LE MAG – Les trois romans à acheter pendant la Journée Dédicaces

On est en semaine 13, vous passez votre temps au sous-sol du 30 à apprendre vos arrêts de droit administratif ou à écrire sur la gestion économique des territoires et vous n’en pouvez plus. Heureusement c’est bientôt Noël, ses guirlandes, ses gâteaux en pain d’épices et ses cadeaux sous le sapin. Les cadeaux…? Les cadeaux !! Avec tout ce rush, vous avez oublié d’aller en acheter et vous allez vous retrouver le 25 au matin à vous faire traiter d’ingrat(e). Rassurez vous, la Péniche a pensé à vous. Ce samedi, c’est la 67ème Journée des Dédicaces organisée par le BdA, et vingt-huit auteurs seront présents pour dédicacer leur dernier roman. On a lu pour vous Oona & Salinger de Frédéric Beigbeder, L’amour et les forêts d’Éric Reinhardt et Charlotte de David Foenkinos.

Le livre à offrir au tonton qui se tape une fille trop jeune pour lui

Oona & Salinger, Frédéric Beigbeder – par Elsa Cardona

New York, 1940. Jerry Salinger, 21 ans, tombe amoureux d’Oona O’Neill, 15 ans, première “it-girl” de Manhattan et fille du plus grand dramaturge américain de l’époque. Leur passion fut courte, l’attaque de Pearl Harbor sonnant le départ de Jerry pour combattre en Europe et celui d’Oona pour Hollywood. Mais plus que le récit de cette amourette au demeurant peu originale, Oona & Salinger, c’est l’histoire de l’avant-guerre insouciant des clubs enfumés new-yorkais, de combats sanglants et sans merci sur les côtes normandes, et de l’indifférence hollywoodienne. C’est le genre d’histoire d’amour où les deux protagonistes sont plus intéressants loin de l’autre. Parce que Salinger a libéré des camps de concentration et ne s’en est jamais remis, et parce que l’homme de la vie d’Oona, celui avec qui elle se maria et eût beaucoup d’enfants, c’est Charlie Chaplin, de 36 ans son aîné. La différence d’âge et les relations scandaleuses sont des thèmes récurrents chez l’auteur, et on retrouve facilement l’humour 99F qui l’a fait connaître du grand public. Mais l’intérêt du roman ne réside pas là: il est dans le récit de la guerre et du Débarquement à travers les yeux d’un jeune écrivain américain un peu complexé et pas encore célèbre.
Attention: si vous n’aimez pas Beigbeder, ce n’est pas ce livre qui vous fera changer d’avis. Le héros de ses romans, c’est quand même lui. Cette fois-ci, néanmoins, ses illustres personnages lui font de l’ombre, et quand on lit les lettres (imaginées) de Salinger à Oona, qu’on rencontre Truman Capote ou Hemingway au détour d’un bar et Chaplin à Beverly Hills, on en vient comme lui à se dire que “si cette histoire n’était pas vraie, je serais extrêmement déçu”.

Le livre à offrir à cet(te) ami(e) qui se plaint sans arrêt

L’amour et les forêts, Eric Reinhardt – par Léa Catala

Il était une fois, à Metz, une femme d’une quarantaine d’année, prof de français, mariée, deux enfants, et malheureuse. À Paris, un écrivain désabusé suite au succès de son nouveau livre (Éric Reinhardt lui-même) reçoit une langoureuse lettre d’admiration. C’est suite à cette lettre qu’ils vont se rencontrer. Leur premier rendez-vous est placé sous le signe de la littérature mais c’est seulement lorsqu’ils se revoient que le lecteur comprend qui est véritablement Bénédicte Ombredanne, cette femme si belle et si idéaliste.
L’amour et Les forêts, c’est l’histoire hyperréaliste d’une héroïne pas très héroïque qui mène une vie qui ne la rend pas heureuse. Mariée pour correspondre aux normes sociales avec un homme qu’elle n’aime pas, malheureuse, battue, elle montre aussi bien sa force et son courage que son désespoir à travers le récit de son existence. Sa vie platonique et vide de sens va basculer grâce à la littérature, une émission de radio et le profil d’un autre homme sur Meetic : Bénédicte Ombredanne, c’est un peu Emma Bovary version 2014. Un roman à acheter, à offrir, et à se faire dédicacer tout de suite !

Le livre à offrir à votre petite soeur en 1ère L

Charlotte, David Foenkinos – par Marie Zafimehy

Prix Renaudot et Goncourt des lycéens, Charlotte est le treizième roman de David Foenkinos. Il retrace la vie de la peintre Charlotte Salomon et son destin tragique de génie incomprise, dans un style fluide et léger. Après chaque phrase, il passe à la ligne comme pour aérer ce récit si lourd à porter. Jeune fille juive qui grandit dans l’Allemagne nazie, elle atteint l’âge de vingt-six ans, enceinte, lorsqu’elle est déportée et internée dans un camp. Lorsqu’elle réalise ce à quoi elle est destinée, elle écrit une autobiographie, Vie ? Ou Théâtre ?, matière première de l’œuvre de Foenkinos. Il décrit tout au long de son roman son obsession pour la peintre, pour ce personnage fascinant, qui a littéralement bouleversé sa vie. Un fantasme qui finit par déteindre sur le lecteur.

Laisser un commentaire