La Péniche 2008-2009 : nouvel équipage

La dernière assemblée générale de La Péniche de cette année universitaire a eu lieu vendredi 27 juin au Basile. J’étais assis pas très loin et tandis que je hélais le garçon pour qu’on me serve un bien mérité breuvage, on a cru en me voyant lever le bras que je me proposais au poste de secrétaire. Un quiproquo aussi cocasse étant difficile à démentir, j’ai accepté de bonne grâce le poste et me retrouve à vous résumer ce qui s’y est dit.

Le thème de cette Assemblée c’était la passation de pouvoir. Au revoir et merci au bureau de cette année qui va s’éparpiller à travers le monde. Laurie, Lauren, Bénédicte et Thomas quittent le bureau de La Péniche au terme d’une année de clapotis et de tempêtes à bord de notre bien aimé webzine. Merci pour tous leurs efforts, ce n’est pas si facile que ça de conduire une péniche.

La nouvelle capitaine c’est Valentine. Elle a déjà un pied bien marin puisque avec Laurie, c’est elle qui l’année dernière avait lancé le magazine de La Péniche, petit frère du journal tournée vers la vie hors de Sciences-Po. Dans la mesure où il y a une vie hors de Sciences-Po.

Voici la composition du nouveau bureau :

Valentine Bruneau d’Artois, présidente
Fanny Buisseret, vice-présidente
Antoine Hardy, secrétaire général et responsable des relations publiques
Cécilia Pol, responsable de la communication, du recrutement et des soirées
Justine Bouyssou, trésorière
Sophie Maigne, rédactrice en chef

La Péniche a déjà deux ans. On ne plaisante plus. En deux ans, nous avons défini des lignes de conduite desquelles nous ne comptons pas nous détacher. La Péniche a pour mission d’aider les étudiants à s’orienter et à comprendre le système Sciences-Po, retransmettre les dernières nouvelles et présenter ceux qui font vivre notre belle institution. C’est aussi un lieu de débats, grâce aux réactions des lecteurs. Le magazine de son côté est un relais culturel qui se veut le plus ouvert d’esprit possible, où on peut agrandir sa culture de la céramique yougoslave au hard rock togolais. Enfin, le mot d’ordre reste le même : impartialité. On ne s’engage pas politique ou religion sur La Péniche. Voilà pour ce qui ne changera pas.

Promis de nouveaux articles, dans de nouveaux styles, avec de nouveaux journalistes, une rupture saillante dans une continuité plane, voilà plein de belles promesses qui laissent rêveur, je ne vous en dit pas plus. C’est formidable.

En plus d’être un webzine, La Péniche est aussi une association. Le nouveau bureau tient à faire rentrer La Péniche dans la vie associative par la grande porte. Pour cela, il nous faut des moyens. Et donc des sponsors. Qui sera le mécène de La Péniche ? Des mutuelles étudiantes aux multinationales du luxe, cette question m’empêche de dormir et il faudra bien qu’on y réfléchisse.

Avec ces moyens, La Péniche pourra se faire connaître par des happenings ou en organisant des soirées avec d’autres associations, qui pourront se faire connaître sur notre journal. Le BDA, le BDE ou les associations culturelles et identitaires, nous sommes ouverts à n’importe quel partenariat, à l’exception bien sûr des associations politiques et religieuses.

Derniers petits détails : La Péniche est aussi là pour immortaliser vos petites bouilles d’ivrognes pendant les soirées. Merci à Charles qui s’y est collé toute l’année. À l’affût des clichés compromettants, présent à toutes les soirées, en possession d’un instrument de gloire auprès de tous les étudiants narcissiques à qui il offre de revivre des instants de pur bonheur, le photographe de La Péniche n’est pas un paparazzi, c’est un demi-Dieu. Ô toi qui me lis, viens rejoindre le Panthéon des grands hommes et reprends le flambeau photogénique.

Mais si jamais malgré toutes les mises au point tu restes un être désespérement flou, il y a beaucoup d’autres cabines dans notre yacht de l’information. À La Péniche plus on a de monde, plus on est heureux. On est déjà super heureux mais on voudrait l’être encore plus. Alors si tu veux nous rejoindre, contacte un membre du bureau.
Pour devenir journaliste, n’hésitez pas à nous contacter pour connaître les postes disponibles ou à nous proposer un article sur ce qui vous intéresse, tant à Sciences Po qu’ailleurs. Un tournant de ta vie à amorcer je ne dis que cela. Un temps fort, une inoubliable transatlantique !

Sur cette envolée lyrique des plus aguicheuses, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de très bonnes vacances et à vous rassurer une dernière fois, La Péniche continuera de voguer l’année prochaine. Bon vent à tous comme l’aurait dit le présentateur de Thalassa si on lui avait demandé le mot de la fin ce qu’on s’est bien gardé de faire car c’eût été du dernier des ridicules.

Image: Lea Schmidt.

9 réflexions au sujet de “La Péniche 2008-2009 : nouvel équipage”

  1. Reste à savoir si tout cela créera quelque chose d’un peu moins niais et bête que les deux précédentes années.

    Vu la composition du bureau, il ne manque plus que Casimir pour que tout cela sombre dans la bêtise la plus abyssale

  2. Tout à fait, 7 membres dans le bureau pour une cinquantaine de membres à la péniche, tu as tout à fait raison ! T’en as d’autres des comme ça?

  3. IVV: Comme indiqué ci-dessus, cet article a pour objectif de présenter le nouveau bureau de LaPéniche.

    Bien souvent au sein d’un bureau, chacun a un poste.

  4. Oui, le photographe de LaPéniche.net est un demi-dieu, une icône de Sciences Po… on vous demandera votre numéro de téléphone, on essayera d’arracher votre T-shirt dans la rue, on vous suivra en groupe dans la cafétéria… Et vous pourrez avoir des photos exclusives des moments peu reluisants de la soirée et faire chanter les gens pour que vous gardiez le secret… Qui a dit qu’être photographe de LP n’était pas génial?

    En tout cas, je kisse la nouvelle équipe et leur souhaite de voguer sereinement sur notre péniche préférée!

  5. Un énorme bisous marin à vous tous et courage pour cette année que vous allez passer à la barre!
    Moi je ne regrette pas un moment de l’année passée dans le bureau, quelques frustrations, mais quand on tient la barre en équipe, y’a des rapports de force pour décider du cap….
    De la neutralité qu’ils disaient, de la neutralité (ce mot m’a toujours incommodé) ^^
    A très vite j’en suis sûr!!

  6. Bravo à LaPéniche.net pour sa couverture webzinistique de cette année riche en annonces et nouveautés.
    Puisse-t-elle voguer de plus belle pour une nouvelle année et bon courage pour la nouvelle équipe !

Laisser un commentaire