Vie du campus

Les Fils d’Arcueil ou de l’émulation

filsdarcueil.jpgÀ quelques jours du MonarCrit’, LaPéniche est allée à la rencontre des deux chefs Ultras, Alexandre et Alexis, pour tout savoir des Fils d’Arcueil (attention, interview à prendre au second degré).

Si François Mitterrand avait un jour exclu pendant 20 minutes de répondre aux questions du Figaro parce que le journal refusait de lui payer deux pintes-frites au Basile, il est probable que sa carrière eut connu un terme précoce. A croire que les Fils d’Arcueil, eux, sont habitués à souffrir de précocité, ou du moins ne se préoccupent pas de carrière. Car c’est un plaisir dont ils ne se privent pas avec LaPéniche. Alors sont-ils un simple groupe de sauvages bons à dire « fist » tous les trois mots et à faire des coloriages noirs et jaunes ? En ouvrant le vrai carnet de leurs « confessions intimes », tout semble prouver le contraire.

Par une nuit d’automne, 20 vaillants cœurs, les plus purs de leur espèce, ont été admis par les oracles à un adoubement qui a vocation à être chaque année plus convoité: il étaient acceptés au sein de la loge des « Fils d’Arcueil », après un rite initiatique que les plus profanes osent encore appeler « sélection ». Comment ? Ne songez même pas à le savoir. Ose t-on demander comment Jésus a sélectionné ses 12 collègues ? Ce sont là des questions qui ne se posent pas. Il s’agit d’une vérité supérieure, intime, réservée aux âmes audacieuses. Oui, un secret aussi bien protégé que le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Fukushima. Après une séance d’intégration obligeant chaque nouvel Ultra à « fister » un poulet, le groupe était définitivement soudé. Que les couples en difficulté en prennent de la graine: il savent désormais comment sceller un lien « éternel ». Éternel, car attention à ne pas croire que ces quelques loups pactisent juste pour un CDD le temps de leurs études: les Ultras, c’est une fraternité « jusqu’à la mort ».

UltrasEt à vrai dire, on ne sait plus où placer les Fils d’Arcueil sur l’échiquier politico-spirituel entre la Ligue Communiste Révolutionnaire et le Grand-Orient de France. Bien sûr, on a là une communauté indivisible, supposée solidaire jusqu’à la moelle du coccys, « une grande famille » déclarent même Alex et Alex, avec cette touche de Patrick Sébastien qui les habite tant. Ajoutez un certain goût pour les rites et les secrets, et vous êtes dans le mystique. Cependant la quasi-absence de hiérarchie, le charisme des leaders, le statut hybride du mouvement, le « léger » penchant pour les coups de force et la propagande, nous ramènent à l’évidence aux fondamentaux de la formation d’Alain. On retrouve d’ailleurs aussi chez les Fils d’Arcueil le culte des Pères Fondateurs, Ultras honoraires à perpétuité, dont l’esprit plane toujours sur ce qui n’est que la troisième génération d’ultras. Nos compagnons abeille-GIGN ne se sont en effet formé qu’il y a trois ans, et parviennent enfin cette année à la « structuration et l’aboutissement », doublés de la reconnaissances de leurs « paires ».
Voilà pour l’ambiance du groupe, il s’agirait maintenant d’en connaître la raison d’être. Quelques Provinciaux désorientés voire quelques Parisiens mal informés auraient vite fait de prendre les « Fils » pour une bande tout juste fréquentable ou débilitante passant son temps à violer des écrivains en chantant Franck Sinatra ou à faire des batailles de caca dans des tonneaux de Koenigsbeer. Au grand dam des intéressés, qui expliquent en avoir ras le flan d’être assimilés à un archétype exagéré dès qu’ils ont le malheur de se présenter comme Ultras. Le seul et unique but des ultras est d’être les meneurs de l’équipe de supporters parisiens au Crit’ en faisant tout pour gagner ainsi ce dernier, et plus largement de soutenir Paris lors de tous les matchs de l’année. Il n’est pas requis d’être sale, méchant, ou bourrin: l’ambiance voulue est essentiellement cordiale. Tout le reste, c’est du second degré. « Les gars agressifs, c’est ceux qui connaissent pas le Crit’ » expliquent les deux lieutenants entre deux frites. Que les IEP le comprennent : le Crit’ n’est pas une bataille de parisiens à mèche contre des paysans, mais bien de Sciences Po contre les IEP. Bref, tout ça est un vaste jeu, et les Fils d’Arcueil, éternels incompris, se veulent principalement une unité sportive.

Alors qu’est ce qu’on demande au mec plus Ultra ? Du courage, du courage, du courage, et aussi de l’inventivité, de la spontanéité, et une motivation implacable. Mais en tout bien tout honneur. Faut il être psychopathe ? Faut-il boire tous les matins un verre de salive de ses camarades ? Faut-il posséder un corps et des attributs répondant aux standards du vendredi soir sur TMC pour les exhiber à plein temps ? Nein! Quand diable le comprendrez vous, « la qualité d’un Fils ne se mesure pas à l’aune de son pénis mais de sa bravoure », affirme Alexis avec la magnifique rhétorique d’un d’homme d’Etat. Pire, depuis toujours (surtout depuis 3 ans) il existe des Filles d’Arcueil, bien que le grand Alexandre tienne tout de même à ce que tout le monde sache bien « qu’il a des burnes ».

Dans une dynamique sacrificielle, les deux meneurs de cet exécutif bicéphale vont même jusqu’à expliquer qu’on ne retire aucun bonus social à être ultra, et que c’est au contraire un statut lourd à porter car on y est assimilé quoi que l’on fasse. Contrairement à la légende officielle, il n’existe par exemple pas de « free pass » offrant aux Fils d’Arcueil des crédits gratuits sur la consommation de PomPoms. Les relations entre les deux instances sont presque monacales, et vous êtes priés de garder pour vous le fait que certains Fils d’Arcueil sont même, à leur heures perdues, des PomPom Boys. Décidément, entre les deux chefs qui entretiennent une relation de proximité intrigante, la présence de femmes au sein du groupe, et le travestissement PomPom, on en viendrait presque à douter de la virilité de nos Ultras. Mais nos interlocuteurs affirment que leur hétérosexualité n’a jamais été ne serait-ce qu’ébranlée par cette promiscuité.

FILS D'ARCUEILVoilà pour l’essence, passons maintenant à l’expérience Ultra. Le Crit’ est à l’Ultra ce que le 22 avril 2012 est à Nicolas Dupont-Aignan: les Ultras, c’est un gouvernement du Crit’ par le Crit’ et pour le Crit’. Un travail de longue haleine toute l’année grâce à la propagande, un travail de court terme avant le Crit’ de préparation matérielle, et enfin l’apothéose pendant l’événement lui même, avec l’action de terrain. Pour la première fois depuis jamais, les Fils d’Arcueil ont cette année tenté et s’apprêtent à réussir ce qui il y a encore quelques années aurait semblé être une utopie: le Tour de France des Ultras. Depuis un mois, vos ambassadeurs en slip jaune effectuent des « descentes » (on retrouve l’influence de l’imaginaire gendarmesque), dans chaque IEP de province. Armés d’une vieille chariote, d’un conducteur douteux et de leurs tenues ras-la-nouille, une poignée de masochistes partent se jeter dans la gueule du loup et provoquer nos collègues de province de manière plus ou moins fracassante. Aucun Institut d’Etudes Polémique n’y échappe. Et même si le succès n’est pas toujours au bout de l’autoroute, c’est là une sacrée performance dont vous pourrez bientôt admirer l’allure dans une vidéo à paraître sur le profil des Fils D’Arcueil, que ces derniers vous recommandent chaudement d’ajouter à vos amis. Parus ou à paraître également, une vidéo reportage Confessions Intimes « Je suis provincial et je suis convaincu d’être à Sciences Po », un remix de 300 (le film), et autre karaoké.

N’allez pas croire pour autant que les Fils d’Arcueil prennent au sérieux leur haine affichée à l’égard de la province, d’autant qu’il y a environ autant d’Ultras d’origine parisienne que de plumes sur les ailes de mon chat. Ils s’entendent bien avec la plupart des IEP, dont ils goutent la gentillesse légendaire, un peu bêbête mais toujours appréciable. Ce qu’un Ultra déteste, c’est les gens violents, ceux qui prennent tout au sérieux et n’ont dépassé le premier degré que dans le domaine de l’alcoolisation, à l’exemple de ces « débiles » d’Aixois.

Les Fils d’Arcueil sont aussi au cœur de la préparation concrète du Crit’: ils se sont récemment découvert une passion intarissable pour le shopping et le bricolage, et préparent avec un évident instinct maternel moult banderoles, chansons, costumes et autres accessoires qui assureront le rayonnement écrasant de la délégation parisienne cette année. Ils promettent de revêtir des costumes « hilarants », et entendent bien mener à terme leur objectif ultime: gagner le Crit’. Ils voient dans l’obtention du prix de l’ambiance par Paris l’année dernière un signe évident que Sciences Po a enfin réussi à se départir de ses tares médiévales de nation besogneuse et peu apte à faire preuve d’esprit CRITique, et estiment que leur œuvre n’y est pas forcément pour rien.

Alors cette année, dès le 25 mars, les Fils d’Arcueil placent de hautes espérances en vous: « À tous les parisiens qui ont leur pack Crit’, on les attend le vendredi au matin avec torches, fumigènes, canons à confettis, au bois de Vincennes pour accueillir les délégations qui débarquent ». Toute désertion sera punie, et vous êtes attendus en masse dès 8h tous les jours, car il n’est pas question de céder un gramme de terrain aux barbares. Cela a déjà coûté la vie à l’Empire Romain. Apprenons de l’Histoire, laissons nous porter par ces chevaliers du Crit’, et, comme disait notre général-consul favori, « le vrai caractère perce toujours dans les grandes circonstances ».

les fils d'arcueil piscine molitor

41 Comments

  • belstaff jacket

    It does not follow that because we do not subsidize smoking, we should not regulate unhealthy activities. Costs and savings are not the only variable. The fact that obesity creates costs is merely an additional reason to regulate it, not the only one. The main reason is its danger to an individual. You are dismissive of subsidizing smoking precisely because of this moral intuition. 059921cmyqje

  • Petite 1A

    Moi ils me font rigoler. C’est des chics types. J’ai même discuté avec un une fois, eh ben je crois bien qu’il était intelligent.

  • Blop

    Il n’y a pas que les boulogne boys qui soient ultras, et quant à les comparer à des fascistes bravo pour l’amalgame. Pour avoir connu des professeurs de lycées prestigieux qui ont participé à la conception d’une fameuse banderole, c’est assez drôle de voir qu’ils se justifient de la même manière »mais non on est culturés hein, faut pas croire qu’on des beaufs, c’est juste qu’on aime les éructions en groupe lorsqu’il s’agit de traiter les autres de pédé, c’est tout, t’es pas drôle enfin, c’est au second degré je te dis ». il faut croire que l’esprit critique n’est pas ce que les fils qui se prétendent « ultras » cultivent le plus. tout le monde est libre de faire ce qu’il veut dans son coin, dommage qu’à cet âge là on fasse toujours mumuse comme un minot d’une quinzaine d’années plutôt qu’une activité enrichissante. Et pour l’humour que ça inclut, n’oublions pas que l’autodérision est l’une des première qualité requise pour le pratiquer.

  • Thomas Lazare

    Je le dis : j’ai versé une larme. Non pas d’émotions mais bien de rire. Les fils d’Arceuil ou peut être les ultras les plus inexistants du Crit (vendu) 2011 si l’on fait exception des ultras de sciences po Trifouilly-les-Bains. Néanmoins force est de reconnaitre le génie créatif pour s’inventer une « existence ». Et ce Crit ! Que dire ? Si ce n’est que ce fut vraiment beau ! Une hypocrisie sans faille, un jeu théâtral tout bonnement époustouflant qui mêlait surprise et euphorie lors des « victoires » parisiennes (je salue et m’incline devant la performance), une équité numérique qui atteste d’un fair-play incommensurable (une fois n’est pas coutume vous n’étiez « que » 4fois plus que chaque délégation)… Je le dis et je le pense : rarement comédie n’aura été mieux jouée. Vraiment. Seul point noir : les résultats. Parce que ne nous voilons pas la face, gagner les pompoms plus le Crit, franchement tant que vous y étiez vous auriez pu prendre le prix de l’ambiance ! C’était offert avec ! Pour un Crit acheté, le prix de l’ambiance est offert ! Là franchement, vous n’avez pas été très fins… En plus chez vous, devant papa et maman, ça en aurait jeté à mort ! Bref. Les gars continuez comme ça, « vous avez des burnes », « du courage » alors banzaï !

  • Antonin Toki

    Je me fous de l’interview, et du reste, mais juste merci à Jésultra pour le copyright, ça fait toujours plaiz, je te passerais la moitié de mes royalties.

  • Antonin Toki

    Je me fous de l’interview, et du reste, mais juste merci à Jésultra pour le copyright, ça fait toujours plaiz, je te passerais la moitié de mes royalties.

  • OcCritan

    Y U NO SHOW US UR LOLCRITS ?

    Bon et sinon les enfants, on vous attendait lundi. Même qu’on est allés en amphi juste pour vous. DECEPTION.

  • bernard

    Il serait temps de passer au delà de
    1. Ouh ils sont très copains = homo ?
    2. Ah noon HEUREUSEMENT, ils sont hétéro, j’ai failli avoir un doute.
    C’est inutile, ça peut être vexant et c’est lourd … Je ne sais qui des FA ou d’adrien il faut blâmer mais voilou, sinon l’article est juste cool, les FA s’amusent comme ils veulent, ce qui ne veulent pas aller au CRIT n’y sont en aucun cas FORCÉS et n’ont qu’à s’amuser autrement sans aller dire pour autant que les FA sont des boulognes boys ou des gros beaufs en furie dégueulasse
    non ?

  • alex

    Mais les 1A ça compte pas. Ils ne sont pas encore sortis des jupons de maman et n’ont pas osé les huer! Nous nous étions bien plus chaud.
    Je crois que le terme à retenir de ce passage est bien « déception »…

    Enfin, à dans 3 jours!

  • Fils

    Alex,

    On vous a envoyé les Filles d’Arcueil qui n’ont pas démérité en n’hésitant justement pas une seule fraction de nano-seconde à aller à la chaire, monter sur les tables de l’amphi de 1A le matin et les provoquer. Pour la réunion crit à 13h, elles sont effectivement passées dire kikoo et rien de plus. Mais l’Histoire retiendra que 2 Filles d’Arcueil ont suffit pour imposer le respect à un amphi de Bordelais stoïques et silencieux.

    Au plaisir d’une choune dans 3 jours !

  • alex

    Ceci dit la descente à l’IEP de Bordeaux a été très décevante
    Vos FA ont franchement manqué de courage: ils sont resté en haut de l’amphi, ont vaguement dit quelque chose dans un mégaphone, puis sont partis
    Ils auraient pu aller à la chaire! Nous étions en pleine réunion Crit’, on était chaud pour les recevoir

    C’est dommage!

  • Ultra Chambord

    Dans tous les cas, avant qu’un provincial porte ses couilles et vienne montrer ses petites fesses à Paris, on peut encore attendre un siècle, le temps que la voiture arrive chez eux.

    Parce que, à part une bande de bisounours lillois venus coller des autocollant BIM et un noblion bordelais sapé comme un parisien qui profite d’une visite chez papa-maman pour nous menacer sur des feuilles A4, on n’a pas vu grand chose.

    Si c’est en postant des commentaires qu’on devient Ultra en province, rien de très glorieux à l’horizon.

    Intervention réussie ou pas, là n’est pas le problème.

    Provinciaux, passez à l’offensive et on parlera d’égal à égal.

    « C’est en fistant qu’on devient Fils d’Arcueil »

    Soyez prêts pour le Crit.

    HAOU!

  • Alexis Aulagnier

    Les lyonnais, demandez juste votre réaction avec celle des Lillois, des Rennais ou des Strasbourgeois et on en reparlera de votre bon esprit.

  • un des 10 dénués de second degré

    Cher Alexis,
    Tu conviendras que ton petit numéro (ou celui de ton collègue) était particulièrement pitoyable. Il n’y a pas à remettre en cause votre TDF. Vous nous surprenez, vous repartez avec votre vidéo, c’est gagné, pas de problèmes. Mais le jeu consiste juste à ne pas se faire prendre, et là, ça coince.
    Et une fois pris, le jeu consiste à ne pas se pisser dessus. Et là ça coince.
    Si on n’avait pas de second degré (comme ces débiles d’aixois (là-dessus, on se comprend)), tu serais reparti à poil, et sans ton joli appareil.
    Animés par notre second degré, on te propose une alternative, mais là, insulte suprême pour le groupuscule que tu es censé représenter, tu n’assumes pas et fous ta cagoule. Avec toi, c’est tous les fils qui sont agenouillés devant nous.
    Alors sors ta vidéo, qu’on aurait pu t’enlever comme on aurait voulu. Mais rappelle toi que t’as perdu, et que dans ce cas là, il faut le faire avec classe, c’est ça qui distingue l’ultra du supporter lambda.
    Sur ce, à très bientôt, ici à Lyon, on craque, on est en manque de CRIT.

  • Vu

    très drôle le débat

    FA : on est des gros beaufs mais on peut être raffiné si on le souhaite
    Non FA et autres parlementaires : on est des gens raffinés mais nous aussi on peut être cools quand on veut.

    les deux se projettent dans ce qu’ils auraient pu être s’il n’avaient pas fait ce qu’ils ont bel et bien fait, bref belle fuite en avant les gars.

  • Alex

    La référence sur l’hétérosexualité est l’oeuvre de l’auteur de l’article et non des Fils. Et il me semble que tu n’as pas saisi cette blague qui en fait nous tournait en dérision.

    Idem pour les références aux activités des Fils.

    T’as du mal lire l’article (ou être un trou de balle) pour ne pas comprendre le second degré et de l’article et des Fils, qui, contrairement à ce que tu dis, ne s’apparentent pas à des Boulogne Boys (on va au crit pour supporter certes, mais aussi et surtout se marrer avec 3000 criteux, pas pour lancer des chants fascistes).

  • attaché parlementaire qui a trop le seum

    Vos activités sont les mêmes que celles de n’importe quel décérébré de base membre des Boulogne Boys mais vous le faites avec toute l’arrogance sciencespiste habituelle (on fait pas que crier et chanter et boire des binouzes, nos membres écoutent de la musique classique et font du théâtre merde, cf vos magnifiques commentaires de justification). Et puis, bien entendu, toute personne qui vous critique ne peut être qu’un attaché parlementaire frustré de ne pas réussir à pécho une pompom (ou, comme dirait ma petite soeur sur son skyblog « c dé rageu i son jalou lés tomB).

    J’aime votre mentalité les mecs, changez pas. Et surtout restez bien hétérosexuels, puisque visiblement vous tenez à l’affirmer haut et fort à chaque occasion (on ne sait jamais).

  • Putultra

    Et même des sportifs de haut niveau.

    L’essence même d’un Ultra, m’a un jour dit une vaillante FA à l’instant précedant une descente en amphi provincial, c’est de n’avoir peur de rien, et surtout pas du ridicule. Le reste, c’est pour les grands coincés conceptuels, pas pour des criteux.

  • Le Professionnel

    Ainsi que le VP de LaPéniche, des gens engagés en politique, des scouts, des mentions cum laude, des gens qui parlent plus de trois langues, des gens dont le père a le bras long, et un Professionnel.

  • Klaus Rosemblum

    Personnellement je revendique le fait d’être un beauf Penisophile en slibard, je vois pas le problème

    Théo, tu as oublié que nous avons dans nos rangs le fils de l’actionnaire majoritaire d’Areva

  • Théo à Lolwut

    Lolwut, mon petit, tu es un concentré de clichés. Nous avons dans nos rangs le responsable Ciné-club du BDA, un comédien de Rhinocéros, le Respo musique classique du BDA, un des créateurs de SciencesPo pour l’Enfance et surtout, le champion de France 2009 de Tekken, si c’est pas la preuve que nous pouvons êtes distingués, tolérants et à la hauteur de notre belle école.

    Simplement, tu conviendras qu’il y a à Scpo une concentration anormalement élevée de gens pas très funs, voire carrément prétentieux, snobs, carriéristes, bref qui ont grandi un peu trop vite et tout ça peut être parfois déprimant pour l’étudiant lambda, qui n’est même attaché parlementaire (le loser).

    Donc, non nous ne sommes pas la « honte des étudiants  » mais de farouches défenseurs du CRIT, unique bol d’air et de kellogs de cette école pas très fun. Alors oui, nous revendiquons fièrement ta description en nuançant seulement, si nous sommes des beaufs vulgaires, nous pouvons être aussi humaniste et poète maudit à nos heures perdues.

    Preuve que nous ne sommes pas des fresheuuuurs, on sait très bien que certains étudiants, aigris et déjà vieux- à l’image de ta réaction indignée (allez tu lis Hessel et vote Royal ?), nous méprise mais franchement, rien à foutre, on se marre bien et je t’invite à venir nous rencontrer à la Piscine Molitor. On ira au KFC ou au grec et après on fera des blagues scatophiles en buvant des binouzes, ce sera chouette !

    PS: être un loser est un art de vivre, je te défie d’y arriver. Winner.

  • Alexis Aulagnier

    Eh CUL, d’une part attends de voir la vidéo et d’autre part, en effet on ne fait pas le fier quand on est seul, entouré par dix guignolos énervés dénués de second degré dont un qui t’arrache ton appareil photo des mains.

  • CUL

    C’est bien de se pisser dessus en faisant les gros méchants dans la rue.
    On fait moins les malins quand on vient à Lyon hein ?!
    Votre «  » » » »leader charismatique » » » » » peut en témoigner

  • jeannot

    Ecoute moi bien face de pet, les Fils d’Arcueil sont des meneurs, relis Kandinski et tu comprendras que l’avant-gardiste est par essence incomprendu et qu’il doit supporter risées et quolibets. il n’en reste pas moins que le futur te prouvera qu’ils sont dans le vrai (et dans a mère aussi).
    Les Fils d’Arcueil n’ont par ailleurs aucune blague sur le « caca », tout d’abord car le caca est une réalité au même titre que le kebab, et donc qu’on ne blague pas avec ça, mais aussi parce que le caca c’est délicieux.
    Enfin, je suis vraiment content que des mecs comme ça existent pour nous montrer le chemin, mais dis moi toi, tu souffres d’un défaut de popularité vraiment poussé pour dire que les Fils d’Arcueil sont « populaires » non ? Tu voulais choper une pompom mais elle t’a repoussé(e) à cause de problèmes d’herpès ? Condoléances…
    Mais en fait j’aurais très bien pu seulement répondre à ton post : lolwut

  • lolwut

    On peut être sincères 2 minutes? Ces mecs sont juste la honte de la plupart des étudiants. Non pas que l’on soit farouchement opposés à l’humour puéril, non pas que la vue de mes en slip nous répugne, mais les F.A. sont juste des gros beaufs à la vulgarité franchement lassante…
    Visiblement, de leur coté, ils sont carrément fier de ce qu’il font et se sentent trop populaires parce que 3 pompoms rigolent à leurs blagues sur le « caca », mais au fond, ce sont quand même des bon gros losers.

  • Un nolife du critlol

    Fils Valise > eh bien je ne sais pas si vous êtes geeks ou non, mais en tous cas ya des gens par chez vous qui n’ont absolument rien compris au concept de meme. Mais enfin la péniche m’a fichtrement rassuré en affirmant votre hétérosexualité rayonnante, il ne manquerait plus que vous soyez des gays sans amis comme nous (http://24.media.tumblr.com/tumblr_l… , http://30.media.tumblr.com/tumblr_l…) , j’en aurais été fort peiné ! 😉

    Bisou les copains !

    ps : c’est quand que vous postez le lien de votre tumblr sur le mur du monarcrit ?

  • Fils Valise

    Cet article est un tissu de mensonges. Etre fils donne tellement droit à des tickets-restau de pompoms’. Même qu’une fois j’en ai smacké une.

    Dommage qu’il ne soit pas précisé que les Fils sont aussi probablement la plus grosse communauté geek de pipo, n’en déplaisent aux haters du lolcrit (qui reste excellent).

    Coucou maman si tu lis cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.