A la une,  Actualités,  Vie du campus

Le Grand Oral : 5 choses à savoir sur Agnès Buzyn

Ce soir, à l’occasion du deuxième Grand Oral, conférence organisée par Sciences Po TV, La Péniche, le journal des étudiants de Sciences Po et Sciences Polémiques, notre école recevra Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé.

Dans un contexte d’urgence de santé publique internationale décrétée par l’OMS (on ne présente plus le tristement célèbre Coronavirus), mais aussi d’élections municipales, de réforme des retraites et de grève des hospitaliers, la ministre est véritablement au cœur de l’actualité ! Pour bien préparer cette rencontre exceptionnelle, La Péniche vous présente 5 faits à connaitre sur notre invitée.

1- Née le 1er Novembre 1962, elle est la fille de Élie Buzyn, ancien chirurgien orthopédique à la clinique Saint-Marcel et de Etty Buzyn, psychologue et psychanalyste. Elle a elle même été professeur d’hématologie à l’hôpital Necker, comme quoi le fruit ne tombe jamais bien loin de l’arbre!

2- Elie Buzyn, son père, reçu la semaine dernière en tant qu’invité à Sciences Po, est l’un des derniers survivants de la Shoah et du camp de Buchenwald; un passé à la dimension historique et tragique qu’il partageait avec nous le 29 janvier 2020

3– Médecin de formation, Agnès Buzyn est nommée ministre des Solidarités et de la Santé au sein du gouvernement Édouard Philippe dès le 17 mai 2017. Elle a déjà une grande expérience au sein et à la tête d’institutions publiques liées à la santé et au nucléaire. Membre du conseil médical et scientifique de l’Établissement français des greffe, de celui de l’Agence de la biomédecine de 2001 à 2008 et du Comité de l’énergie atomique du CEA, elle a aussi présidé le Conseil scientifique de l’établissement français du sang, le l’Institut National du Cancer, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) et le collège de la Haute Autorité de Santé.

4- Femme d’influence et de pouvoir, on lui reproche systématiquement ses liens de parenté avec des personnalités célèbres. A une époque pourtant marquée par la montée des questions liées au féminisme et à l’inégalité entre les sexes, la ministre de la Santé est souvent injustement renvoyée aux statuts de ses époux (ex et présent) lors de ses nominations! Lorsqu’elle est nommée présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire; on raconte à voix basse (et même ouvertement) que le fait qu’elle soit alors mariée à Pierre-François Veil, fils de Simone Veil, qui aura été par deux fois ministre de la santé y est pour beaucoup… Quand elle est nommée ministre de la santé c’est l’inverse! Beaucoup craignent que son mariage avec Yves Lévy, médecin immunologique et actuel président-directeur général de l’INSERM la rende partiale.

5- Interrogée par RTL récemment, elle n’aurait pas clairement écarté la possibilité de se présenter à la mairie du 15eme arrondissement. La rumeur dit même qu’elle pourrait rejoindre la campagne de Benjamin Griveaux…

Saisissez l’occasion de lui poser la question en nous rejoignant ce soir à 19h15 en amphithéatre Emile Boutmy!

Ta dernière chance pour t’inscrire : https://www.sciencespo.fr/agenda/picasso/fr/event/Le+Grand+Oral+%232+%E2%80%93+Agn%C3%A8s+Buzyn?event=1938&fbclid=IwAR1zGSQBI1SGYUI9yD_p2gQEsFrEDUZmLCinbhI5aPhqXhUUFQAP6Cj34Mg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.