Vie du campus

L’Eurocup 2009, du jeudi 7 au dimanche 9 mai

image003.jpgL’AS fait débarquer à Paris une horde de sportifs venant des plus grandes universités européennes ! Vous avez vu les affiches partout dans les couloirs de Sciences Po, et peut être avez-vous déjà acheté vos places pour la soirée du samedi 9 mai. Bruno Owikoti-Pili, coordinateur du projet collectif, en 4e année, nous détaille le programme et l’organisation.

Présentation

Qu’est ce que l’Eurocup ?

C’est un tournoi sportif organisé par le projet collectif Eurocup Paris conjointement avec l’AS.

Qui l’organise ?

Des membres de l’AS, majoritairement en 4e année, masters Affaires publiques, Affaires européennes, Finance…12 étudiants de Sciences Po au total.

Qui participe ?

Un peu plus de 500 étudiants européens, s’y ajoutent les sportifs de Sciences Po, et les sportifs des autres écoles françaises participantes : ESSEC, HEC, EM Lyon, Sorbonne. La sélection des universités participantes a été l’un des éléments les plus difficiles du projet. Il fallait d’abord recenser toutes les universités partenaires de Sciences Po, puis les contacter individuellement, et faire appel a la DAIE de Sciences Po (Direction des Affaires Internationales) parce qu’elle était en contact avec ces universités partenaires. Le choix est celui des universités les plus prestigieuses des partenariats européens de Sciences Po.

– Ludwig Maximillian Universität München (Germany)
– Copenhagen Business School (Danemark)
– Universidad Pontificia Comillas de Madrid (Spain)
– American University of Science and Technology (Lebanon)
– Lebaneese American University (Lebanon)
– Universidade Tecnica de Lisboa (Portugal)
– University of Cologne (Germany)
– University of Helsinki (Finland)
– University of Bergen (Norway)
– University of Tampere (Finland)
– Universitat de Barcelona (Spain)
– University of Saint Andrews (Scotland) – Moscow State University (Russia)
– University of Bratislava (Slovakia)
– NTUA (Greece)

Quelles disciplines ?

Basket ball, volley ball, handball, football, rugby, tennis, escrime. Tous les tournois sont mixtes. Tournois masculins et tournois féminins pour chaque discipline.

Quel en est le but ?

Avant l’Eurocup existait un tournoi similaire, l’Eurocriterium, qui avait perdu de son attraction. Le but cette année était de relancer l’idée d’associer Sciences Po avec l’Europe et le sport. Pour cette raison un réel effort a été fait pour trouver des infrastructures, développer l’idée de contacter des universités françaises et européennes afin de donner du poids à l’évènement. L’objectif est de donner à Sciences Po une image sportive et européenne.

Depuis combien de temps l’Eurocup existe-t-il et qu’y a-t-il de nouveau dans l’édition 2009 ?

L’Eurocup est donc créé en 2009, et reprend le projet Eurocriterium qui existait depuis 2003.Les nouveautés sont le nom de l’événement et l’invitation des différentes écoles françaises, ainsi que l’effort réel fait autour des partenariats. De plus l’Eurocup a lieu le week end du 9 mai, week end de l’Europe. Le partenariat de la Commission européenne est aussi un élément d’importance pour un tournoi européen et nous avons eu la chance de l’obtenir, ainsi que ceux de mouvements européens tels qu’Europe en Sport, qui axe vraiment notre évènement sur une dynamique européenne.

Compétition

L’Eurocup est-ce le Crit’ en version européenne ?

Oui, plus ou moins, nous avons pratiquement les mêmes sports collectifs, mais pas les sports moins répandus pratiqués au Crit’ (pas de courses de chars !). Donc oui, un Crit’ européen mais avec une visée de compétition sportive plus forte peut-être.

Les écoles françaises qui participent sont elles en compétition entre elles ?

En fait, toutes les universités sont mélangées, c’est un système de poules, c’est-à-dire qu’il peut y avoir un match opposant l’University of Helsinki à HEC, aussi bien qu’un Sciences Po contre Paris I, ou encore opposant deux universités européennes. Chaque universités ne participe pas systématiquement à chaque discipline cependant, elles envoient leurs sportifs dans les disciplines dans lesquelles ils sont les plus forts.

Atmosphère amicale ou de compétition ?

Les deux, atmosphère de compétition, les étudiants viennent à Paris pour gagner, mais cela reste amical, autour des soirées organisées entre autres. Nous gardons un esprit fair play, du 7 au 9 mai, ce sont des étudiants européens qui se rencontrent !

Organisation

Une organisation compliquée pour l’AS ?

Pas compliquée mais difficile parce que cette année, il fallait essayer d’inviter le plus d’européens possible. Le but était d’atteindre 500 participants, et gérer cela est compliqué : les recruter, les loger, les nourrir, organiser les transports, ça n’est pas évident. Et il fallait mobiliser beaucoup d’infrastructures sportives, la mairie de Paris a permis tout cela mais il a fallu faire beaucoup de démarches pour avoir des réponses positives. L’organisation a commencé en septembre, le recrutement dès juin. Donc pour résumer cela a été un travail de longue haleine, qui a nécessité l’aide d’un grand nombre de personnes pour avoir le meilleur résultat possible et relancer le projet Eurocup à long terme.

Quelle implication de la part de la Commission européenne ?

Jan Figel, représentant de la Commission européenne, responsable de l’Education, de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture est le parrain du projet, avec la représentation de la Commission européenne à Paris, partenaire institutionnel qui nous a offert les goodies. Ils feront un discours de présentation à la cérémonie d’ouverture. Il ne s’agissait pas d’un partenariat financier mais plutôt symbolique, un partenariat important cependant.

Sciences Po est-il vraiment au centre de l’évènement ?

Oui, vraiment. l’AS de Sciences po a tout organisé. Toutes les universités participantes ont bien conscience de Sciences Po en tant qu’hôte d’accueil, de plus Sciences po participe à tous les sports, contrairement aux autres universités. Alors l’honneur et la réputation de Sciences po est quelque peu en jeu auprès de nos voisins européens…

Les partenaires ?

Nos partenaires économiques sont une chance, nous en avons beaucoup : KPMG, la Société Générale, L’Oréal, ils sont très importants parce qu’ils aident à construire le budget. S’y ajoutent les partenaires institutionnels dont nous avons parlé, la mairie de Paris et la mairie de Levallois qui nous soutiennent, ainsi que la Fédération Française de Basket ball, et au niveau européen : Jan Figuel, les Euronotes et Europe en Sport.

Programme

Comment les étudiants peuvent-ils soutenir Paris ? Où faut-il être du 7 au 9 mai ?

Jeudi c’est la soirée de la cérémonie d’ouverture, toutes les délégations s’y trouvent (et vendredi soir barathon dans le quartier de l’Odéon !). Les étudiants de Sciences po peuvent se rendre à toutes les compétitions vendredi et samedi sur présentation de leur carte d’étudiant. La participation des étudiants est très attendue aussi à la grande Soirée de l’Eurocup, samedi 9 mai à l’Elysée Montmartre, où se trouveront tous les étudiants de Sciences Po et des universités participantes ! La vente des places a commencé cette semaine et continue la semaine prochaine en Péniche et au local de l’AS. Si vous avez des questions venez les poser. Pour savoir où exactement supporter Paris rendez- vous sur le site officiel. Tout se passe vendredi dans le sud de Paris et samedi à Levallois.

Et l’année prochaine, l’Eurocup?

L’objectif c’est de redorer l’image du tournoi pour avoir autant, si ce n’est plus de succès l’année prochaine ! L’AS organise à nouveau l’Eurocup et espère accueillir les mêmes universités et d’autres encore.

Des prix ?

Nos différents partenaires offrent des prix, goodies etc. Médailles et trophées attendent les meilleurs évidemment, mais l’objectif c’est le grand trophée réservé au vainqueur du tournois général : celui qui aura gagné le plus de points pendant la compétition ! Pour les étudiants, une tombola est organisée avec à gagner un voyage d’une valeur de 750 euros. Tout le monde peut participer, les billets sont vendus en même temps que les places pour la soirée.

En conclusion, j’espère que le projet se prolongera avec succès dans les années qui viennent, et en tant que représentant du projet, je remercie LaPéniche de l’intérêt porté à notre événement.

Liens

Le site officiel
Joindre le groupe de la Team Sciences Po sur Facebook
Joindre l’event Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.