il n’y a que 15 votes d’anciens, et qu’ils ont tous voté pour REGLES, tout va bien, ça veut dire qu’il n’y a pas de magouille et que n’importe qui n’a pas accès aux fichiers du vote…

  • Elvis

    Yeah baby,

    Rock’n’roll les elections au BDE cette année… Le king se marre les enfants! Si seulement le BDE sortant avait su organiser convenablement les élections… Ecoutez le King les amis:
    « A little less conversation, a little more action (tudum tudum) »

    Le pote du King Julien Palomo ne sais pas s’il doit en rire ou en pleurer…
    Au moins ça nous prouve un truc: les élections avec vote électronique, c’est de la merde.
    Le point positif, c’es que ça aura mis de l’ambiance pendant les révisions de partiels!

    A plus les jeunes, live fast die young! Rock’n’roll!!

    Le King

  • Nagan

    Bravo à Maxence de l’UNI pour son discours assommant de technocrate pas débourré. Personne n’avait demandé l’avis de l’UNI sur la question des assos étudiantes, et pour cause. Soyez gentils de laisser les membres du BDA et du BDE se gérer comme ils l’entendent, venez y participer si vous voulez, mais ne venez pas faire chier le monde à la 25e heure. Et relis-toi avant de cliquer « envoyer », parce que le style grandiloquent avec appositions « Ce grand débat, l’UNI Sciences Po l’appelle de ses vœux. » dans un commentaire sur un site internet, c’est juste ridicule.

  • Jaurès

    Cher Louis-Philippe,

    devant les accents autoritaires et monarchistes de votre post, je me permets de vous rappeler simplement qu’aucun assesseur de List’N Up n’était présent au scrutin ce matin. Le simple fait d’être présents vous aurez assuré d’être élus.

    Mais c’est vrai que tellement plus facile d’accuser les autres pour camoufler ses propres fautes.

  • Maxime

    C’est tellement facile de taper sur R.E.G.L.E.S. quand on merde complètement… Est ce que les personnes extérieures à la campagne pourrait en savoir un peu plus sur ces « membres qui ont cherché à semer le plus de trouble possible du début à la fin de la campagne pour leur propre divertissement personnel ainsi que pour des questions d’ordre personnel » ???

    Difficile d’être crédible quand on dit par ailleurs que le fait qu’il y ait trois listes pose problème… ça confirme la thèse (oh pardon, les « infâmes accusations ») d’une liste BDE sortante qui pensait passer tranquille.

    Enfin, d’après les échos de ce matin, il n’y avait personne de List’n up ce matin au bureau de vote… Premier relâchement avant même le début d’éventuels responsabilités?

    En tout cas, l’élection confirme ce qu’on a vu cette année : BDE = grosse blague. Effectivement, comme un des commentaires le dit plus haut, le prochain BDE ferait mieux de s’intéresser à la manière dont tourne l’AS plutôt que de se reproduire l’échec global de cette année.

  • Louis-Philippe Magraner (membre List'N Up)

    « Seulement List’n Up, ou une autre liste qui a longtemps hésité à continuer à candidater, même si elle a failli (ou véritablement, diront certains) gagner les premières élections »

    Cette affirmation est mensongère. List’N Up est arrivée en tête des élections. On estime à une quinzaine de personnes le nombre d’anciens qui ont voté. On peut vraisemblablement croire que la plus grande partie d’entre eux ont voté REGLES. Quand bien même ces quinze personnes auraient toutes voté pour List’N Up (ce qui est impossible), List’N Up serait toujours en tête. Mais ceci relève du passé.

    Il n’existe aujourd’hui plus qu’une seule liste: celle de List’N Up qui a intégré en son sein 5 membres de VisTaMine dans un souci de rassemblement et de légitimité (un 2e tour entre les deux listes serait une mascarade étant donnée la date de l’élection – pendant les partiels- et le manque d’information à propos de la tenue du vote).

    On ne peut se permettre d’attendre le mois de septembre. Le travail du BDE se fait en amont (ne serait-ce que pour les WEI et l’accueil des internationaux) durant l’été.

    Je vous en prie, cessons les fantasmes de fraude et les accusations de corruption que de nombreuses personnes se plaisent à divulguer sans interruption. Personne n’a voulu escroquer qui que ce soit, et je vous assure que ceux qui en souffrent le plus ce sont les « listeux ». Si le premier scrutin a été invalidé ça n’est qu’en raison du fait que certains anciens ont pu voter : il n’y a pas eu de « magouilles ».

    Les difficultés relatives à la bonne tenue de cette élection BDE sont liées à :

    1) la nouveauté et l’inhabituel dans l’histoire des élections du BDE que représente la concurrence entre trois listes. Ce qui s’est traduit par:
    – des difficultés quant à l’organisation de ces élections de la part du BDE actuel (Cf. vote électronique etc.).
    – l’absence et le flou des règles à faire respecter pendant la campagne (ex : qu’est-ce qui est permis ou non ?) et pour l’élection en elle-même (il n’est pas clairement précisé dans les statuts du BDE qui sont les électeurs de droit).
    – un partage ambigu des compétences entre l’administration de Sciences-Po et le BDE en place.

    2) le comportement de la liste REGLES dont certains membres ont cherché à semer le plus de trouble possible du début à la fin de la campagne pour leur propre divertissement personnel ainsi que pour des questions d’ordre personnel.

    3) le « timing » de l’élection puisque la date de celle-ci a été fixée à une semaine des partiels ce qui a empêché les medias (étudiants ou propres à l’administration) de Sciences-Po de mener leur travail d’information correctement.

    Faisons en sorte que la seule liste (modifiée) toujours en lice soit élue afin que ses membres puissent se mettre au travail dans les délais les plus brefs. Il en va des services (du logement au WEI) proposés aux etudiants de SciencesPo en scolarité l’année prochaine.

    Louis-Philippe

  • What?

    ahahahaah nouveau rebondissement: le BDE vient d’envoyer une newsletter pour expliquer que l’élection aura lieu de 10h à 18h… et il est 12h… Bravo, quel professionalisme!!!!!! Je n’y comprends plus rien du tout…

  • guigui

    Je tiens à préciser au nom de VISTAMINE, que en AUCUN CAS la décision de placer 4 personnes au BDE n’a été prise sans l’accord de chacun dans la liste. C’est une décision réfléchie qui va dans le sens des idées que nous avons portées pendant la campagne et que nous continuerons à porter dans le BDE mais aussi à l’extérieur.

    Ne voyez en aucun cas la venue de 4 membres de VISTAMINE dans le BDE comme la fin de l’histoire, ce n’est que le début…

    Ce message s’adresse tout particulièrement aux 413 personnes qui ont voté pour nous lors de la première élection,nous ne vous décevrons pas et vous pourrez vivre votre mine l’année prochaine que cela soit grâce à l’impulsion apportée au BDE ou l’impulsion que le reste de la liste apportera par une association qui sera crée et qui a de grands projets pour la vie étudiante de Ssciences-Po
    La décision a été prise hier dans la nuit aux alentours de 3H30 du matin et l’information a été reçue tardivement par Marco Poletti d’où le défaut de communication.

    A bientôt, je peux vous l’assurer, en attendant gardez la pêche!!!

  • Alci

    Que les élections du BDE soient pipotées, on en avait l’habitude. Que les listes qui se présentent, mis-à-part la liste « alternative », soient les mêmes avec des putes à franges et des bogoss prétentieux on le savait aussi. Comme personne n’allait voter, c’était pareil, la cooptation marchait sans problème ! Ce qui est étonnant cette année c’est qu’on a pu pour une fois choisir quel BDE on voulait (vote en ligne) et c’était la liste REGLES (franchement je crois très moyennement à l’intervertion des noms des listes ou au fait que l’on retrouve comme par magie 30 votes tous pour List’n up à minuit et quelques alors que moi même j’ai pu voter pour une autre liste à minuit moins une).

    Ce qui est génial cette année c’est que les futurs gagnants ont pu démontrer leur incompétence totale pour truquer des élections, pré-requis pourtant indispensable avec la falsification de comptes pour gérer un BDE. Tout ce perd ! Autant chopper REGLES comme BDE et organiser une feria à Pipo tout le mois de septembre, ce sera moins ridicule.

  • KB

    Que les trois listes se réunissent pour faire quelques concessions et former une seule et unique équipe. C’est à la mode, ça s’appelle l’ouverture !

  • Maxence

    La conclusion de ce processus de renouvellement est scandaleuse. Je pense qu’il faut repartir de zéro, et repenser entièrement les missions, les moyens et les modalités d’engagement des étudiants au sein des associations permanentes, et notamment du BDE.

    En effet, la campagne du BDE doit être mieux encadrée, et le scrutin doit évoluer. Mais tous remarquent aussi que le BDE a failli dans ses missions d’intégration de tous les étudiants (diplômants, en échange, français, internationaux, parisiens, provinciaux). Peut-être qu’il faudrait se demander pourquoi le BDE a tant de mal à fonctionner, et le faire avec une idée en tête : favoriser l’engagement des étudiants sur les campus de Sciences Po.

    Mais cela s’intègre aussi à une dynamique plus large. Avec la réforme du 1er cycle de Sciences Po, des enseignements artistiques risquent d’être intégrés à la maquette pédagogique. Ainsi, les missions du BDA, elles aussi, doivent être repensées. Surtout, il faut que davantage de moyens soient alloués au BDA pour que la culture soit au coeur de la vie à Sciences Po.

    Enfin, un projet est dans les cartons. Grâce à un consensus syndical, et notamment avec le soutien de l’UNI Sciences Po, une association permanente pour l’écologie va être créée. Ainsi, les étudiants auront la possibilité de s’engager pour la promotion de l’environnement, à Sciences Po, avec des dizaines de milliers d’euros de budget, alloués par Sciences Po.

    Voilà une grande réflexion qu’il faut ouvrir. Un grand débat. Qui concerne tous les étudiants. Ce grand débat, l’UNI Sciences Po l’appelle de ses voeux. C’est ce que nous avons fait lors de la Commission Paritaire de lundi dernier.

    L’engagement doit être au coeur du projet éducatif à Sciences Po.

  • Prix Nobel

    Des élections BDE en septembre, mais c’est une brillante idée ça !!
    Il faudra juste expliquer aux 1000 1A qui vont arriver que les soirées d’inté et les WEI, on ne mange pas de ce pain là à Pipo, on est au dessus de ça.
    Et avec la moitié de BDE parti en 3A ou en stage, on peut être sûr de la continuité de l’action …

    Il faut arrêter de déconner 2 minutes, il y a 20 personnes motivées pour reprendre l’assos, qu’elles le fassent !

    Mort aux élections BDE et vive la cooptation comme à l’AS où cela n’a jamais posé le moindre problème!

  • What?

    Non mais c’est quoi cette blague? Il ne va pas y avoir de BDE pendant l’été? Qui va s’occuper de faire tourner l’assos en attendant les nouvelles élections de septembre? Sûrement pas l’équipe actuelle, même pas foutue d’organiser un second scrutin, et qui a pris la fâcheuse habitude de ne même plus assurer de permanence au local du BDE… Et qui répondra aux étudiants internationaux qui préparent leur arrivée? Qui enregistrera les offres de logement déposées par les propriétaires cherchant un nouveau locataire??????? C’est hallucinant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.