Vie du campus

L’ivresse et le Flacon nous enivrent…

SONY DSC Pour la deuxième année consécutive l’association L’Ivresse et le Flacon vous invite à découvrir le marché du luxe et de l’art, à Sciences Po. Retour sur un association sujette aux clichés et aux spéculations, qui est pourtant porteuse d’un projet intéressant.

Lorsque l’on m’a envoyée réaliser l’interview de l’association des produits de luxe de Sciences Po, ma première réaction a été de me lamenter sur mon sort en hurlant à l’injustice et à l’acharnement hiérarchique. Qu’aurais-je pu tirer de fashion victim élitistes ? Comme la plupart des étudiants de sciences po, j’avais une idée vague et stéréotypée de ce que pouvait être cette association.

Les deux responsables de l’association ont pris de leur temps pour répondre aux questions de LaPéniche. Ils se définissent comme “ une association qui a pour vocation de faire découvrir le marché de l’art de la mode et du luxe aux étudiants de Sciences Po”. Ils affirment que leur “but est sérieux” et qu’il s’agit “d’organiser des conférences avec des professionnels”. Ils m’expliquent qu’ils mènent plusieurs projets de front comme “proposer des visites d’exposition et de vernissage, au Musée de la mode et des arts décoratifs”, par exemple. L’année dernière, ils avaient organisé une visite guidée dans l’espace culturel Louis Vitton suivi d’un cocktail. Ils comptent renouveler “les rencontres de grands professionnels comme le directeur général d’Hermès, Christian Blanckaert venu l’année dernière”, ainsi que les défilés et les expositions photos.

Pour cette année , ils comptent multiplier les projets pour renforcer leur association au sein de Sciences Po, se focaliser “sur le marché de l’art” et multiplier les conférences. Ils veulent également parler du marché de la joaillerie de luxe, en organisant des rencontres avec les professionnels de Cartier et Van Cleef et Harpel.

Ils ont décidé de créer cette association dans le but de sortir des clichés du luxe. Ils admettent pourtant qu’il ne sera pas possible pour autant de démocratiser le monde du luxe qui reste “un milieu fermé”. Ils se placent dans la politique de Sciences Po de se rapprocher du marché du luxe, en ouvrant une section “produits de la mode et du luxe” au sein du master marketing.

Ils finissent par des considérations plus généralistes sur le luxe: “ C’est un domaine qui relève de l’exigence et du perfectionnisme qui représente une ouverture sur le monde”. En bref, une association qui cherche à ouvrir un marché fermé, en vue de faire profiter aux étudiants de Sciences Po d’un milieu méconnu.

L’Ivresse et le Flacon vous attend au 13 rue de l’Université pendant la semaine de reconnaissance des associations. Pour plus d’information: allez sur Facebook, leur groupe ici.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.