Vie du campus

Le goûter des Pipos

Besoin de glucides pour bosser au mieux, ou tout simplement pause gourmande, la cafet vous propose certaines petites douceurs… LaPéniche.net a dépêché de valeureuses rédactrices -prêtes à tous les sacrifices pour vous rendre service- afin de vous livrer un « guide » prenant en compte tous les critères possibles !

Douceurs en cafet

Alors que vous vous demandez s’il est bien sage de se laisser tenter, une délicieuse odeur se répand dans la cafet et achève de vous convaincre…de beaux petits pains au chocolat bien dorés viennent de sortir du four ! D’où l’utilité d’avoir toujours 0,85€ sur soi.

Plus nourrissant, mais plus rare, le délicieux brownie que l’on trouve maintenant dans les deux cafets. Bien qu’un peu plus cher que le pain au chocolat (1€10), il est plus haut placé sur la courbe de satisfaction que ce dernier… En effet, ce brownie est moelleux, chocolaté et beurré à souhait, ce qui lui permet de remplir à merveille son rôle : calmer nos estomacs criant famine. Plus rare que rare, la tarte au chocolat (dispo en cafet principale). Dommage car elle permet de compléter très agréablement un sandwich. Point noir à éviter comme l’A7 en août : le sablé, mou et sans saveur. Enfin, nouveautés de l’année, muffins, cookies et doughnuts : MIAM !

Voilà un petit tour d’horizon des meilleures affaires de la cafet, mais d’autres encore sont à votre disposition tels les palmiers, croissants, chocosuisses et autres tartes aux pommes.

Autour de Sciences Po

Marre de la cafet souterraine ? Envie d’un remontant chaud et agréable, mais pas celle de voir se présenter devant vous la misérable boisson chocolatée du Basile (et dont le prix vous fait passer toute envie d‘en reprendre par la suite) ?

Alors, laissez vos pas vous guider, ou le métro Odéon, (ou mieux encore le bus 63 qui passe à l‘angle de la rue Saint-Guillaume et vous dépose -grâce à l‘arrêt « Seine»- à quelques dizaines de mètres de votre destination de rêve) rue de Seine, où vous trouverez le bonheur absolu chez « Paul » : le chocolat viennois ! Une vraie merveille : une grande tasse de vrai-chocolat-bien-épais-fait-maison surmonté d’une bonne dose de délicieuse crème Chantilly, le tout saupoudré de poudre de cacao. Certains diront que 3,50€ c’est trop, mais rapport qualité/prix, LaPéniche.net n’a pas trouvé mieux. À déguster seul ou accompagné de milles et une choses (tartes, crêpes et pâtisseries aussi bonnes les unes que les autres). Trop beau pour être vrai ? Oui, il n’existe pas de carte de fidélité !

Pour un petit creux dans Saint-Germain des Prés vous disposez de nombreux autres endroits paradisiaques. Côté glaces, la valeur sûre se trouve évidemment chez Häagen-Dazs, vous trouverez d‘ailleurs une boutique en face de chez Paul. Pour plus de fantaisie, de parfums orgasmiques et de calories, rendez-vous chez Ben & Jerry’s, rue du Four à deux pas de Sciences Po. De délicieux muffins et brownies vous attendent chez Lily brownie, où sont tout particulièrement recommandés leurs jus de fruits aux parfums de rêve -tralala pour les papilles. Enfin, pour les économes en énergie humaine, les super brownies du Basile.

Bon appétit !

18 Comments

  • fabrice

    C’est vrai que sans lapéniche on aurait jamais su que la cafet servait du chocolat chaud, ni que Paul était un excellent patissier/chocolatier, ni que Ben and Jerry’s servait des glaces (le ptit scoop de cet article) …
    Merci LaPéniche de cette aide si précieuse !

  • Joris

    Claire, Claire, Claire !!! Je te bénis toi et ton site (enfin c’est surtout celui de Laurie, madame la Président, oh gloire, prospérité et grande miséricorde???). Merci pour tous tes conseil précieux qui je le sais, t’ont demandé un travail énorme et insupportable. Je rajouterai simplement que le chocosuisse peut se consommer en cas de grosse flemme d’aller jusqu’à la rue du Dragon. Dans mon cas, j’alliais souvent les deux. Un mélange orgasmique !!!

  • Aglae

    Tant qu’à aller à Odéon, faites un tour à la Pâtisserie viennoise de la rue de l’Ecole de médecine… Ca change de Paul, c’est absolument indescriptible, le chocolat viennois est un VRAI chocolats viennois, et on déjeune pour pas très cher en finissant par une forêt noire ou tout un tas d’autres merveilles en chocolat.
    Les mecs, c’est rempli d’étudiantes de Fénelon et de la Sorbonne 🙂

  • Chayma

    et bah ça c’est trop le genre d’article qui me sert à moi!
    Witold te plaint pas : le Mocaccino, c’est mmm…indescriptible! bien meilleur que le capuccino (‘mérite même pas de majuscule, nah!).

  • Charles

    Elsinore, je ne sais pas en quelle année tu es, mais sache que beaucoup d’étudiants ont du mal avec ces choses débiles comme tu dis en arrivant à sciences po, et vraiment dans la vie de tous les jours, honnêtement, on se préoccupe autant de savoir ce qu’il se passe dans la direction de sciences po que de la manière de se connecter sur ton entg ou encore de déstresser. Et si tu trouves que ça ne te sert à rien, je le conçois très bien alors dans ce cas-là tu regardes la rubrique dans laquelle a été écrite l’article (série Bons Plans rentrée dans ce cas-là) et tu ne le regardes pas pour laisser aux autres le plaisir de le lire.

  • Elsinore

    Non je trouve que la plupart des articles sont tres bien et et permettent vraiment de se tenir au courant de l’actualité de Sciences Po.

    Et c’est d’autant plus dommage de tomber sur des posts qui ont l’air d’etre écrits par des enfants de 12 ans pour des lecteurs de 12 ans. Il y a celui-ci mais je me rapelle d’un autre sur les sandwichs autour du 27 et d’un autre encore plus… bete qui t’expliquait comment se logger dans son ENTG. Franchement…

    Si au moins c’était écrit au 2nd degré ou que c’était particulierement spirituel mais je trouve que ca ressemble juste a une circulaire interne de Sciences Po destinée au débiles légers.

    Apres je suis peut etre moi-meme un vieux con reactionnaire. Mais voila, je trouve ca dommage par rapport a la qualité globale du site.

  • Witold

    A noter également que la machine à café (celle qui est sur votre droite lorsque vous rentrez en cafèt, à côté de la fontaine) vous délivre un mocaccino lorsque vous avez demandé un capuccino.

    My two cents.

  • Charles

    je rêve où t’as oublié le chocolat chaud de la cafèt? c’est honteux claire, comment oses-tu après tous ceux qu’on a dégusté ensemble en potinant? Claire, ton travail laisse à désirer. Je suis déçu, je pleure chez moi.

  • QSA

    Je me permets quelques commentaires…

    Tout d’abord, sauf erreur de ma part, la tarte au chocolat est disponible (mais rare dans la seconde) dans les deux caféts, et pas seulement dans la principale 😉

    Ensuite, peut-être devrions-nous évoquer le Chocosuisse. Le Chocosuisse c’est une institution ici; c’est aux viennoiseries ce que le Boutmy est aux amphis. Le top quoi, THE pâtisserie. Pourquoi? Il est écoeurant, suitant de gras, bourratif mais procure un plaisir certain aux Pipos affamés. Les deux étant d’ailleurs sans doute liés…

  • Claire D

    C’est exactement ça !

    Elsinore, personne ne t’oblige à lire les articles -ni même à venir sur LaPéniche.net-, il y a un titre et un chapeau, si ça ne t’intéresse pas, tu passes ton chemin, point.

    Sinon, pour ceux qui comme Lucille ne réduisent pas la vie à Sciences Po qu’à des conférences, j’espère que cet article vous permettra de passer du bon temps avec vos amis !

  • Lucille

    Je ne trouve pas que ce soit un article "idiot". LaPéniche.net a pour but de faciliter la vie des étudiants à Sciences Po en leur donnant tout un tas de trucs et astuces. Enfin en tout cas, c’est comme ça que je le perçois, je me trompe ? Donc pourquoi pas un article sur le goûter, ça fait partie de notre vie à Sciences Po après tout… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.